Fil conducteur : Accueil » Reportages » 11F sur Rafale, c’est…

11F sur Rafale, c’est pour bientôt

Flottille 11F: Rafale en vue

Rafale 29

Comme plusieurs autres appareils, le Rafale 29 ne porte pas ici d’insigne de flottille

Au terme d’un processus qui a débuté fin-2010, la flottille 11F va bientôt achever sa métamorphose et apparaître avec des Rafale F3 ornés de l’hippocampe. La 11F volait sur Super-Etendard depuis 1978.

Super Etendard 1979

Ce Super Etendard de la 11F est vu en 1979 au Tiger Meet de Cambrai

Sans entrer dans les détails, cette transformation s’effectue par une augmentation du volume de la 12F (en terme de nombre d’avions et de personnel), les personnes de la 11F destinées à travailler sur Rafale venant rejoindre l’unique unité de l’Aéro opérationnelle sur le nouveau chasseur Dassault.

SEM Tiger 2007

Un des magnifiques SEM de la 11F décoré pour Artic Tiger en 2007

La 11F a continué à voler sur ses SEM ces derniers mois, malgré son absence des deux derniers Tiger Meet, à Volkel (octobre 2010) et à Cambrai (mai 2011).

SEM 11F 2008

Sortie d’entraînement pour ce SEM de la 11F en 2008 à Nîmes Garons

Sous peu, cette « super 12F » va se séparer d’une partie de son personnel et de son parc aéronefs, et une « petite » 11F va apparaître. La 11F Rafale sera déclarée opérationnelle normalement en 2012. Les installations des deux flottilles sont adjacentes sur la BAN de Landivisiau, ce qui facilite en principe la transformation. Mais il est évident que les contraintes nées de l’opération « Harmattan », à laquelle participe la 12F et certains des pilotes les plus expérimentés sur SEM, n’ont pas rendu le processus plus fluide.

SEM 11F 2010

Un des SEM de la 11F visibles en juin 2010 à Landivisiau

Reste qu’il faudra encore bien plus d’un an avant que les deux flottilles de Rafale aient un format standard (15 avions, au moins 25 pilotes): d’une part, les livraisons de Rafale Marine se font au compte-gouttes (peut-être 35 avions livrés d’ici fin-2011), d’autre part trois avions ont été perdus ces deux dernières années (dont un seul entre les mains de la 12F), enfin les 10 premiers Rafale sont des F1, inutilisables avant d’avoir subi un chantier de remise au standard F3 (lequel n’est pas encore financé).

SEM 11F 2008

Ce SEM de la 11F va effectuer une mission « nounou » (Garons, 2008)

En faisant le compte, il n’y aurait que 22 avions théoriquement disponibles à la fin de l’année, total duquel il faut retrancher au moins un Rafale mis à disposition du CEPA pour essais, ainsi qu’au moins un avion en détachement à l’ETR 2/92 Aquitaine de St-Dizier, puisque la transformation Rafale se fait en commun avec l’Armée de l’Air. Donc, si tout se passe bien, la Marine pourrait disposer courant 2012 de deux « petites » flottilles de Rafale, la 12F et la 11F, lesquelles seront polyvalentes et interchangeables. Elle pourront de ce fait embarquer sur le porte-avions à tour de rôle, pour des tours opérationnels, ce qui est susceptible de soulager la 12F qui est de tous les embarquements depuis 2001 !

SEM 17F 2011

A compter de 2011, la 17F réunit tout le parc Super Etendard

Notons que dans le même temps, la flottille 17F a dû prendre du volume elle aussi, puisqu’une partie des pilotes, des techniciens et des avions de la 11F rejoignent l’ultime flottille française à voler sur SEM. Ce sont d’ailleurs des avions aux couleurs de la 17F qui ont participé jusqu’à la semaine dernière aux opérations en Lybie. En fait, loin de rester en réserve, les SEM standard 5 de la 17F seront fortement mis à contribution dans les années à venir, puisque le Groupe Aérien Embarqué comprendra immanquablement un fort détachement de cette flottille, tout au moins dans les cas où le Charles de Gaulle aura besoin à son bord d’une force aéronautique puissante.

SEM 17F 2008

Les SEM de la 17F seront de la plupart des embarquements, aux côtés des Rafale 12F et 11F

Bien que la France n’ait plus qu’un porte-avions, il est certain que les équipages des flottilles embarquées (y compris la 4F de Lann-Bihoué) auront fort à faire dans le futur !

Copyright: Alexandre et escadrilles.org