Fil conducteur : Accueil » Reportages » TLP Albacete en action

TLP Albacete en action

Typhoon vu à Albacete le 8 février

Typhoon du 4ème Stormo décollant d’ Albacete le 8 février

Missions du TLP à Albacete

Il y a chaque jour une mission combinée unique, ce qui se traduit pour le TLP 2012-1 par l’envol de 25 à 35 avions et hélicoptères.

Super Puma 803-13 de la Force Aérienne Espagnole

Super Puma 803-13 de la Force Aérienne Espagnole, le 8 février

Les missions dans l’après-midi se traduisent par des décollages entre 15 et 16 heures locales et des atterrissages entre 16h30 et 18h00, selon l’ordre de décollage et l’autonomie des différents appareils.

Un 2000D s'arrache de la piste alors qu'un SEM est au roulage

Un 2000D du 3/3 (insignes ETD) s’arrache de la piste alors qu’un SEM est au roulage

Ainsi les 8 et 9 février, les décollages des premiers aéronefs ont été ceux des hélicoptères CSAR, suivis de près par une patrouille de Harrier du GrupAer italien.

Harrier AV-8B+ au décollage le 8 février

Harrier AV-8B+ au décollage le 8 février

Les décollages se sont enchaînés ensuite pendant une trentaine de minutes, avec une certaine régularité et selon le rôle des différents avions dans le scénario.

Le seul Tornado du JB 33 qui a décollé le 8 février

Le seul Tornado du JB 33 qui a décollé le 8 février

L’AWACS qui coordonnait tout cela n’était pas présent à Albacete en février, on dit qu’il opérait depuis la base d’Avord. Idem pour les éventuels ravitailleurs.

Un des deux 2000C du 2/5 qui ont décollé pour la mission du 8

Un des deux 2000C du 2/5 qui ont décollé pour la mission du 8

On ne sait rien de ce qui se passe vraiment pendant une COMAO du TLP, les aéronefs sont amenés à utiliser l’ensemble de leurs dispositifs, dans le respect des réglementations du pays hôte, et certains décollent avec une BGL inerte.

F-16AM de la KLu

F-16AM du Sqdn 323 de la KLu

Une nouveauté importante pour ce TLP de 2012 est l’utilisation de la Liaison 16 durant les exercices. Cette liaison assure le transfert sécurisé des données tactiques, c’est un genre d’internet au standard OTAN. Elle prend la suite de la Liaison 11.

F-18A (M) de l'Ala 15 espagnole

EF-18A (M) de l’Ala 15 de Zaragoza, de retour après la mission

Les atterrissages se déroulent en fonction de l’ordre des décollages et de l’autonomie des aéronefs: le Harrier est ainsi parmi les premiers à se poser.

F-16AM J-624 KLu

F-16AM J-624 du Sqdn 323 de la KLu

Les hélicoptères se posent les derniers, on ignore s’ils disposent de ravitaillements au sol durant leur mission.

SH-60 Sea Hawk de la Marine Espagnole

SH-60 Sea Hawk de la Marine Espagnole, en début de soirée le 8 février

Le Rafale est un des avions qui ont effectué la mission la plus longue le 9 février. Il est vrai qu »ils étaient en configuration air-air avec trois bidons de 1800 litres.

Rafale C du 1/7 vu à Albacete le 8 février dernier

Rafale C du 1/7 vu à Albacete le 8 février

Remerciements: Au groupe the fighter community, avec en particulier Alejandro Alfonso, au Colonel Javier Del Cid, commandant l’Ala de Caza 14 et la Base Aerea, au colonel Bengoechea, commandant le TLP,  et au personnel de la base d’Albacete, pour avoir ouvert leurs portes aux photographes.

Copyright: Alexandre et escadrilles.org

Galerie Photo: aéronefs au décollage et à l’atterrissage à Albacete les 8 et 9 février