Fil conducteur : Accueil » Reportages » Les félins de la 36F

Les félins de la 36F

Panther standard 2 à la flottille 36F

La 36F est née du besoin pour les frégates de la Marine Nationale d’étendre leur zone de protection et d’action: l’avènement de missiles mer-mer d’une portée dépassant largement l’horizon radar d’un navire rendait nécessaire l’hélicoptère de combat embarqué.

Panther et Aviso en 2009

Les Panther sont une composante importante de la flotte (ici  avec un aviso en 2009)

En l’absence d’un porte-aéronefs, l’hélicoptère diminue la vulnérabilité des éléments d’une flotte, grâce à son radar et à son rayon d’action, tout en étant compatible avec le pont et le hangar de tous les types de frégate de la Marine.

Panther_36F-522_ad

Panther standard 1 vu en 2010 à Hyères, couleurs du centenaire de l’Aéro

C’est ainsi que fut constituée la 36ème flottille d’hélicoptères le 22 septembre 1995, à Saint-Mandrier: le Panther, créé sur la base de l’Aérospatiale SA-365 Dauphin, donna son emblème à la flottille. Sa vocation de flottille de lutte anti-surface s’est ensuite déclinée dans de nombreuses missions.

Panther_36F-507-face

Hélicoptère ‘poids moyen’, le Panther est une plate-forme particulièrement adaptable

La 36F et ses Panther se sont effet montrés particulièrement versatiles, tout au long des 20 années d’existence de la flottille, en s’adaptant aux directions parfois insoupçonnées prises par la situation géostratégique.

Panther_36F-507_5910

Il faut une occasion particulière pour observer des Panther en patrouille

Grâce aux qualités de son hélicoptère, à ses évolutions techniques, et à un entraînement sans faille, la 36F a parfaitement illustré les trois termes de sa devise: ‘Partout, servir et combattre’.

CC-Giry_interview

Le capitaine de corvette Giry a présidé à la mise en service du standard 2

Partout

La 36F est présente en permanence sur plusieurs frégates et deux départements outremer: la flottille arme des détachements permanents qui sont chacun constitués d’un Panther et d’une fraction de son personnel technique et navigant (150 personnes à la 36F).

Panther_2009_StPierre

Le détachement ‘Martinique’ (ici au-dessus de St-Pierre), très engagé contre le narco-trafic

Deux détachements sont présents à La Réunion, et un à La Martinique: ils embarquent sur les frégates légères de surveillance (type Floréal), où ils participent à l’ensemble des missions de défense des intérêts outremer (c’est un détachement 35F qui est présent en Polynésie Française).

Panther_36F-355_

La BAN d’Hyères supporte cinq détachements permanents en mer

Cinq détachements permanents sont basés à Hyères même: ils embarquent sur les autres types de frégate de la Marine, les type Horizon et Cassard (défense aérienne) et les frégates furtives de type La Fayette. Ce sont les Lynx ou les nouveaux Caïman qui arment les détachements sur les frégates anti-sous-marines.

Panther_36F-488_5875

Nombre de Panther 36F porte sur la dérive un signe distinctif de leur détachement

Par conséquent, le terme ‘marin’ n’est pas un vain mot quand il s’agit du personnel de la 36F: la flottille est sans doute l’unité aérienne de la Marine qui rayonne le plus, en permanence, autour du globe.

Mappe-monde_

Cette mappe monde illustre la vocation marine de la 36F

Servir

L’hélicoptère étant pas définition capable de se poser n’importe où, les Panther de la 36F assurent des missions d’action au service du public: évacuations sanitaires, sauvetage (150 personnes secourues en 20 ans), projection d’urgence en cas de catastrophe naturelle.

Panther_36F-519_2009

En 2009 en Martinique, le Panther 36F-519 est à la recherche d’un nageur disparu

Une fois à bord d’une frégate de surveillance, les Panther exercent la police des pêche dans l’immense ZEE ultra-marine, pouvant au besoin participer à l’arraisonnement d’un navire en infraction.

Panther-trois_2

Solitaire et discret, c’est le mode habituel d’action des Panther !

Dans le registre de l’action, parfois musclée (tirs de semonce), il y a bien sûr la lutte contre le narco-trafic avec l’intervention contre des go-fast, que ce soit dans l’arc caribéen ou en Méditerranée du sud. Pas moins de 26 tonnes de drogue ont été interceptées par les Panther.

Panther-derive_505

La dérive du 505 avec le signe du détachement ‘Réunion’, un dodo en colère

La lutte contre la piraterie appartient, elle, presque au registre du combat, tant les réseaux sont organisés, et parfois connectés à des groupes terroristes, dont certains sont en guerre ouverte avec la civilisation occidentale. La 36F a contribué à l’arrestation de 197 pirates.

Panther_36F_6105

Cocktail contre la piraterie: un aviso, un semi-rigide avec commando, et les Panther …

Combattre

Si le combat contre une flotte ennemie constituée n’est pas (encore ?) à porter au palmarès de la  36F, les années récentes ont vu plusieurs actions armées, comme la libération d’otages, par exemple en Somalie.

Panther_36F-Chuteurs

Panther 36F et chuteurs: on entre dans le registre des opérations très discrètes …

Aujourd’hui, le Panther standard 2 et son cockpit compatible avec les JVN, ainsi que la boule optronique (FLIR et laser), est un outil parfait pour la dépose de commandos ou de forces spéciales, en mer ou à terre.

Panther_36F-507_nageur

Toujours plus discret: le largage (nocturne de préférence) de nageurs de combat …

L’hélicoptère peut en effet transporter cinq hommes équipés: dépose discrète et nocturne de nageurs de combat, largage tout aussi discret de chuteurs, la 36F s’entraîne dur pour maîtriser toutes ces capacités.

CC-Giry-vol

Le CC Giry sur le point de prendre part au vol ‘anniversaire’ de la 36F

Avec 65000 heures au compteur et des machines jouissant d’une très bonne disponibilité, la 36F est une des flottilles les plus demandées par les jeunes sortant du cours de spécialisation de Lanvéoc.

36F-pistards

Hélicoptère performant, le Panther 2 demeure une machine très disponible

La 36F est aussi une des unités les plus féminines de l’aéronautique navale: trois pilotes appartiennent au beau sexe et nombre de femmes exercent d’autres spécialités.

36F-equipage

Il y a nombre de panthères à la 36F, dont trois panthères volantes !

Le futur

La liaison 11 étant un équipement indispensable pour intégrer une unité au sein d’une flotte combattante, la 36F peut maintenant opérer avec ses Panther en échangeant l’ensemble de ses données tactiques avec les navires et les autres aéronefs.

Panther-Flir_

La boule FLIR (démontable): un des quatre éléments clefs du standard 2

Mais il faudra attendre le standard 3 et ses missiles ANL (anti-navire-léger) pour que la flottille puisse jouir d’une capacité offensive nouvelle, cet engin étant développé conjointement avec les Britanniques.

Panther_36F-505_6017

A l’heure actuelle, le Panther 2 n’est pas armé pour couler un adversaire de fort tonnage

Ce serait peut-être l’occasion de pousser un peu la motorisation des Panther (2 fois 740 ch actuellement), qui pourrait s’avérer un facteur limitant, dans certaines configurations d’emport et de température.

Panther_36F-488-face

Malgré son look sympa, le Panther du futur sera une plate-forme offensive redoutable

Gageons que ce standard 3 sera effectif bien avant le trentième anniversaire de la flottille 36F, et ses 100 000 heures de vol …

Panther_36F-507_5913

La 36F cultive manifestement les talents artistiques, aussi, (déco spé réalisées par la BAN d’Hyères)

Copyright: Alexandre et escadrilles.org, tous droits réservés.

Remerciements: au LV Alexandre Busch, officier communication Alavia; à la Flottille 36F et en particulier à son commandant, le CC Xavier Giry; à Sarah Vivier, officier communication à la BAN d’Hyères.