Fil conducteur : Accueil » Reportages » Dissolution de l’ER…

Dissolution de l’ER 1/33 Belfort

F1CR spécialement décoré pour la dissolution

F1CR spécialement décoré pour la dissolution

Le 22 juin 2010, un événement média était organisé à l’occasion de la dissolution de l’ER 1/33 « Belfort ».

33CU à l'atterrissage à Orange le 28 janvier 2008

33CU à l’atterrissage à Orange le 28 janvier 2008

Après la dissolution de l’ER 3/33 « Moselle » le 31 juillet 1993, l’Escadron de Reconnaissance 1/33 « Belfort » demeurait l’une des deux unités de l’Armée de l’Air dédiées au recueil de renseignements au dessus du champ de bataille. Avec le Mirage F-1CR, l’unité disposait en novembre 1985 d’un avion qui fut lors de son entrée en service l’avion tous-temps basse altitude le plus complet. Le F-1 apportait aussi le bénéfice du ravitaillement en vol, et plus que le Mirage IIIRD, tous-temps lui-aussi, il pouvait recueillir les informations infra-rouges et radar, grâce aux équipements Super-Cyclope et Raphael-TH.

Deux IIIR en finale de la BA-128 en 1982

Deux Mirage IIIR du 1/33 « Belfort » en finale de la BA-128 en 1982

Anciennement GR 1/33 « Belfort », l’escadron prend son nom actuel en mai 1964, alors qu’il vole encore sur RF-84F et de 1966 à 1985 il sera équipé du Mirage IIIR et fera partie de la 33è Escadre de Reconnaissance de Strasbourg Entzheim. A partir de 1993, l’Escadron compte trois escadrilles: la « Hache d’A. Bordage », SAL 33, le « Léopard » de la BR 244 et le « Petit Prince » de l’E.A.L.A. 9/72.

Mirage IIIR 33CE du Belfort vu sur la BA-124 en 1981

Mirage IIIR 33-CE du « Belfort » vu sur la BA-124 en 1981

A partir du 24 mai 1994, l’ER 1/33 s’établit sur la base aérienne 112 de Reims, aux côtés du 2/33 « Savoie » et de l’ECT 3/33 « Lorraine ». Les Mirage F-1CR sont presque toutes les opérations extérieures en Europe, au Moyen Orient, en Afrique, et se rendent également plusieurs fois à Red Flag. Les missions accomplies vont au delà de la reconnaissance, puisqu’il s’agit bien souvent de CAS au profit de coalitions internationales.

Mirage F-1CR 33CQ vu sur la BA-112 le 22 juin 2010

Mirage F-1CR 112-CQ vu sur la BA-112 le 22 juin 2010

Malgré l’arrivée des F-1B et F-1CT de Colmar, les autorités de l’Etat ont estimé que le temps du Mirage était compté dans l’Armée de l’Air, ce qui a conduit à la dissolution de l’ER 1/33 en ce mois de juin 2010. Unique témoin survivant de la 33ème Escadre de Reconnaissance, le 2/33 va « finir » les F-1 jusqu’à l’horizon 2015. Le 22 juin, les nombreux photographes étaient invités à suivre une journée de l’activité aérienne de la BA-112.

F-1CR du Savoie vu la BA-112 le 22 juin 2010

F-1CR du « Savoie » vu la BA-112 le 22 juin 2010

Les sorties ont débuté tard dans la journée, mais se sont succédées ensuite à un rythme rapide: nous avons pu admirer les F-1 des 3 types volant aux couleurs des 2 escadrons. La vedette du show était évidemment le Mirage peint spécialement pour cette cérémonie, qui a volé l’après-midi, et que les mécaniciens ont présenté au statique.

Le F1-CR spécial du Belfort, de retour de son vol le 22 juin

Le F1-CR spécial du « Belfort », de retour de son vol le 22 juin

Le mois de juin 2010 était aussi celui du retour définitif des F-1 stationnés en Afrique (à Ndjaména) . Enfin, retour presque définitif, puisque si l’on en croit les informations plus ou moins officieuses, des Mirage de reconnaissance feraient partie des forces aériennes déployées dès septembre, à l’occasion d’une prise d’otages au Niger. La carrière des F-1 reco est donc loin d’être achevée, même si de son côté le « Belfort » inaugure dans l’Armée de l’Air l’aviation tactique du 21è siècle, avec l’Escadron de Drone 1/33, stationné à Cognac.

F1-CR au roulage pour une sortie d'entraînement

F1-CR au roulage pour une sortie d’entraînement

Remerciements: Lt Laurent et le Bureau des Relations Publiques de la BA-112 de Reims. Merci au Cl Chrétien pour l’autorisation de visiter de la 33ème Escadre en 1981.

Copyright: Alexandre et escadrilles.org

Photoscope: dérives de Mirage F-1 vues sur la BA-112 en mai et juin 2010