Fil conducteur : Accueil » Histoire et histoires » L’Armée de l’Air en 2015

L’Armée de l’Air en 2015

Les unités volantes de l’Armée de l’Air, début-2015

La seconde décennie du nouveau siècle a débuté avec un renforcement de la tendance géo-stratégique observée au début des années 2000: celle du ‘choc des civilisations’. L’intervention de la coalition formée autour des USA pour renverser le dictateur irakien a produit des effets délétères dans tout le Moyen-Orient. Les moyens militaires engagés en Afghanistan (avec la participation de la France) pourraient ne pas produire d’effet bénéfique durable.

Photographiés ici pendant l'opération Serval, une patrouille de 2000D au ravitaillement

Photographiés pendant l’opération Serval, une patrouille de 2000D au ravitaillement

Les peuples du Maghreb contestent les régimes autocratiques qui les gouvernent depuis 30 ans, ce qui provoque une instabilité généralisée à l’exception du Maroc et de l’Algérie. Avec l’aval du Conseil de Sécurité de l’ONU, la France et la Grande-Bretagne ont emmené une coalition visant à instaurer une zone d’exclusion aérienne pour protéger des mouvements de contestation dans l’est de la Libye. Ce fut l’opération Harmattan de 2011; l’Armée de l’Air y joua un grand rôle. Cependant, les opérations militaires aboutirent à la décapitation de l’Etat lybien, et in fine à l’anarchie dans ce pays.

D'Harmattan à Serval, les Mirage F-1 ont servi les opex jusqu'au bout

D’Harmattan à Serval, les Mirage F-1 ont servi efficacement les opex jusqu’au bout

La déstabilisation libyenne contribua à alimenter des mouvements terroristes de grande ampleur en Afrique sub-saharienne. La France fut amenée à intervenir au Mali, ce fut l’opération Serval de 2013, puis dans toute la région, avec l’aide logistique de quelques pays européens, des Etats-Unis, et assistée par un allié régional puissant, le Tchad. L’Armée de l’Air joua à nouveau un grand rôle dans les succès remportés sur le terrain (aux côtés de l’Armée de Terre, bien évidemment).

C'est le transport qui fut le plus en limite de charge durant Serval

C’est le transport qui fut le plus en limite de charge durant Serval

C’est encore l’Armée de l’Air qui fut placée en alerte en 2013 lorsqu’une action de bombardement fut envisagée à la suite de l’utilisation d’armes chimiques par le régime syrien, dans ses tentatives de répression d’une insurrection qui se développe. En prime, le retrait prématuré des Etats-Unis en Irak laissa la place à une guerre civile sanglante qui menace d’emporter toute la région. Des moyens aériens supplémentaires significatifs ont donc été engagés par la France au Moyen-Orient dès la fin 2014.

A compter d'Harmattan, l'utilisation des Rafale Air en opex devient la règle

A compter d’Harmattan, l’utilisation des Rafale Air en opex devient la règle

En 2014 toujours, de graves troubles ethno-religieux atteignirent la Centrafrique, suscitant encore une fois une intervention française, dans laquelle l’Armée de l’Air investit des moyens logistiques, avec en plus des raids ponctuels d’avions positionnés au Tchad. C’est l’opération Sangaris. Cette suite de crises significatives vient bousculer les prévisions élaborées par les experts du Livre Blanc. Et c’est sans compter le clignotant rouge qui s’allume en Ukraine, toujours en 2014.

Fennec_2014_WA

Les Fennec de l’AA sont de plus en plus engagés en Afrique, en plus de l’outremer

Alors que l’utilisation réelle de la force aérienne est devenue permanente, il se passe un phénomène paradoxal et inquiétant au niveau des effectifs et des matériels disponibles: entre le quinquennat Sarkozy et le quinquennat Hollande, le potentiel quantitatif de l’Armée de l’Air continue à diminuer fortement, surtout en ce qui concerne l’aviation de combat (chute de près de 50%).

Mirage 2000-5F du 3/11

Le 3/11 Corse réunit 8 Mirage 2000, dont quatre -5F

La mise en service d’à peu près 80 Rafale suffit-elle à compenser qualitativement la disparition de 8 escadrons de combat de 2007 à 2014 ? Sur le papier des comptables, peut-être … mais en réalité, le déroulement de l’opération Harmattan suggérerait que les moyens humains et logistiques sont à peine suffisants pour assurer les opérations extérieures prolongées d’une trentaine de chasseurs-bombardiers, en même temps que l’entraînement opérationnel des unités et les missions de souveraineté nationale (défense du territoire, dissuasion).

2000D_PDLCT

La remise à niveau des 2000D est nécessaire, à court terme

Les moyens logistiques incluent la flotte de transport: l’introduction en service de l’A400 vient juste à temps pour commencer à compenser la déflation rapide et importante du parc Transall. Au début de 2015, la flotte de C-160 compte 22 avions de transport, une proportion significative d’entre eux étant en entretien. La flotte de 14 C-130 ne semble pas bénéficier d’une disponibilité très élevée. Si le potentiel de transport stratégique est en voie de se reconstituer grâce à l’Atlas, les transporteurs tactiques continuent donc à être sous tension.

C160_R52_2005_ge

Les Transall de première génération se comptent sur les doigts d’une main

Les moyens attribués aux forces aériennes n’ont par contre pas permis de renouveler le parc de ravitailleurs, la flotte de Boeing restant sans doute la composante la plus critique de l’Armée de l’Air. Toutefois, les annonces ont fait état d’une commande et de la mise en service au ‘Bretagne’ de deux appareils A330MRTT au terme de l’actuelle LPM (2014-2019).

MRTT_RAAF-C135_ads

L’arrivée des MRTT entraînera des économies substantielles sur la maintenance

En parallèle à cette déflation historique des effectifs et des matériels de l’Armée de l’Air, l’Etat-Major a activé une réorganisation des traditions des unités avec le réveil des escadrilles constitutives des escadrons dissous précédemment, et leur attribution aux unités d’instruction, ainsi qu’aux escadrons opérationnels toujours actifs. Cette décision a été particulièrement remarquée en ce qui concerne les unités Forces Aériennes Françaises Libres, lesquelles ont abandonné leurs escadrilles portant des noms de ville, pour des escadrilles héritières de la Grande Guerre.

2000_2014_115-YT-_jp

Un des 2000 du 2/5 qui porte un insigne de tradition d’une escadrille de 14-18

Une autre révolution est intervenue durant la dernière décennie, en regard de la diminution des budgets, il s’agit de l’externalisation des flottes d’entraînement (Grob, Cirrus) ou de leur maintenance (Xingu). Il paraît que ce genre de formule satisfait les uns et les autres. Un des enjeux de la décennie à venir semble être l’externalisation d’une proportion de la flotte de transport, d’hélicoptères légers, voire de ravitailleurs.

Grob et Epsilon

Grob 120 et Epsilon: la filière EPAA se transforme

Enfin, au terme d’une décennie ‘sans escadre’ qui a vu les escadrons de combat perdre la main sur l’entretien des aéronefs, au profit des Escadrons de Soutien Technique Aéronautique, on assiste à la réapparition des escadres, grandes unités garantes de la marche opérationnelle de l’aviation militaire. Après la 3e Escadre de Chasse, la 36e Escadre de Commandement et de Conduite Aéroportés, la 31e Escadre Aérienne de Ravitaillement et Transport Stratégique,…, nul doute que l’année 2015 va voir refleurir d’autres escadres de transport, de bombardement et de chasse. Reste à savoir si ces nouvelles unités seront constituées autour des missions, ou des bases aériennes.

2000_2014_116-FZ_pc

Quelle escadre pour les 2000-5F du 1/2 Cigognes, de Luxeuil

Constatant les restrictions voulues par les gouvernements en matière militaire, des choix incohérents avec les engagements extérieurs répétés décidés par les mêmes dirigeants, les chefs des armées ont récemment exprimé que les limites infranchissables ont été atteintes en terme de potentiel utilisable. Après avoir éliminé le gras, puis entamé le muscle, les prochaines restrictions budgétaires conduiraient à amputer des membres. Donc à faire des choix significatifs de baisse du niveau des opérations extérieures, ou douloureux pour ce qui est de la posture stratégique nationale.

Rafale 2014 113-HY

La composante aérienne de dissuasion restera-t-elle sanctuarisée ?

La décennie entamée va voir s’éclaircir l’horizon stratégique, sans pour autant qu’il s’embellisse: la Chine, par exemple, commence à avoir des visions géo-stratégiques qui ne sont pas sans rappeler certaine ‘sphère de co-prospérité’, et possède maintenant des moyens militaires susceptibles d’impulser ses visions. La France aura-t-elle l’ambition, le jour venu, d’être présente sur des zones lointaines? Avec quels moyens aériens ?

MRTT_de-face_ads

Dans 4 ans, l’Armée de l’Air devrait compter deux A330 MRTT

Les forces armées françaises, avec l’Armée de l’Air, ont résolument tourné le dos à un format adapté à une confrontation ‘Etat contre Etat’. En conformité avec le Livre Blanc, elles visent une ‘entrée en premier dans un conflit majeur, au sein ou à la tête d’une coalition’ (LPM 2014-2019). Le format retenu par les experts est la projection durable de 15 000 militaires, et l’engagement de 45 avions de chasse dans la durée (on reste sur un format ‘Desert Storm’). C’est ce contrat opérationnel, assorti des missions permanentes de souveraineté, qui est placé sur le bureau des chefs d’état-major, y compris sur celui du CEMAA.

2000 2012 Line-up

L’Armée de l’Air pourra-t-elle encore engager 45 avions de chasse sur un théâtre extérieur, tout en assurant l’ensemble de ses missions de souveraineté ?

En regard de ce ‘contrat’, environ 55 000 aviateurs et une flotte comprenant:
– 19 unités d’instruction, de transition et de transformation opérationnelle,
– 6 escadrons de transport outremer, assurant les missions de souveraineté et de service public,
– 4 escadrons d’hélicoptères légers et moyens,
– 7 unités diverses affectées à des missions allant du renseignement à la représentation,
– 4 escadrons voués au transport de personnes,
– 7 escadrons de transport à vocation tactique,
– 1 escadron de reconnaissance équipé de drones,
– 6 escadrons de chasse, dont 2 sont positionnés sur des bases étrangères,
– 1 groupe de ravitaillement en vol et transport stratégique,
– 3 escadrons de chasseurs-bombardiers conventionnels,
– 2 escadrons à vocation de bombardement stratégique.

Ce format déjà minimal pourra-t-il être conservé ?

Rafale 2015 349 118-FP

Un des trois Rafale B qui ont rejoint le 2/30 en fin d’année 2014

Tableau récapitulatif des unités au début de 2015

Unités de Bombardement début-2015 (stratégique, tactique)
Escadron Traditions Avion(s) Base
EC 2/4 La Fayette N124 SPA167 SPA160 SPA96 Mirage 2000N  Istres
ERS 1/91 Gascogne SAL28 SPA79 BR66 SPA37 Rafale B  St-Dizier
EC 1/3 Navarre SPA95 SPA153 SPA62 Mirage 2000D Ochey (1)
EC 2/3 Champagne SPA67 SPA75 SPA102  =  =
EC 3/3 Ardennes 1.GCIII/3 2.GCIII/3 BR44  =  =
Unités de Ravitaillement en Vol début-2015
Escadron Traditions Avion(s) Base
GRV 2/91 Bretagne BR108, VB25, BR129, SAL22 C-135FR, KC-135R Istres (2)
Unités de Chasse début-2015
Escadron Traditions Avion(s) Base
EC 1/2 Cigognes SPA3 SPA103 SPA26 Mirage 2000-5F  Luxeuil
EC 2/5 Ile-de-France C46 SPA84 SPA124  2000B/C  Orange
EC 1/7 Provence SPA15 SPA77 SPA162  Rafale C/B  Saint-Dizier
EC 2/30 N.-Niémen SPA93 SPA97 SPA91  Rafale C/B Mont-de-Marsan
EC 3/30 Lorraine SPA38 SAL56  Rafale C/B  Al Dhafra (3)
EC 3/11 Corse SPA88 SPA69 Mirage 2000D/-5F  Djibouti
Unités de Reconnaissance début-2015
Groupe Traditions Aéronefs Base
ED 1/33 Belfort SAL33 BR244 Harfang, Reaper Cognac (4)
Unités de Transport et Liaison aérienne début-2015
Escadron Traditions Avion(s) Base
ET 1/61 Touraine VB101 VB113 (ELA53) Airbus A400M Orléans-Bricy (5)
ET 2/61 Franche-Comté SAL19 BR104 (BR111) Lockheed C-130H  =
ET 3/61 Poitou F118 F119 F121 C-160R, C-130H, DHC-6  = (6)
ET 1/62 Vercors SPA Bi55 SAL8 (SPA Bi2) CN-235  Creil (7)
ET 3/62 Ventoux SAL105 VR551 CN-235  =
ET 1/64 Béarn SAL14 SAL18 Transall C-160NG  Evreux (8)
ET 2/64 Anjou BR131 BR132  =  Evreux
ET 3/60 Estérel BR227 BR224 (F110) A310, A340  Creil (9)
ET 60 ET 2/63 GLAM GAEL ELA52 BR226 TBM, Mystère 20, Falcon 50, Falcon 900, Super Puma, A319CJ Villacoublay (10)
ET 41 Verdun Verdun  Fennec  Longvic (11)
ET 43 Médoc ELA43 (ELA44) Fennec, TBM  Mérignac (12)
Unités particulières début-2015
EDCA 36 Berry SAL58 BR43 SAL253 SAL257 E-3F  Avord (13)
EEA 54 Dunkerque  BR228 SAL1 C-160G  Evreux (14)
GAM 56 Vaucluse  ELA56 Cougar, DHC-6  Evreux
EC 70 Châteaudun TBM Châteaudun (15)
ECE 5/330 Côte d’Argent  BR127 BR128 avions de chasse Mont-de-Marsan
EE 2/2 Côte d’Or  SPA65 SPA57 Alphajet  Cazaux (16)
EVAA/EPAA Alphajet, Extra 330  Salon
Unités d’Hélicoptères début-2015
Unité Traditions Type(s) Base
EH 1/67 Pyrénées SAL 17 EHM2/65 EH2/67 VR571 Puma, Caracal Cazaux (17)
EH 3/67 Parisis SPA 99 Fennec Villacoublay
EH 5/67 Alpilles EH4/67 VB135 (BR279) Fennec Orange (18)
EH 1/44 Solenzara ELAS 44 (ERS99) Super Puma Solenzara (19)
Unités Outre-mer début-2015
Unité Traditions Type(s) Base
ET 50 Réunion  ? C-160 Saint-Denis (20)
ET 52 La Tontouta  EROM80 BR107 Puma, Fennec, CN-235 La Tontouta
ET 55 Ouessant  ? Fennec Libreville
ET 58 Antilles-Guyane  ETOM58 SPA152 CN-235, Puma, Fennec Rochambeau (21)
ET 82 Maine  BR237 BR216 CN-235, Fennec Tahiti Faa’a
ET 88 Larzac  BR117 BR120 Puma, C-160 Djibouti
Ecoles et unités de transition et transformation début-2015
Unité Traditions Type(s) Base
EIA 5/312 planeurs, D-140  Salon (22)
EIV 2/93 Cévennes VB109 VB125 Cirrus SR-20/22  Salon
EIV 3/5 Comtat-Venaissin ERC571 SPA171  =  =
EFNC 1/93 Aunis SAL277 SAL10 ? Cirrus SR-22  = (23)
EPAA EIV 1/13 Artois SPA83 SPA100 SPA155 Grob 120/Epsilon  Cognac
EPAA EIV 2/12 Picardie SPA172 SPA173 EALA9/72 Grob 120/Epsilon  =
EPAA EFIP 1/11 Roussillon 5.GCIII/6 6.GCIII/6 Grob 120/Epsilon  = (24)
EAC EIV 3/13 Auvergne SPA85 2.GCII/9 Alphajet  Tours
EAC EIV 4/7 Limousin 1.GCI/9 2.GCI/9 Alphajet  =
EAC StanEval 4/11 Jura  SPA158 Alphajet  =
EAT EIV Fourchambault Embraer Xingu  Avord (25)
ETO 1/8 Saintonge 6C1 3C2 Alphajet Cazaux (26)
ETO 2/8 Nice SPA73 SPA78 Alphajet Cazaux
Centre d’Instruction CIET 340  dans les escadrons Orléans (27)
Centre d’Instruction CIEH 341  BR279 Fennec Orange (28)
ET 2000D 2/7 Argonne SPA31 SPA48 Mirage 2000D  Ochey (29)
ET Rafale 2/92 Aquitaine 4B3 2.GBI/25 Rafale B/C/M St-Dizier
C. de Formation des Ravitailleurs  SAL22 KC-135R/C-135FR  Istres (30)
C. de F. des Equipages de 2000N Mirage 2000N  Istres (31)

Notes:

(1) Les trois escadrons ainsi que l’ESTA et le 2/7 font partie de la 3e Escadre de Chasse.
(2) La 31e escadre aérienne de ravitaillement et transport stratégique est créée le 27/08/14.
(3) Cet escadron comprend 6 Rafale C et B, en temps normal.
(4) Le 1/33 arme 4 Harfang et deux Reaper, la dotation passant à 5 Reaper en 2015.
(5) Pour les escadrons de transport qui accueille une activité du CIET 340, l’inclusion de la 3e escadrille au sein des ET ne semble pas avérée.
(6) Une escadrille par type d’appareil utilisé, la F121 pour les Twin Otter.
(7) les deux escadrons feront mouvement vers Evreux en 2015.
(8) Un total de 22 Transall C-160R, dont 4 de 1ère génération.
(9) Les avions sont basés à Roissy.
(10) Une escadrille pour chaque famille d’aéronefs.
(11) Mouvement en 2015 suite à la fermeture de Longvic ?
(12) L’escadrille ELA44 serait attribuée à l’EIA TBM.
(13) L’escadron ‘Berry’ fait partie de la 36e escadre de commandement et de conduite aéroportés créée le 03/09/14.
(14) L’escadron électronique aéroporté comprend la BR228 pour les navigants, la SAL1 pour le renseignement.
(15) EC pour escadron de convoyage.
(16) Le 2/2 fait mouvement vers Cazaux le 27/06/14.
(17) La SAL17 est réservée à l’escadron, VR571 pour l’ETO HM.
(18) L’escadrille BR279 est pour l’ETO Fennec.
(19) L’escadrille ERSA 999 est pour l’ETO Super Puma.
(20) Deux Transall détachés début-janvier 2015.
(21) L’ ETOM58 pour les voilures fixes, la SPA152 pour les voilures tournantes.
(22) Escadrille d’Initiation Aéronautique, ex-Centre d’initiation au vol militaire.
(23) Escadron de Formation des Navigateurs de Combat.
(24) Escadron de Formation des Instructeurs Pilotes.
(25) L’EIV de l’EAT ‘Capitaine Dartigues’ est le seul escadron sans escadrilles de tradition.
(26) ETO = escadron de transition opérationnelle.
(27) Les avions sont dans les escadrons opérationnels, avec des escadrilles attitrées pour les EIE.
(28) Le CIEH 341 vole sur les Fennec du 5/67 Alpilles.
(29) Escadron de transformation opérationnelle.
(30) Unité dépendante du 2/91 Bretagne.
(31) Unité dépendante du 2/4 Lafayette.

Copyright: Alexandre et escadrilles.org, tous droits réservés.

Merci à Jean-Pierre et à Clément pour leurs belles photos.

Site de référence: Traditions de l’Armée de l’Air