Fil conducteur : Accueil » Reportages » La BA-126 à l’heure…

La BA-126 à l’heure d’Harmattan

Vautour IIN Loire

Un superbe Vautour IIN aux couleurs du 1/30 « Loire » souhaite la bienvenue au visiteur

La BA 126 « Capitaine Preziosi » à l’heure d’Harmattan

La base aérienne 126 « Capitaine Preziosi » de Ventiseri-Solenzara est aussi connue sous le surnom de « Zara ». Elle doit sa création à la volonté de l’OTAN de créer des structures d’entraînement au profit de l’alliance et a été déclarée opérationnelle en 1960. Avec la base aérienne 120 de Cazaux, la BA-126 est un des deux grands centres d’entraînement au tir réel utilisés par les avions de combat de l’Armée de l’Air, et accueille à ce titre régulièrement les escadrons de l’aviation de chasse, ainsi que les équipages d’hélicoptères qui s’entraînent pour la mission MASA.

Super Puma de l'EH 6/67

Un Super Puma de l’EH 1/44 « Solenzara » à l’entraînement

Elle héberge en permanence l’escadron d’hélicoptères EH 01/044 « Solenzara », dont la vocation principale est le secours aux équipages tombés en mer. Depuis plusieurs années, la base accueille deux fois par an l’exercice Serpentex, qui est une préparation intense destinée aux militaires de l’OTAN, avant leur déploiement en Afghanistan.

AS-355 Fennec

Un AS-355 Fennec de l’EH 5/67 « Alpilles » vu à Solenzara en mai 2011

Albert Preziosi est issu de la première promotion de l’Ecole de l’Air, en 1935, promotion dont le nom de baptême est « Capitaine Guynemer ». Il fait partie du premier groupe de pilotes et mécaniciens qui rejoignent l’URSS en 1942 avec le GC3 « Normandie », qui deviendra plus tard le Normandie-Niémen. Le Groupe lui doit sa première victoire, lorsque à bord de son Yak-1 il abat un FW-190 le 5 avril 1943, en compagnie du sous-lieutenant Durand qui s’adjuge lui aussi un Focke-Wulf. Malheureusement, le capitaine Preziosi ne rentre pas de la mission du 28 juillet 1943. Il disparaît à bord de son Yak-9 alors qu’il est déjà titulaire de 4 victoires sur le front soviétique.

Rafale 113-IE

Un Rafale B de l’EB 1/91 « Gascogne » s’apprêtant à partir en mission

Avec l’opération Harmattan, la base aérienne « Capitaine Preziosi » est projetée au premier plan de l’actualité aéronautique dès les premiers jours des frappes décidées pour soutenir les résolutions de l’ONU. L’Armée de l’Air y détache rapidement un dispositif important pour la mise en oeuvre d’un détachement de Rafale et de 2000D, rejoints dès la troisième semaine par un détachement de F-1CR du 2/33 « Savoie ».

Mirage F-1CR du 2/33

Mirage F-1CR du 2/33 au roulage pour une mission de reconnaissance

L’activité aérienne est soutenue, mais n’atteint pas en nombre de mouvements le niveau des campagnes de tirs habituelles à « Zara ». Cependant une logistique très importante est nécessaire aux missions de guerre de plus d’une douzaine d’avions de trois types: la BA-126 tourne alors à plus de 100%. Le mouvement des Mirage 2000D vers la Sude, vers le 18-19 avril, permettra une certaine simplification dans la vie de la base aérienne.

Mirage 2000D du 2/3 "Champagne"

Les Mirage 2000D de Nancy Ochey n’opèrent plus actuellement depuis la BA-126

Lors de notre visite début-mai, le parking de la base aérienne 126 offrait un spectacle impressionnant, avec la présence de nombreux Rafale de l’EC 1/7 « Provence » et de l’EB 1/91 « Gascogne », et de plusieurs F-1CR du 2/33 « Savoie ».

Dérives de Rafale

Dérives de Rafale des deux escadrons opérationnels de l’Armée de l’Air

Les missions se déroulant H24, l’activité du milieu de matinée a consisté au départ en mission d’une patrouille de F-1 et d’une patrouille de Rafale.

Rafale C du 1/7

Rafale C du 1/7 « Provence » au roulage pour une mission d’interdiction

Nous reviendrons très bientôt plus précisément sur l’activité aérienne de la BA-126 « Capitaine Preziosi » lors de l’opération Harmattan.

Rafale B décollage

Décollage d’un Rafale B pour une mission dans le cadre de la résolution 1973 du Conseil de Sécurité

Remerciements: à l’Etat-Major des Armées, au SIRPA-Air, à Mme Poggi, au Lieutenant-Colonel Guillermier, au Sergent-Chef Doukhi, ainsi qu’au personnel de l’Armée de l’Air pour sa gentillesse et sa disponibilité lors de ce reportage.

Copyright: Alexandre et escadrilles.org