Fil conducteur : Accueil » Reportages » Fuerza Aerea Argentina:…

Fuerza Aerea Argentina: BA de Moron

Dakota_FAA_TA05_pc

Le Dakota T-05 lui aussi affecté aux missions antarctiques et équipés de skis trône fièrement au milieu de l’excellente collection du Museo de Moron

Base Aerea de Moron, Buenos Aires

La base aérienne de Moron, tout près de Buenos Aires, abrite le remarquable Museo Nacional de Aeronautica, et l’Instituto Nacional de Aviacion Civil, tout deux dépendant de la Fuerza Aérea Argentina.

Freighter_FAA_TC330_pc

Bristol 170 Mk1A Freighter en très bon état à l’extérieur du musée

El Museo Nacional de Aeronautica

Le musée national de l’aéronautique fut créé par décret le 13 janvier 1960… Très longtemps situé sur le terrain d’Aeroparque au coeur de Buenos Aires, il a déménagé depuis plusieurs années sur le terrain ou plutôt la Base Aerea de Moron.

Skyhawk_FAA_C207_pc

Avion mythique pour les Argentins, le C-207 A4B Skyhawk: cet appareil piloté par le 1ro Teniente Valesco toucha et coula , avec 3 bombes de 454kg, le destroyer HMS Coventry le 25 mai 1982 lors du conflit des Malouines

Moron est dans la banlieue de la capitale argentine pour, disons-le, des espaces plus adéquats mais une accessibilité plus problématique.

Albatros-HU16_FAA_BS02_pc

Magnifique HU-16 Albatros de la FAA

Forte d’une collection et d’une histoire aéronautique très riche, le vieux musée à ciel ouvert d’Aeroparque souffrait d’un espace vital restreint de par sa situation au centre de Buenos Aires, sur ce terrain mythique de la grande Aéropostale de Mermoz et Guillaumet.

Late25_F-AIEH_pc

Le « must » du musée … Un Laté 25 utilisé par l’Aéropostale entre 1929 et 1936: exemplaire unique piloté entre autres par Saint Exupery, Mermoz et Guillaumet !

Assez naturellement et avec les restrictions budgétaires énormes imposées à la FAA (Fuerza Aerea Argentina) – fermeture de bases, d’escadrons et non renouvellement de matériels- c’est la base de Moron qui accueille le Musée.

Broussard_FAA_PG336_pc

Magnifique Max Holste MH1521 Broussard de l’INAC qui illustre une collaboration étroite entre la France et l’Argentine … qui a malheureusement disparu

Moron est l’ancien aéroport international de Buenos Aires dans les années 60/70, ce choix des autorités argentines pour le musée aéronautique permet de disposer de vastes surfaces couvertes.

MS760_FAA_E218_pc

Paris guerrier: à compter de 1959, 48 exemplaires ont été construits pour la FAA pour une utilisation jusqu’en 2007 !

La conscience nationale pour l’aérien étant très forte en Argentine, le résultat est à la hauteur des espérances: un musée sobre, efficace, une pointe de nationalisme … et des avions en bon état.

Pulqui1_pc

Fierté nationale le Pulqui I ( FMA 27), premier avion à réaction argentin … merci aux ingénieurs allemands ! (Un lecteur attentif nous écrit: « Cet avion a été conçu non par les allemands après la WWII, mais par le grand constructeur français Emile Dewoitine émigré en Argentine’)

L’industrie aéronautique argentine est vigoureuse depuis l’après-guerre, le musée peut en témoigner.

Pulqui2_pc

Le Pulqui II, deuxième fierté nationale … (Le même lecteur attentif précise ‘le Pulqui II est bien l’oeuvre de l’ingénieur allemand Kurt Tank concepteur des FW190 et TA 152. Il a repris dessin et maquette établis par lui en 1945’ – nous le remercions)

Du Pulqui I à l’IAI 63 Pampa, la route a été sinueuse, mais les résultats sont là.

Guarani_FAA_p31_pc

IA 50 Guarani F-31 de construction argentine mais de motorisation française avec des turbines Bastan

Au Museo Nacional, tous les passionnés d’aviation se sentiront bien: pas besoin de muséographie sophistiquée pour présenter une belle collection …

Sikorsky-S61_FAA_H02_pc

Sikorsky S-61 NR H-02 de la Présidence de la République … au musée

Des hangars vastes et propres, des aéronefs nettoyés, et pas forcément repeints par un artiste qui ne les a jamais vus …

Junker52_FAA_pc

Une des deux « Julie » préservées en Amérique du sud … le second Ju-52 étant en magnifique état à Bogota

Puisque ces avions ne voleront plus, autant les présenter dans une posture normale, bien posés sur leur train.

Fairchild-82_LV-FHZ_pc

Fairchild 82D un des 2 exemplaires argentins voués à la cartographie du pays jusqu’en 1963

Autant d’éléments qui permettent à l’amateur averti ou au néophyte de se sentir à l’aise au musée de Moron.

F86F_FAA_C122_pc

Il pique les yeux: un des Sabre commandés par l’Argentine au début des années 60

Pour la petite histoire, le terrain de Moron a non seulement été l’Aéroport International de Buenos Aires dans les années 60, mais il abrita dans ces mêmes années l’escadron de chasse équipé de Gloster Meteor.

Insigne_Grupo-de-Caza

Jets anglais et as allemands … un paradoxe apparent

Une Chasse argentine réorganisée par l’as des as allemand Adolf Galland…

El Instituto Nacional de Aviacion Civil

Plus récemment, l’INAC (Instituto Nacional de Aviacion Civil) totalement intégrée à la FAA et stationné sur la base de Moron a été tout simplement dissout, au moins en ce qui concerne ses éléments aériens … laissant les pilotes et les structures un peu orphelins.

Piper-PA25-Pawnee_PG433_pc

Un des Piper Pawnee de l’INAC

Un escadron -dit Escuadron Moron- a été créé avec les rescapés de l’INAC, pour faire bonne figure et essayer de contrer les dires sur une privatisation à tout va!

Piper-PA28-Dakota_FAA_PG450_pc

Militaire et civil à la fois, un PA-28 D Dakota de l’INAC

Malgré la mondialisation qui va bon train, on n’arrache pas facilement les ailes des aviateurs argentins …

Piper-PA28-Arrow_FAA_PG313_pc

Piper PA-28R Arrow, autre Piper de l’INAC

Copyright: Philippe Colin et escadrilles.org, tous droits réservés.