Fil conducteur : Accueil » Reportages » Lanvéoc-Poulmic: visite…

Lanvéoc-Poulmic: visite à la 33F

Caiman_33F-12_pc27

Montée en puissance du Caïman Marine à la 33F

C’est le 1er juin 1957 sur la BAN de Lartigue en Algérie que la flottille 33F voit le jour. Elle y restera pendant cinq ans. Dans un premier temps de 1957 à 1959, elle est équipée de Sikorsky S-55/H-19D et assure essentiellement des missions d’évacuations sanitaires au combat ainsi que de ravitaillement des troupes dans le sud oranais.

Sikorsky HSS à St Mandrier

Sikorsky HSS à St Mandrier, en 1973.

En 1960, elle est intégrée au sein du Groupe d’Hélicoptères de l’Aéronautique Navale n°1 (GHAN 1) avec ses consœurs les 31F et 32F et une nouvelle monture reçue l‘année précédente: le Sikorsky S-58/HSS-1 qu’elle conservera pendant 20 ans. A compter de 1962, le rapatriement s’opère vers la métropole après avoir payé un lourd tribut pendant la guerre d’Algérie: le GHAN 1 déplore pas moins de 7 hélicoptères abattus et 13 membres d’équipages tués.

HSS de la 33F vu en 1978

HSS de la 33F vu en 1978, à Garons !

La 33F arrive ainsi à Saint-Raphaël le 3 août 1962 … pour à peine deux ans car elle rejoint Saint-Mandrier en juillet 1964 où pendant quinze ans elle assure l’hélitransport d’assaut de la Marine. Ses consœurs 31F et 32F sont, elles, reconverties dans la lutte anti-sous-marine. Embarquements sur l’Arromanches, le Clemenceau et le Foch se succèdent.

Super Frelon 33F-6 en 1983

Super Frelon 33F-6 en 1983.

C’est en juin 1979 que la 33F reçoit ses premiers SA-321 Super Frelon. Elle a à cette date accumulé 66 000 heures de vol sur H19 et HSS1.
Dotée de sa nouvelle monture, ses missions évoluent progressivement vers l’hélitransport opérationnel en coopération avec les commandos de Marine tout en participant aux missions de service public en Méditerranée. Elle développe aussi, à partir de 1995, une capacité Search and Rescue.

Super Frelon 1984 33F 65

Super Frelon 33F-65, Garons en 1984.

Elle participe pendant toute cette période à de nombreuses opérations extérieures (Olifant, Prométhée, Daguet, Balbuzard, Salamandre …) pour être finalement mise en sommeil le 1er octobre 1999. Il faudra attendre le 8 décembre 2011 pour voir sa réactivation officielle sur la BAN de Lanvéoc-Poulmic avec la première prise de commandement et la mise en service opérationnelle du NH90 version Marine: le Caïman Marine.

Caiman_33F-12_pc31

Retour de mission pour le LV DV et son équipage. Le 12 a été suivi du 14, dernier Caïman Marine au step B.

A l’heure actuelle cinq Caïman équipent la flottille 33F avec une prévision de 9 appareils à l’horizon 2020.

Caiman_33F-12_pc34

Les autres membres de l’équipage, dont deux ‘ploufs’ équipés, suivent de près …

Ses missions sont prioritairement des missions de combat naval (lutte anti-surface, anti-sous-marine, actions en mer dont la lutte contre le terrorisme fait partie …) auxquelles s’ajoutent des missions de soutien (logistique navale, transport de commandos, évacuations sanitaires) et de sauvetage en mer.

Caiman-marine_nez_pc

Détails du nez avec notamment la caméra FLIR, et le radome du radar panoramique air/surface.

Ce sont environ 80 personnes dont une quinzaine de navigants qui assurent toutes ces missions et ce, 24h/24. Astreinte H24, pour les nécessités du sauvetage en mer, particulièrement.

33F-insigne_pc

L’insigne de la 33F créée en 1957 reprend deux symboles forts: la colombe symbolisant la paix et l’éclair symbolisant la guerre …

Les missions sont au diapason de l’insigne de la flottille 33F et de sa devise: sourire et vaincre

HSS-Lanveoc_pc

Gate-gardian : les flottilles 32F et 33F volèrent toutes deux sur HSS

Copyright: Philippe Colin et escadrilles.org, tous droits réservés.

Un grand merci à l’EV1 I. ainsi qu’au LV DV. de la flottille 33F.