Fil conducteur : Accueil » Histoire et histoires » La 12F sur réacteur –…

La 12F sur réacteur – Album 4

Flottille 12F : 2001-2007

Landi derive Crouze

La 12F Rafale – période F1

L’Aéronautique Navale s’était retrouvée orpheline de ses intercepteurs et de ses porte-avions pendant l’année 2000. Avec l’admission au service actif du porte-avions R91 Charles de Gaulle et la re-création de la flottille 12F sur Rafale F1, le 18 mai 2001, l’Aéro recouvre l’intégralité de ses moyens. Les points communs entre la 12F-Crusader finissante, et la 12F-Rafale naissante: l’esprit et la mission.

Rafale 2008 12F9 pilote-pistard

Année 2000 – la 12F ne dort que d’un oeil

Dès le début de l’année 2000, un détachement du CEPA est formé à Istres sous les ordres du CF Planchon, avec le CC Ferrer et le LV Dicicio, et comme avion d’expérimentation, le Rafale M1. Le 19 juillet, le CF Planchon réceptionne le M2 à Bordeaux et le 21 juillet, après quelques vols sur un biplace de l’Armée de l’Air, les LV Lyne et Roux sont lâchés à leur tour sur Rafale.

Rafale 1997 M02_ed

Avant le M1 et le M2, des expérimentations avaient eu lieu sur le Foch avec le M02

Le 4 septembre 2000, l’arrivée de nouveaux pilotes et techniciens marque la montée en puissance du détachement Rafale à Istres, avant son prochain mouvement vers la BAN de Landivisiau qui a lieu le 4 décembre. A son arrivée, le détachement Rafale inaugure les nouveaux bâtiments de la 12F (toujours en sommeil), situés légèrement à l’ouest de l’ancien cantonnement de la 12F (qui est rétrocédé à l’escadrille 57S).

Rafale M02

Année 2001 – réveil de la flottille 12F

Le M2 est le seul avion aux mains du détachement Rafale, embryon de la nouvelle 12F toujours en sommeil, jusqu’au convoyage du M4 par le LV Roux le 23 février 2001. Du 19 au 29 avril, ce détachement embarque sur le Charles de Gaulle pour une campagne de qualifications qui voit 7 pilotes qualifiés à l’appontage, dont deux de nuit. Déjà les premiers hiboux Rafale !

Rafale 2004 12F2

Le Rafale 12F-2 vu ici sur le CdG en 2004

Le 18 mai 2001 voit la renaissance de la Flottille 12F sous les ordres du CF Planchon. La Douzef est déjà apte aux missions sur le Charles de Gaulle, avec ses Rafale F1. Sans transition, la flottille participe à l’exercice Trident d’Or du 21 mai au 1er juin, puis rejoint Landivisiau. Du 10 au 28 septembre, la 12F se rend en Mont de Marsan pour un entraînement intensif avec quatre avions et 7 pilotes : 57 heures de vol sont enregistrées.

Rafale 2008 12F8

Le Rafale 12F-8 décolle de Nîmes Garons

Cependant, une organisation terroriste encore peu connue, Al Qaïda, déclenche les attentats les plus terribles de l’époque moderne causant plusieurs milliers de morts à New York. Ces évènements vont provoquer une inflexion significative de la montée en puissance de la 12F Rafale. La fin de l’ultimatum pour la reddition de Ben Laden marque en effet le déclenchement d’une opération internationale, qui se déclinera pour le Groupe Aérien Embarqué français sous le nom d’Heraclès, puis Agapanthe.

Nouvel avion aussi pour les techniciens: rien à voir avec la maintenance des Crouze

Nouvel avion aussi pour les techniciens: rien à voir avec la maintenance des Crouze

Les 28 et 29 novembre, le M2 effectue les premiers tirs Mica et Magic 2 d’un avion en service opérationnel. Du 30 novembre au 5 décembre, une nouvelle campagne de qualification se déroule à bord du CdG. Celui-ci a quitté Toulon le 1er décembre et se trouve encore dans les eaux françaises.
Le groupe aéronaval franchit Suez le 11 décembre, et se trouve en mer d’Arabie le 18 décembre, où il rejoint les porte-avions américains USS F.D. Roosevelt et J. Stennis, ainsi que les porte-aéronefs Garibaldi et HMS Illustrious. Un détachement de la 12F est présent à bord du Charles de Gaulle avec deux avions qui se trouvent ainsi en expérimentation opérationnelle.

Rafale 2004 12F3

Le 12F-3 vu sur le Charles de Gaulle en 2004

Année 2002 – Héraclès premier déploiement majeur

Du 13 au 24 janvier, les vols des Rafale sont interrompus aussi bien en France que sur le Charles de Gaulle, à cause d’un problème de logiciel sur l’affichage d’altitude. La mission Agapanthe s’arrête le 19 janvier mais le groupe aérien continue ses exercices. Le 14 février, le Rafale 4 et le 8 rejoignent le bord après un convoyage de 3300 nautiques sans escale (Bravo au CF Planchon et LV Lyne) ! La montée en puissance de l’activité des Rafale se poursuit avec l’arrivée d’autres avions, comme les M5 et M7 le 8 mars, porte l’effectif à 7 appareils dans la dernière semaine de mars, avec un total de 10 pilotes qualifiés. Le GAE entame un tour qui passera par Abu Dhabi, Singapour, puis Djeddah, où la flottille participe à un exercice Red Shark avec la force aérienne d’Arabie Saoudite. Les pilotes des Rafale F1 n’ont ‘même pas peur’ des F-15S …

Rafale 2004 12F7 ed

Le Rafale 12F-7 vu à bord du CdG en 2004

La présence de la TF-473 avec le CdG se prolonge ensuite en mer d’Arabie, les Rafale étant engagés sur des missions CAP, avec des Magic 2 en bout d’ailes. La mission Héraclès s’achève le 2 juin 2002 avec un bilan de 950 hdv, dont 70 de nuit, et 860 appontages dont 75 de nuit. Elle a vu le premier déploiement majeur du Rafale, un avion d’ores et déjà exceptionnel, plein de promesses, et de la nouvelle 12F, six mois à peine après sa renaissance. A noter que le maintien en condition opérationnelle de la flottille avec ses nouveaux avions aura nécessité environ 9000 heures de maintenance.

Rafale 2008 12F9

Le 12F-9 au décollage de Nîmes Garons en 2008

Le 15 août 2002, le CC Vandier prend le commandement de la flottille, alors que celle-ci a rejoint ses quartiers bretons. Du 9 au 27 septembre, la 12F se rend à Mont-de-Marsan pour des exercices de système d’armes : plusieurs tirs de Mica EM et de Magic 2 ont lieu sur des cibles remorquées. Enfin, du 26 novembre au 10 décembre, l’embarquement à bord du PA voit les qualifications de six pilotes dont trois de jour et trois de nuit. En même temps, des avions de la 12F sont utilisés par des pilotes d’essai pour tester des configurations lourdes typiques des standards ultérieurs.

Rafale 2006 12F-3

Le 12F-3 vu à Garons en 2006

A la fin de l’année 2002, chacun peut constater que la flottille 12F n’a pas changé pendant son sommeil: grâce à un noyau de pilotes et techniciens qui ont connu le Crouze, l’esprit de l’unité est demeuré intact. Les qualifications vont bon train, et la flottille met en oeuvre sa dotation nominale de neuf Rafale F1. La mise en service du nouveau chasseur a pu se faire sans incident majeur, notamment grâce à l’appui des industriels.

Rafale technicien train-avant

Le train avant, massif, du Rafale: une pièce maîtresse de l’avion naval

Année 2003 – montée en puissance de la 12F Rafale

Le début de l’année voit la flottille s’entraîner intensivement avec ses Rafale F1. La flottille embarque avec le GAE pour PEAN 03-1, du 27 janvier au 15 avril, ponctué de plusieurs escales à La Sude. Au début de mai 2003, la 12F totalise plus de 2760 hdv, seize pilotes ayant été lâchés sur l’avion au sein de la flottille, uniquement des personnes expérimentées. Malgré l’expérience qui s’accumule, un pilote d’essai détaché est toujours présent au sein de la flottille. La 12F Rafale peut compléter son expertise de toutes les missions air-air (CAP, escorte, sweep), et maîtriser les capacités multicibles du radar RBE2.

Rafale 2006 12F-5

Une partie du système SPECTRA est logée dans le carénage de dérive

Le 27 juin, la flottille est à la fête, pour la journée des 40 ans de la BAN de Landivisiau. Du 16 au 21 juillet, la 12F renoue avec l’Air Tattoo de Fairford, qu’elle n’avait pas connu depuis 1999. L’été 2003 voit aussi le départ de quelques membres de ‘l’équipe de marque’ du Rafale Marine, comme le CC Méjean. Le 25 août, plusieurs pilotes expérimentés rejoignent la Douzef: ils ont volé sur Mirage F-1 ou 2000 dans l’Armée de l’Air, ou même sur F-18 dans l’US Navy, comme le CC Cassan. Le 17 décembre, la flottille reçoit la visite de l’Amiral Battet, CEMM.

Rafale_2008_12F8-tract

L’arrivée du Rafale fut précédée d’importants travaux d’infrastructure à Landivisiau

Le SLPRM (Système local de préparation et de restitution des missions) devient en fin d’année le compagnon de tous les pilotes, puisqu’il permet une préparation et un débriefing des missions. Les éléments sont transférés grâce au petit boîtier support des données de mission, un module enfichable dans un logement du fuselage gauche du Rafale. Un autre petit boîtier fait la navette avec le système de maintenance de l’avion.

Rafale technicien alveole

Les services techniques disposent d’alvéoles individuelles pour la maintenance avion par avion, été comme hiver, avec le confort nécessaire

Lors des embarquements, l’apprentissage de l’appontage est facilité par la visualisation tête haute (VTH) qui intègre le déplacement du porte-avions et la dérive due au vent dans le calcul du vecteur qui mène au point d’impact sur le pont. De plus, la gestion du pilotage en mode appontage maintient la vitesse et l’incidence de l’avion, en agissant automatiquement sur la poussée et l’inclinaison des plans canards.

Rafale 2007 12F2

Le Rafale est un avion naval plus ‘facile’ que ses deux prédecesseurs

Année 2004 – la mise en service opérationnel

En janvier, les qualifications à l’appontage se déroulent sans anicroches au cours de la campagne CDG4, trois pilotes étant qualifiés jour et nuit (CC Gottis, CC Cassan, LV de Larivière). Par rapport au Crusader et au SEM, les qualifications hibou sont moins difficiles à décrocher, la sophistication du système Rafale permettant une progression plus rapide et plus sûre. En février, la flottille enchaîne par une campagne de tirs MICA EM et Magic 2, les pilotes décollant de Landivisiau, et les cibles étant tirées (engins C22) depuis le CEL, ou remorquées (cibles SK6) par des avions depuis Cazaux. L’autonomie du Rafale, augmentée par trois bidons de 1200 litres, permet ce type d’entraînement.

Rafale 2004 12F6_ed

En configuration ‘3 bidons’, lors des qualifications de 2004

Du 1er mars au 21 mai a lieu la mission Agapanthe, deuxième du nom, au cours de laquelle vont se dérouler de nombreux exercices bi-nationaux (Varuna, Red Shark, …). Le Charles de Gaulle franchit Suez le 7 mars et atteint Djibouti le 10 mars. Des passex se déroulent avec la Force Aérienne Omanaise les 13-14 mars, celle des Emirats Arabes Unis du 20 au 24, puis avec des forces américaines du 28 au 30 mars (USS Washington). Le mois de mars s’achève avec 299 hdv, et une escale à Abu Dhabi jusqu’au 4 avril. Après un transit en eaux bleues (pas de terrain de déroutement), l’exercice Varuna met aux prises les avions du GAé et les forces navales indiennes du 8 au 14 avril: l’occasion de quelques rencontres avec des Sea Harrier et des ‘lourds’ de fabrication soviétique. Les Rafale sont cette fois équipés de MICA.

Le 12F-9 vu sur le Charles de Gaulle en 2004

Le 12F-9 vu sur le Charles de Gaulle en 2004

Agapanthe 2004 comprend aussi la participation à l’opération internationale Enduring Freedom du 22 avril au 2 mai, sous le nom Héraclès 2. Si les Rafale F1 de la 12F sont incapables des missions air-sol requises en Afghanistan, ils fournissent par contre un appoint appréciable pour les missions nounou indispensables lors des opérations: les avions M4 et M6 ont en effet été modifiés pour emporter la nacelle Douglas. Après une escale à Djibouti du 5 au 7 mai, puis un exercice Red Shark avec l’Arabie Séoudite, le CdG et la 12F repassent le canal de Suez le 17 mai. Sur les carnets de vol, 637 hdv se sont accumulées depuis le départ, dont 130 de nuit, ainsi que 492 appontages, dont 134 de nuit.

Rafale 2006 12F8

Le 12F-8, vu à Nîmes Garons, lors de la JPO de 2006

Le mois de juin voit l’arrivée de nouveaux pilotes expérimentés: ils ont fait du SEM à la 17F ou du 2000 à Cambrai. Le travail intensif des trois dernières années est couronné le 25 juin par la mise en service opérationnel (MSO) de la 12F sur Rafale, prononcée par l’amiral Battet (CEMM): la flottille pourra ainsi prendre la permanence opérationnelle (PO) à Lann Bihoué. Le 2 juillet 2004, le CC Gottis (ancien de la 12F Crouze) prend les commandes de la flottille.

Rafale 2006 12F6_eh

Le 12F-6, vu lors de l’exercice ‘chef de mission’ en 2006

Le 15 août, deux avions participent au défilé de la Flotte, avec un vol Landivisiau-Landivisiau comprenant un ravitaillement en vol au retour, une première. Du 8 au 10 novembre, la 12F accueille des F-16 belges pour du BFM (Basic Fighting Manoeuvre). Puis du 8 au 16 décembre, la flottille se rend au TLP 2004 à Florennes: au menu notamment, des ‘prises de bec’ entre canards bretons et Fighting Falcon belges. En décembre 2004, les Lascars embarquent pour des qualifications, la 12F est parée pour l’année qui va débuter: elle compte alors 10 pilotes opérationnels dont 9 hiboux.

Rafale 2007 12F2

Le 12F-2, à Florennes en 2007

Année 2005 – Ducky aux USA

En janvier, la 12F lâche deux pilotes en provenance des flottilles de SEM, ‘Aldo’ et ‘Gopher’, ainsi qu’un officier d’appontage (‘Franky’). La 12F prend sa première PO (permanence opérationnelle) à Lann Bihoué du 20 au 27 janvier, avec deux avions, une petite équipe de mécaniciens et deux pilotes. Un des avions est armé en Magic 2 et l’autre en MICA, ils emportent un bidon ventral. Le contrat opérationnel est tenu avec des décollages effectifs moins de 7 minutes après l’alerte et une altitude de 40 000 pieds atteinte en 2 minutes environ. En mars-avril, la flottille participe à l’exercice international Trident d’Or, se frottant avec les 2000 de Cambrai qui sont en campagne de tirs à Zara, nombreux kill sur RDI.

Rafale 2008 12F9-

A partir de début 2005, les Rafale de la 12F prennent la PO

Puis la 12F se prépare à un déploiement outre-Atlantique avec le Charles de Gaulle: ce sont huit Rafale qui prendront part à Frame 05 avec une phase US au large de Norfolk, du 23 mai au 27 mai, et une phase canadienne du 8 au 13 juin, au large de Halifax. Dès son arrivée au large des Etats-Unis, le 22 mai, le GAE accueille une délégation du CAW 7 (USS Eisenhower). Premiers cross-deck de F-18 et des touch and go de Rafale sur le Ike. La première partie voit de multiples DACT, suivie par une escale de 5 jours à Norfolk (le porte-avions est au port et les avions sur la base). Le ralliement vers le CdG sera émaillé d’un déroutement imprévu sur l’aéroport d’Atlantic City, pour un Rafale, huit SEM et un Hawkeye. Au retour, l’escadre fait une escale à St Pierre et Miquelon.

Rafale 2005 12F4

Le 12F-4, vu en 2005, à St-Dizier

Le mois de septembre est riche en évènements avec le lâcher de trois pilotes, dont deux anciens des SEM (‘Hirsute’ et ‘Roussos’) et un ex du 3/3 Ardennes (‘Pat’). Le Rafale M2, le premier de la flottille, passe la borne symbolique des 1000 hdv. Enfin, à la fin du mois, Landivisiau accueille huit F-16 belges et deux Mirage 2000 du 1/5 Vendée, à l’occasion d’un exercice Air Defense Week … « les F-16 ont ramassé » … et les 2000 aussi.
En octobre se tient une campagne d’ASSP, suivie de EAE 05, du 18 au 24 novembre; le 19, on célèbre le 100è appontage de ‘Gopher’. L’année s’achève par une prise de PO à Lann-Bihoué par deux avions de la 12F (du 8 au 15 décembre), ainsi que le tir de 2 Mica sur 2 cibles par ‘Mistral’ et ‘Barzy’.

Rafale 2008 12F8

Le 12F-8 vu en hiver à Nîmes Garons

Année 2006 – Enduring Freedom

Le 5 janvier, le CF Puech prend le commandement de la 12F à la suite du CF Gottis. Le 9 et le 13 du même mois ont lieu des tirs de missiles Magic 2 et Mica. Le 19 janvier, la base aéronavale accueille le président de la République Jacques Chirac. Du 12 au 28 janvier, un embarquement RANO 06 se traduit par le 300è appontage de ‘Tom’ (le 22 janvier). Le 24 février, la flottille s’envole vers le Charles de Gaulle avec 9 avions, pour une campagne en Océan Indien. Le 6 mars, c’est le passage de Suez, puis du 8 au 13 mars, la 12F est au prise avec des F-15 et Tornado saoudiens lors de l’exercice Red Shark 06. Le 12 mars, la 12F célèbre le 100è appontage de ‘Barzy’, suivi quelques jours plus tard par le 400è de ‘Puch’.

Rafale 2006 12F7

Le Rafale F-1 n°7 vu en 2006

Du 2 au 8 avril, après une escale à Goa, la 12F participe à Varuna 06 et se mesure aux Sea Harrier indiens. Du 13 au 19 avril se déroule l’exercice Big Fox lors duquel ‘Hirsute’ fête son 400è appontage (le 14 avril). Le 17 avril, ‘Tom’ revient à bord en monomoteur suite à l’extinction de son réacteur droit. Le 26 avril, ‘Tex’ célèbre avec les Lascars son 200è appontage. Le 27 avril, une rencontre a lieu avec les avions du CVN 76 Ronald Reagan: des Rafale exécutent des appontages sur le porte-avions américain. Puis du 5 au 23 mai a lieu la phase la plus opérationnelle de la campagne avec la participation à l’opération Enduring Freedom, le CdG étant en mer d’Oman. Pas mal de missions nounou, standard F-1 oblige. Enfin le 9 juin, la dernière pontée quitte le R-91 et rejoint Landivisiau.

Le Charles de Gaulle bord à bord avecle CVN-74, en 2007

Le Charles de Gaulle bord à bord avecle CVN-74, en 2007

Trois pilotes, des anciens du SEM des flottilles 11F et 17F embarquent à la Douzef le 12 juin et sont lâchés sur Rafale le 4 juillet. Du 3 au 7 juillet, la 12F reçoit des 2000 du 1/5 Vendée, des F-16 de la 349è escadrille et deux Sea King du Sqn 849 NAS à l’occasion de l’exercice Air Defence Week. Cet exercice permet des engagements en BVR; à noter que les Fighting Falcon belges bénéficient de la liaison 16, alors que les Rafale F1 en sont dépourvus. Des combats tournoyants mettent également aux prises les trois types d’avions, y compris lors de raids comprenant des SEM des 11F et 17F.

Rafale 2007_12F9_eh

Le 12F-9, vu à Florennes en 2007

Du 25 septembre au 13 octobre, la flottille est présente au stage « chef de mission » à St-Dizier. Puis les 24-25 octobre, deux avions se rendent en Hongrie: ils y effectuent de nombreux DACT contre des MiG-29, qui « ramassent », et des Gripen. Du 6 au 24 novembre a lieu EAE 06, et un Rafale de la flottille est lancé par le 10 000è tir de la catapulte avant du Charles de Gaulle. Trois pilotes sont confirmés de jour. La 12F est sacrée Crosse d’or 2006, et ‘Puch’ obtient le Tricot Bleu.

Le 12F-8 vu à Garons en février 2008

Le 12F-10 vu à Garons en février 2008

Année 2007 – premiers Rafale F2

En janvier 2007, la 12F voit la qualification de trois hiboux, en prélude à la mission Agapanthe 2007 qui débute le 15 février. Lors de son transit vers Suez, les Rafale peuvent se mesurer pour la première fois à des Typhoon et des F-16 italiens, ainsi qu’à ceux de la force aérienne grecque. Du 23 au 28 février, l’exercice Requin blanc met aux prises la 12F et des F-15 saoudiens, en mer Rouge. A partir du 8 mars, les Rafale F1 côtoient des F2 du CEPA (M11, M12, M13) qui viennent faire des expérimentations à bord et procèdent à des tirs de bombes. Les F2 sont arrivés directement de France, avec des ravitaillements en vol.

Rafale 2007 12F11

Le premier Rafale F2 à l’appontage en 2007, lors d’Agapanthe

Avec ces avions, le 28 mars, les Lascars effectuent les premiers tirs opérationnels de GBU-12 au profit d’Enduring Freedom, bien que la conduite de tir n’ait pas encore été formellement validée avec cet armement. Ce sont les SEM qui assurent l’illumination laser avec un pod Damoclès. L’activité aérienne va bon train avec le 500° appontage de ‘Puch’ le 6 avril, alors que ‘Tex’ effectue le 18 000è appontage à bord du CdG, le 14 avril. Le 12 avril, des Rafale réalisent des touch and go sur le porte-avions CVN 74 John Stennis. Puis, c’est la poursuite d’Agapanthe. Ce n’est que le 21 juin que la 12F quitte le CdG et rejoint sa base de Landivisiau.

Le Charles de Gaulle, avec un pont bien garni (Rafale F2 à l'avant)

Le Charles de Gaulle, avec un pont bien garni (Rafale F2 à l’avant)

Le 2 juillet, la flottille accueille son premier Rafale F2, le M11. L’arrivée du modèle polyvalent du chasseur de chez Dassault est un prélude à une petite révolution pour la 12F: depuis l’arrivée du Crusader en 1964, la flottille se consacrait presque exclusivement à la mission d’interception et de supériorité aérienne. Le F2 inclut tous les systèmes nécessaires aux missions air-sol, et l’activité de chasseur tactique sera donc reprise par la flottille.

Hawkeye, Rafale F2 et liaison 16: le XXIè siècle est arrivé

Hawkeye, Rafale F2 et liaison 16: le XXIè siècle est arrivé

La prise de commandement du CF Valette a lieu le 5 juillet, le CF Puech est pacha sortant. Deux Rafale F2 appontent sur l’USS Enterprise, en présence de M. Serge Dassault et de l’Amiral Oudot de Dainville, CEMM. La rentrée 2007 voit l’arrivée de deux nouveaux pilotes (‘Poulpi’ et ‘Benco’) et de deux nouveaux avions, les M15 et M17.

SEM 2007 11F12

Le Rafale F1 et le SEM standard 5 formaient un couple bien assorti

Le lâcher des nouveaux est réalisé après 4 vols en biplace de l’Armée de l’Air. En fin d’année, les GBU font leur apparition sous les plans des Rafale F2: la 12F devient réellement une flottille de chasse omnirôle.

Rafale 2008 F1 F2

Avec l’arrivée des F2, standard multi-role intermédiaire, les missions vont changer

Copyright: Alexandre et escadrilles.org, tous droits réservés, reproduction interdite.

Remerciements: Aux commandants de flottille qui m’ont accueilli à la grande 12F, depuis le CC Fourreaux en 1979. Au personnel de la flottille qui de tous temps a été bienveillant avec moi. Merci à mes amis photographes : Emile Herbst et Eric Desplaces, qui m’a aussi confié des photos de sa collection de patches.

Rendez-vous le mois prochain, si tout va bien ...

Lâcher de nuit pour un jeune pilote