Fil conducteur : Accueil » Reportages » Février 2009, clin…

Février 2009, clin d’oeil à Nîmes-Garons

Le Nord 262 s’en va, la BAN ne s’en remettra pas !

Le 25 février 2009, un avion historique tirait sa révérence en effectuant son dernier vol officiel au sein de la flottille 28F de Nîmes-Garons: le Nord 262.

25 février 2009: le 28F-72 salue la vigie

25 février 2009: le 28F-72 salue la vigie

Ni hurlant ni fumant, le ‘2-6-2’ était simplement un joli bimoteur ‘made in France’, dessiné à la main par des artistes-ingénieurs, bien utile, robuste et très attachant.

Ni fumant, ni hurlant ... mais un petit peu feulant quand même

Ni fumant, ni hurlant … mais un petit peu feulant quand même

Sa disparition du ciel annonçait également le début de la fin pour la plus grande base aéronavale du sud de la France. Cet anniversaire est ainsi l’occasion de saluer également feu la BAN de Nîmes-Garons.

C’est en 1958 que la décision fut prise d’implanter une base aéronavale sur le plateau de Garons au sud de Nîmes, il fallait en effet trouver un point d’accueil pour les formations aéronavales stationnées à Oran (Algérie) et Agadir (Maroc), et disposer d’une grande base d’aviation de patrouille maritime sur la façade méditerranéenne. Inaugurée le 24 octobre 1961, la BAN de Nîmes-Garons va recevoir en trois ans toutes ses formations aériennes.

Attaque et guet aérien : la 6F

En octobre 1961, la 6F fut la première flottille à arriver à Garons, en provenance de Hyères, avec ses Breguet 1050 Alizé.

Alizé de la 6F vu en 1973

Alizé de la 6F vu en 1973

Et 39 années plus tard, la 6F sera la dernière flottille à voler sur le monomoteur, modernisé entre temps, avant sa dissolution le 15 septembre 2000.

Alizé modernisé vu en septembre 1997

Alizé modernisé vu en septembre 1997

Patrouille maritime: les 21F et 22F

Les 21F et 22F arrivèrent en provenance de la BAN Lartigue (Oran) en 1963, avec leurs Lockheed P2V-6 Neptune. La 21F reçut des Breguet 1150 Atlantic en novembre 1965.

Un Breguet 1150 de la 21F, le '04' vu en 1984

Un Breguet 1150 de la 21F, le ’04’ vu en 1984

La 22F quant à elle, les toucha un an plus tard. Les deux flottilles furent réunies au sein du GAN 6, qui sera dissous le 30 septembre 1969.

Le 22F-3 vu à Garons en juin 1984

Le 22F-3 vu à Garons en juin 1984

La 21F accueillit les Atlantique de nouvelle génération en novembre 1993. Elle vole toujours sur cet avion qui bénéficie actuellement d’une modernisation en profondeur.

Le 21F-24 presque neuf, en 1997

Le 21F-24 presque neuf, en 1997

Quant à la flottille 22F, elle conserva ses Atlantic jusqu’à sa dissolution le 1er octobre 1996.

Fin de partie pour l'Atlantic ... et la 22F

Fin de partie pour l’Atlantic (400 000 au compteur !) … et la 22F

Tout au long de sa vie opérationnelle à Nîmes-Garons, la 21F effectua l’ensemble du spectre des missions dévolues au ‘couteau suisse’ de chez Dassault-Breguet: patrouille anti-sous-marine et lutte-anti-surface, bien sûr, mais aussi recherche et sauvetage en mer.

Atlantique 2008 21F-6

Vu en 2008, le 21F-6 fait des tours de piste

Sans oublier les détachements SurMar en Afrique de l’Ouest, les missions de PC aérien, ou les missions plus discrètes de renseignement électronique. La 21F et la 23F sont des flottilles au spectre opérationnel identique, même si leurs localisations géographiques ont longtemps été différentes.

Février 2009 : le 25 rejoint le parking de la 21F

Février 2009 : le 25 rejoint le parking de la 21F

Aussi, un peu avant la fermeture de la BAN, la grande base de Lann-Bihoué a accueilli sans problème majeur la flottille 21F et ses Atlantique, laissant cependant à Garons des installations assez modernes.

Nimes-hangar_ag

Sur la BAN, des hangars construits spécialement pour l’Atl2

Formation et surveillance: la 56S puis la 28F

L’escadrille 56S/ Ecole du Personnel Volant et Radariste s’implanta en avril 1964, en provenance de Lann-Bihoué, avec des Beech JRB-4 (et d’autres avions ?).

En 1984, c'était encore le temps du Dakota, à la 56S

En 1984, c’était encore le temps du Dakota, à la 56S

Changeant de dénomination pour devenir EPV/56S, elle vola longtemps sur Dakota (et Piper Navajo) avant de toucher des Nord 262 Frégate, en remplacement des C-47, en 1984.

Pour la fin du Dak, l'escadrille vola en dispositif de 4 avions

Pour la fin du Dak, l’escadrille vola en dispositif de 4 avions

Au cours de l’été 2002, l’escadrille 56S fut dissoute, ses moyens étant fusionnés avec ceux de la flottille 28F qui débarquait de la BAN Hyères, avec ses Nord 262E Frégate et EMB-121 Xingu.

Un 262E de la 56S vu en 1997

Un 262E de la 56S vu en 1997

La 28F avait en effet été recréée le 31 mars 2000 sur la BAN d’Hyères, avec des Nord 262 et des Xingu. Notons qu’elle avait brièvement connu Nîmes, de retour d’Algérie, entre septembre 1962 et avril 1963, étant alors équipée de P2V-6.

N262 2008 28F-60

Nord 262 28F-60 vu à Garons en 2008

A la fin de 2008, la Marine décida de hâter le retrait du service de ses Nord 262E, pour des raisons d’économie. Lors de notre visite en février 2009, les Nord avaient encore le plus bel aspect, semblant promis à de nombreuses heures de vol.

Ce loup tigré fit les délices des spectateurs à compter du Tiger Meet de 2008

Ce loup tigré fit les délices des spectateurs à compter du Tiger Meet de 2008

Leur départ laissait un vide. Les Nord servaient en effet à l’entrainement des élèves de l’Ecole du Personnel Volant : mécaniciens, détecteurs, navigateurs, radios, ainsi que les jeunes pilotes.

N262 2008 28F 72

Le 72 en finale à Garons en 2008

La conception du Nord 262E Frégate autorisait des missions variées: outre le support à l’EPV, la 28F oeuvrait dans la lutte contre le narcotrafic, l’immigration clandestine, la pollution, ainsi qu’en soutien à des opérations de sauvetage en mer.

Avec le CC Diebold aux commandes, le 28F-60 rejoint son parking

Avec le CC Diebold aux commandes, le 28F-60 rejoint son parking

C’est sous le commandement du CC Luc Diebold que la 28F effectua ses dernières missions sur 262. Le dernier vol officiel eut lieu le 25 février 2009, à Nîmes-Garons. Mais quelques vols de convoyage eurent lieu peu après.

Une bonne partie de la 28F '262' vue le 25 février 2009

Une bonne partie de la 28F ‘262’ vue le 25 février 2009

Dorénavant armée du seul bimoteur brésilien, la flottille 28F ‘Xingu’ rejoignit Lorient en juillet 2010 pour un nouveau chapitre de sa vie tumultueuse.

Xingu 2014 28F-74

A partir de mi-2010, les Xingu de la 28F devinrent des Bretons

Accueil de détachements de la chasse embarquée

La BAN voyait assez fréquemment des détachements des flottilles de chasse embarquée, notamment en hiver, ou pour des campagnes d’ASSP (appontages simulés sur piste).

SEM_17F-16_2008

Le SEM 17F-16 au décollage à Garons en 2008

Les ASSP ‘méditerranéens’ ont depuis été relocalisés à Istres, ce qui a nécessité des aménagements de la base aérienne 125, avec la mise en place du système optique et des éclairages conformes à ceux du porte-avions.

Hawkeye de la 4F venu saluer le terrain gardois

Hawkeye de la 4F venu saluer le terrain gardois en février 2009

Hormis ces mouvements franco-français, la BAN accueillait aussi régulièrement des détachements d’avions étrangers, sa piste et ses installations étant aux normes OTAN.

F16_FA-92_2009_ag

Un F-16 de Florennes en détachement en février 2009

2011: fermeture la BAN

Le Premier ministre avait présenté le 24 juillet 2008 une nouvelle organisation territoriale de la Défense. Parmi les mesures de restructuration/réduction, la fermeture de la base d’aéronautique navale de Nîmes-Garons fut annoncée.

Peut-on affirmer que jamais le terrain de Garons ne reverra une unité de l'Aéro ?

Peut-on affirmer que jamais le terrain de Garons ne reverra une unité de l’Aéro ?

La cérémonie officielle de dissolution de la BAN eut lieu le 1er juillet 2011, le capitaine de vaisseau Lionel Mathieu, étant le dernier commandant de la base.

Remerciements: A Véronique, toujours bienveillante et dynamique pour accompagner mes visites à la BAN de Garons; au CV Olivier de Buretel de Chassey et au CV Pierre Canal, commandants la BAN de 2008 à 2010, qui autorisèrent mes reportages photos.