Fil conducteur : Accueil » Reportages » Normandie-Niémen, mai…

Normandie-Niémen, mai 2008

Patrouille de F1 du Normandie-Niémen en décembre 2008

Patrouille de F1 du Normandie-Niémen en décembre 2008

Visite au Normandie-Niemen, mai 2008

En mai 2008, nous avons eu l’honneur d’être reçus par le prestigieux Régiment de Chasse 2/30 « Normandie-Niemen ».

F1CT sous son arche de protection de la BA-132 en mai 2008

F1CT sous son arche de protection de la BA-132 en mai 2008

Le Normandie-Niemen, Régiment de Chasse au passé héroïque, fait partie aujourd’hui des unités de l’Armée de l’Air qui ont été mises en sommeil, restrictions budgétaires obligent. Pour contribuer à ce que ce sommeil ne soit pas trop profond, nous relatons ci-dessous une visite au Neu-Neu que nous avons pu faire à Meyenheim en mai 2008.

Le 30QB en visite surla BA-701 en décembre 2008

Le 30-QB en visite sur la BA-701 en décembre 2008

En mai 2008, le Normandie-Niemen est une unité commandée par le LCL Faivre et qui compte environ 170 personnes, dont 28 pilotes, le tout pour faire voler 20 Mirage F-1CT et plusieurs F-1B hérités de l’escadron « Alsace », en sommeil lui aussi. L’unité se distingue par les deux missions principales qui lui sont affectées; d’abord l’assaut conventionnel, et ensuite la défense aérienne du territoire. En effet, même si le F-1CT est un chasseur tactique, le Normandie-Niemen « tient » la permanence opérationnelle sur la base de Mont-de -Marsan, ce qui occupe en permanence deux avions, deux pilotes et cinq mécaniciens. Les équipages tournent chaque semaine pour exécuter cette mission. Rappelons que la permanence opérationnelle consiste à avoir un avion armé prêt à décoller en 7 minutes (en temps de paix) et le second en 15 minutes, pour intercepter un avion non identifié ou qui ne répond pas aux contacts radio.

Patrouille de F1 au point d'arrêt à Colmar-Meyenheim

Patrouille de F1 au point d’arrêt à Colmar-Meyenheim

Durant les dernières années, une grosse partie de l’activité opérationnelle (30%) du régiment de chasse a lieu en Afrique, où 4 à 6 avions sont déployés en permanence depuis pas mal d’années dans le cadre d’accord bilatéraux de coopération militaire. Récemment, les évènements du Tchad ont éclairé un peu le rôle du Neu-Neu sur ce continent, mais les Mirage bougent pas mal, la Côte d’Ivoire étant aussi un pays fréquenté par les équipages. Au rythme des crises diverses qui émaillent cette partie du monde, les Mirage assurent une présence le plus souvent dissuasive, y compris dans le cas où il faut protéger le déroulement d’opérations humanitaires dans des conditions troublées (comme au Darfour, par exemple). Ils sont dans ce rôle au moins aussi polyvalents que les Jaguar qu’ils ont remplacés.

Le LCL Faivre en visite pré-vol sur la BA-132 en mai 2008

Le LCL Faivre en visite pré-vol sur la BA-132 en mai 2008

Le LCL Faivre prend place dans le cockpit d'un F1-CT du Neu-Neu

Le LCL Faivre prend place dans le cockpit d’un F1-CT du Neu-Neu

Bien que le Mirage soit un avion déjà ancien, on fête en 2008 ses 35 ans de service au Normandie-Niemen, il n’en reste pas moins un chasseur tactique performant capable de délivrer différents armements air-sol tout en assurant sa propre protection. La maintenance « 1° échelon » occupe une part importante de l' »emploi du temps » d’un avion, aux bons soins de la mécanique de l’escadron.

Mirage F-1 CT en maintenance au RC 2/30

Mirage F-1 CT en maintenance au RC 2/30

Un des arguments les plus convaincants de l’avion est sa capacité d’emporter les bombes guidées laser, dont la précision est décamètrique avec les kits de guidage Paveway 2 ou 3. Les bombes classiques (non guidées) ont, elles, un CEP (cercle d’écart probable) de 30 mètres. Le F-1CT et ses équipages sont capables d’assurer la mission d’appui tactique de jour comme de nuit, grâce à des équipements de navigation comprenant une centrale inertielle couplée à un GPS, et à une adaptation aux JVN (jumelles de vision nocturne).

Mirage F-1 CT quittant son arche de protection au 2/30

Mirage F-1 CT quittant son arche de protection au 2/30

La mission typique du Normandie-Niemen consiste en une pénétration vers l’objectif à basse altitude (500 pieds) et haute vitesse (450 noeuds) et elle dure environ 1h30, voire plus en cas de ravitaillement en vol. La configuration usuelle de l’avion est alors de deux bombes sous les ailes, d’un bidon de pétrole de 2200 litres (dit « irakien ») en position ventrale, et de dispositifs d’auto-protection comprenant le détecteur de menaces « Sherloc », le brouilleur « Barracuda », le lance-paillettes « Phimat » et les lance-leurres infrarouges. L’avion peut alors frapper à près de 800 km de sa base et y revenir.

Mirage F-1 CT en configuration typique d'assaut

Mirage F-1 CT en configuration typique d’assaut

Parmi les pilotes de l’escadron en mai 2008, 16 sont chefs de patrouille ou CP (capables d’emmener un disposifif de 4 avions et d’organiser une mission), 3 sont sous-CP (ils exécutent les missions et sont leader de 2 appareils), et 3 sont PO (pilotes opérationnels). Il y a aussi 3 pilotes en instruction: fraîchement issus de Cazaux, ils suivent un programme de 12 heures sur F-1B avant d’être lâcher sur monoplace.

Le Mirage F-1 CT chasseur tactique monoplace

Le Mirage F-1 CT chasseur tactique monoplace

Notons que l’aspect « monoplace »‘ est un des attraits particuliers du Normandie-Niemen: il y a maintenant dans l’Armée de l’Air davantage d’unités de combat équipées de biplaces, comme les 2000N, 2000D ou une grande partie de la flotte de Rafale. Certains des jeunes pilotes choisissent le Neu-Neu pour cette raison. Depuis quelques années,  les femmes ne sont pas en reste, puisque l’on compte en mai 2008 deux pilotes du beau sexe au Neu-Neu.

Le Mirage F-1 CT chasseur tactique monoplace

Le Mirage F-1 CT chasseur tactique monoplace

On l’ignore souvent mais jusqu’à ce qu’il soit qualifié CP, le pilote est noté à chacune de ses missions: la notation se fait sur 4 niveaux, du bleu (très bon) au rouge (mauvais). Attention à ne pas aligner deux « rouges » de suite. Le pilote de chasse est donc quelqu’un qui doit bien supporter le stress que ce soit durant sa formation en unité, ou dans la préparation et l’exécution des missions. Forcément, naviguer en basse altitude par temps nuageux est un « sport » nécessitant un très haut niveau d’entraînement car le F-1CT n’a pas de fonction de suivi de terrain automatique; il faut aussi éviter les pièges de l’adversaire, viser juste, puis rentrer, avec au besoin un ravitaillement en vol pas forcément « relax », et finir éventuellement par un atterrissage de nuit, cela demande un grand sang-froid.

Le Mirage F-1 CT décoré pour la dissolution, à Reims

Le Mirage F-1 CT décoré pour la dissolution, à Reims

En sommeil depuis le 4 juillet 2009, le Normandie-Niemen a légué ses Mirage aux deux escadrons de la base de Reims, le « Savoie » et le « Belfort » qui volent habituellement sur F-1CR, la version du Mirage spécialisée dans la reconnaissance. Les F-1CT, qui comptent entre 4900 et 6700 heures de vol, et les F-1B viendront épauler pendant quelques années les avions de reco, mais ce sera sans le « Neu-Neu ». A compter de juillet 2010, le 2/33 est le seul escadron opérationnel à faire voler le Mirage F-1CT

F1-CT aux couleurs du 65° anniversaire du Neu-Neu

F1-CT aux couleurs du 65° anniversaire du Neu-Neu

Périodiquement, le 2/30 célèbre son histoire en invitant les héritiers Russes de la prestigieuse unité. Si les prévisions se confirment, en 2012, le 70ème anniversaire de la création de l’unité devrait être fêté dignement, puisque que le Normandie-Niemen doit normalement retrouver des ailes (de Rafale) à partir du premier semestre 2011. En attendant que le prestigieux Régiment de Chasse ne se réveille, gardons bien vivant le souvenir de cette unité unique par son histoire et par sa valeur.

Dérive ornée du célèbre insigne du Normandie-Niémen

Dérive ornée du célèbre insigne du Normandie-Niémen

Notons qu’à côté du glorieux Régiment de Chasse, il existe « petit Normandie-Niemen », c’est l’Aéro-Club d’Antibes, qui a été baptisé ainsi car plusieurs pilotes du Régiment étaient parmi les fondateurs. De nos jours, certains membres du club sont des anciens du Régiment de Chasse.

Remerciements: Lt Aune et le Bureau des Relations Publiques de la BA-132 de Colmar. Le LCL Faivre, le Cdt Jung et le Cne Daniel, et tout le Normandie-Niemen, pour leur accueil chaleureux.

Copyright: Alexandre et escadrilles.org

Photoscope: 8 et 9 décembre 2008, le Neu-Neu parraîne la promotion EA 2008 à Salon-de-Provence.