Fil conducteur : Accueil » Histoire et histoires » La 12F sur réacteur –…

La 12F sur réacteur – Album 3

Crouze 1999 nez

Flottille 12F : 1989-1999

Crouze 99_line1

La 12F Crusader – période bleue

La période bleue est pour beaucoup celle de la prolongation du F-8E(FN), de sa transformation en ‘F-8(FN)-P ‘ destinée à maintenir la sécurité de l’avion au cours de son utilisation opérationnelle. Mais en même temps les Crouze auront à assurer leur mission lors des événements de l’ex-Yougoslavie, dans un contexte où les menaces sont celles de la fin du XXe siècle.

Crouze 1996_4-finale

Une silhouette familière à Landi, mais … bleue

Année 1989 – irremplaçable F-8

L’année 1989 débute par des événements graves: le 4 février, la flottille déplore un accident mortel, le LV Kamara percute la mer sur le n°2, alors qu’il rassemble en patrouille. Le 8 février, encore un accident: c’est la collision en vol entre le 17 et le Breguet Atlantic n°8 aux environs de Toulon. Le Crouze rentre avec de la tôle froissée, mais le Breguet se pose avec son moteur gauche désarticulé. Heureusement, personne n’est blessé lors de cet abordage. Le 21 mars, la flottille subit l’inspection générale par le CA Debray.

Crouze 1996_23

Une lignée 12F vue depuis le parking 16F en 96

Lors de Datex 89, la Douzef intercepte beaucoup de ‘boogeys’, à peu près de tous les types volant au sein de la Marine et de l’Armée de l’Air. Le 24 avril, deux avions et 5 pilotes se rendent à bord du Foch, pour des qualifications de nuit, pendant qu’à Landivisiau, Velten est un nouveau thousander. Le même Velten achève sa carrière de Crouzeman un peu plus tard, avec 1021 hdv sur F-8 dont 172 de nuit, et 181 appontages dont 33 de nuit. En mai, le 2/12 Picardie vient s’entraîner au combat supersonique, ce qui permet quelques bras-de-fer entre Crouze et F-1. Une bordée embarque sur le Foch du 12 au 18 juin, pour une campagne de qualifications.

Crouze 1988_29_ed3

Le 29 replie ses plans à l’issue de l’appontage

A Landivisiau, le 26 juin 89, l’autre bordée de la 12F assure le lâché de Kerhervé, pilote de chez Dassault, affecté au programme Rafale. Au cours de l’été, la BAN a droit à la visite des américains du Coral Sea en Bretagne: « oh, les beaux F-18 » ! Puis, du 2 octobre au 3 novembre, la flottille est à Zara pour une campagne de tir au canon, suivie par une campagne de tirs Magic du 19 au 26 octobre. En novembre, des DACT ont lieu contre des F-18 des 409e et 439e squadrons canadiens, et contre des F-16 du 331e norvégien: c’est très dur pour les Lascars, car face à la génération des super-manoeuvrants, l’âge du Crusader se fait sentir.

Crouze 1996_4-courte

Très courte finale pour le 4, en 1996

Le 23 novembre, la flottille commémore d’ailleurs ses 25 ans sur Crouze, à Landivisiau: pour l’occasion, la Marine ne souhaite pas faire trop de bruit autour de ses vieux intercepteurs. En effet, à la fin de l’année, la flottille est certaine qu’il n’y aura pas de F-18: les autorités préfèrent une solution de rénovation du Crouze, en attendant que Dassault ait fini de développer son nouveau chasseur, le Rafale, dont une version navale verra le jour en même temps que les versions « terrestres ».

Année 1990 – trois mois outre-Atlantique

Du 15 janv au 7 février, la flottille embarque sur le Foch pour la campagne Med 90. Le 2 mars, la 12F subit l’inspection générale par le CEMM. En avril, la flottille est à nouveau sur le Foch, pour une croisière en Atlantique ouest cette fois, avec des passex contre le groupe du Kennedy (CVN 67) et celui du ‘Ike’ (CVN 69). Les DACT mettent aux prises les Crouze et des F-14 (et des A-7), et la Douzef enregistre une victoire contre un Tomcat.

Crouze 1988_32_ed4

En 1988, un Crouze se dirige vers la catapulte

Le groupe aérien est en escale à Puerto Rico du 9 au 14 mai. Du 16 au 21 mai, le Foch est de retour en France avec une escale à Fort de France, suivie par une escale à Cayenne, les 24 et 25. Le Foch poursuit son tour de l’Atlantique nord, avec une l’escale à Dakar du 22 au 26 juin. Le 5 août, le CC Faugeron prend le commandement, le CC Bresson étant la pacha sortant.

Crouze 1996_4-t-o

Le 4 aligné pour le décollage, en 1996

Après la permission estivale, la 12F rembarque sur le Foch, pour l’opération Capselle, au large du Liban du 20 août au 24 septembre. Le 224e lâché sur Crouze a lieu en décembre, avec l’EV Nicolas.

Année 1991 – Pipo, 3000 heures sur Crouze

Du 7 au 18 janvier, la flottille est à bord du Clemenceau, tandis qu’il neige à Landivisiau. En mars, une campagne de tirs missile a lieu à Cazaux: tirs de R-530 du 6 au 14 mars avec 6/10 au but, ce seront les derniers Matra 530 tirés par la 12F. Puis du 14 au 18 mars, ce sont les tirs de Magic 1 et 2: les résultats sont meilleurs avec 5/5 au but.

Crouze 1996_4-tx

Roulage matinal pour le 4, en août 1996

Du 19 mars au 25 avril, la flottille embarque sur le Clemenceau, avec notamment l’exercice Sardinia. Du 31 mai au 14 juin se déroule le grand exercice OTAN Ocean Safari en Atlantique, réunissant cent dix bâtiments appartenant à onze nations alliées. Le 20 juin, le CC Philippot devient le seul français à passer les 3000 hdv sur Crouze: il est le sixième (et dernier) au monde à parvenir à ce niveau. Le 1er juillet, la Marine célèbre le retrait du service des Etendard IVM, à Hyères: à cette occasion se tient un défilé à 38 avions, dont quatre F-8E. Le 10 juillet, la 12F voit disparaître la 14F, ex-flottille soeur sur Crusader: les Negus laissent un vide sur le tarmac de Landivisiau et sur le pont des deux porte-avions français.

Crouze 1999_10

En 1999, le n°10 célèbre les Négus, mais avec une muselière …

Du 8 au 11 juillet, la flottille enchaine avec un entraînement avec les Magic 2 tout neufs, à Mont-de-Marsan. Le 14 juillet, le défilé est annulé à cause d’une météo exécrable. Du 4 au 18 octobre, la 12F envoie cinq avions et 6 pilotes sur le Foch, pour un travail d’entraînement à l’interception sous contrôle de l’AWACS. Puis, au cours de la campagne de tir canon à Zara, la flottille enregistre 3 à 9% de coups au but (tirs sur panneau), ce qui est satisfaisant.

Crouze 1996_7-tx

Le 7 au roulage pour une séance d’ASSP

Par contre, les tirs air-sol à Diane aboutissent à une réussite de 5 à 12%, qui est décevante. Enfin, du 2 au 12 décembre, une partie de la flottille embarque à nouveau sur le Foch, pour des qualifications; elle fête à cette occasion son 71e hibou.

Crouze air air

Vu au cours des essais en mai 91, le n°7 est un des premiers rénovés

Bilan 1991: 6 lâchers, 7 Klif appontages (dont 2 hiboux), 106 jours de mer – 2 tirs Magic, 3 tirs Magic 2, 10 tirs Matra 530, 13000 obus

Année 1992 – F-8 contre AV-8

Du 19 au 24 janvier, le Foch accueille toute la 12F, toute la 17F, un tiers de la 11F, la moitié de la 16F, et toute la 6F, sans compter le Pedro. Le 3 février, la flottille subit une inspection générale. Le 18 février, le nouveau commandant est le CC Gerbier, le pacha quittant étant le CF Faugeron.

Crouze air air 1991

Novembre 1991: une vue du 12F-3, un F-8E(FN) en attente de rénovation

Du 16 mars au 14 avril a lieu un nouvel embarquement sur le Foch, pour l’exercice Terpsichore en Méditerranée. Malheureusement le 27 mars, la flottille déplore un accident mortel, l’EV Chapelain percute une montagne grecque avec le n°6, à la suite d’un déroutement pour cause de mauvaise météo. Au mois de mai, les Lascars prennent part à l’exercice Dragon Hammer 92, et ils sont de retour à Landivisiau le 21 mai.

Crouze 1996_29-taxy

Le 29 replie ses plans, un mécanicien va inspecter ses freins avant le parking

Du 22 au 26 juin, la 12F embarque sur le Clemenceau pour les essais avia du porte-avions, après son IPER. Du 17 août au 4 septembre, une campagne de tirs a lieu à Zara: la flottille enregistre entre 0,5% et 38% de coups au but (moyenne de 11,1%) sur des cibles TAC 100. Le score oscille entre 2 et 10% de réussite lorsque les tirs ont lieu sur panneau.

Crouze 1996_7-prise-brin

Prise de brin pour le Crouze n°7, en 1996

Un nouvel embarquement a lieu sur le Clemenceau du 29 septembre au 8 octobre, pour plusieurs exercices, puis à nouveau du 5 au 26 novembre. A l’occasion de l’exercice franco-tunisien Pangolin, les F-8 sont aux prises avec les F-5 de Sidi Ahmed. Pangolin est suivi une participation du GAE à l’exercice italien Isola Bella, au cours duquel se déroulent des DACT avec des AV-8B. Du 16 au 20 novembre, la flottille reçoit la visite à Landivisiau des mêmes AV-8 italiens. Enfin, toujours en novembre, la 12F compte deux hiboux de plus: Roux (72), et Sido (73).

Crouze_1992_19_cb

Vu en 1992, le 19 n’est pas au standard ‘rénové’

Le Crouze ‘Prolongé’: 17 appareils ont bénéficié de la prolongation [3,4,5,7,8,10,11,19,23,27,29,31,32,33,35,37,39]. Cette rénovation consiste en:
– changement du câblage électrique,
– révision générale des commandes de vol et du radar,
– installation d’un ILS et d’un IFF mode 4,
– installation d’une nouvelle centrale de cap et de verticale,
– installation du déctecteur d’alerte Sherloc,
– remplacement du siège éjectable Martin-Baker Mk-5A par un Mk-7 (0/0)

Crouze 1999_planche

La planche de bord du Crouze rénové

Année 1993 – missions Balbuzard

Le roman du F-18 français étant oublié, la flottille voit arriver son premier F-8P, ou F-8E prolongé, en janvier. Le premier vol d’un pilote de la 12F sur F-8P intervient le 12 mars (LV Fauret sur le 31). La prolongation a principalement pour objectif de conserver un bon niveau de sécurité des vols sur Crusader en attendant le Rafale Marine prévu pour la fin de la décennie. Le 26 janvier, la sortie de qualification des jeunes pilotes est interrompue, car le Clemenceau et un groupe aérien sont appelés en Adriatique en raison des événements liés à la désintégration de la Yougoslavie.

Crouze 1988_39_ed2

Le 39 fait partie des Crouze qui seront rénovés (vu ici en 1988)

Du 28 janvier au 15 mars, a lieu la mission Balbuzard, première patrouille: la 12F participe à la TF 470 composée du Clemenceau, du Jean Bart, du Suffren, du La Motte Picquet, du Georges Leygues, du TCD Foudre et des pétroliers ravitailleurs Marne et Meuse. Outre quatre Crusader, le groupe aérien est constitué de 18 Super Étendard (17F, 11F), trois Étendard IV PM (16F), six Alizé (6F), quatre Super-Frelon (32F et 33F), deux Dauphin et une Alouette III (23S). Le 31 janvier, le porte-avions est sur zone, aux côtés du groupe de l’USS Kennedy. Pendant ce temps, à Landivisiau, on a un oeil sur le Rafale M01, et un oeil sur les Crouze: un pilote part au CEV pour tester le M01.

Crouze 1996_29-pilote

Un pilote débute son roulage en 1996: on distingue la casquette du scope radar

Du 29 mars au 21 juin, c’est la mission Balbuzard, deuxième patrouille, toujours à bord du Clemenceau. Le groupe aérien est inchangé. Du 2 septembre au 15 octobre, Balbuzard 3, le Clemenceau appareille avec un groupe aérien composé de Super Étendard (11F), Étendard IV PM (16F), Alizé (4F), Super-Frelon (33F), Dauphin et Alouette III (23S), ainsi que deux Puma (ALAT).

Crouze 1999_11

Balbuzard, la Douzef reste à terre: Lascars déçus …

Les Crouzes n’y sont pas, la menace aérienne sur le dispositif aéronaval étant largement couverte par le reste du dispositif de la coalition (notamment le groupe de l’USS America et du HMS Invincible). Par contre, du 25 au 30 octobre, la flottille embarque sur le Foch pour les essais avia du porte-avions après son IPER. Le 14 décembre a lieu la prise de commandement du nouveau pacha de la 12F, le CC Levieux.

Crouze 1996 break0

Année 1994 – les Lascars noirs

En janvier, Ferrer fait les essais de ravitaillement sur les nacelles de C-135F. Jego et Roux commencent au printemps les démonstrations avec la patrouille des ‘Lascars noirs’. Le Crouze n°3 reçoit une décoration spéciale avec des bandes de débarquement, pour le défilé du 50è anniversaire du 6 juin. Les F-8E(P) sont équipés d’un récepteur GPS, accessoire de navigation nécessaire à une meilleure intégration dans les opérations multi-nationales, et qui vient compléter les mises à niveau de la version ‘prolongée’. Pour la première fois, des Crusader font des ravitaillements sur un Tristar (de la RAF).

Crouze 1994 31-27

Les Lascars noirs à Mérignac en 1994

Du 4 au 29 juillet, la 12F participe à la mission Balbuzard 5: le Clemenceau appareille de Toulon en compagnie du Cassard et de la Marne. Le groupe aérien est composé de quatre Crusader, de 14 Super-Étendard (11F), quatre Étendard IVPM (16F), cinq Alizé (4F), deux Super-Frelon (33F), deux Dauphin et une Alouette III (23S) et deux Puma (ALAT).

Crouze 1996_35_pr

A bord du Foch en 1996

Sur zone, le porte-avions retrouve l’USS Georges Washington et l’HMS Ark Royal. Au cours de cette patrouille sont effectuées 50 sorties de reconnaissance, 82 sorties de permanence d’appui au profit de Deny Flight, et 16 sorties Sucap au profit de l’opération internationale Sharp Guard.

Crouze 1994_31-taxy

Le Lascar noir ‘Roux’ en début de roulage à bord du 31

Le 27 septembre, le CF Silve, pacha de la 16F (*), est lâché à Landi (KG 238), perpétuant ainsi une ancienne tradition unissant les deux flottilles. Le 25 novembre, à la fin du meeting de St Trond, un Crusader décolle ailes repliées et vole ainsi 30 minutes: le ‘wing-folded club F-8’ compte maintenant 8 membres (en majorité US).

Crouze 1996_19

Après la mise en route, ce pilote déplie ses demi-plans extérieurs

Du 28 novembre au 22 décembre, la 12F participe à une nouvelle patrouille Balbuzard. C’est une excellente occasion opérationnelle pour fêter les 30 ans de Crouze, un intercepteur increvable …

Crouze 1994_27-taxy

Roulage du Lascar noir ‘Jego’ à l’issue de la présentation de Mérignac

L’année s’achève avec le lâcher du dernier officier marinier, le M Merlin (KG 240), ainsi que celui du premier pilote embarqué issu du cursus US, le LV Gottis, le 21 décembre (KG 241), après la fermeture de l’escadrille 59S à Hyères.

Crouze 1996 break1

De la Seize à la Douze, quelques pas

Etendard IVP 1999

Le CF Benoit Silve nous relate son lâcher …

« En fait je pense que je suis le dernier pacha à avoir eu cette (fantastique) expérience. C’était le 26 septembre 1994.
Je commandais la 16F, c’était pendant la période « Bosnie » entre 2 missions Balbuzard… Mon camarade Alain Levieux commandait la 12F (j’ai oublié son nom de guerre). J’ai exhumé un papier style parchemin, qui devait remonter aux années 60, un truc tapé à la machine et ronéotypé à l’encre bleue, le papier était tellement fin qu’on voyait au travers. C’était un ordre d’ALPA qui autorisait les pachas à se faire lâcher sur les avions des flottilles sœurs, pour « parfaire leur culture aéronautique ». J’ai vérifié qu’on avait oublié d’abroger cet ordre qui était donc toujours valable.
Pour mémoire, il n’y a pas de biplace, bien sûr, mais de plus il n’y avait plus non plus de simulateur à cette époque, il était cassé depuis longtemps … j’avais fait 2 ans de F1CR dans les années 86/88, j’ai pensé que ça ferait bien l’affaire … Alain et Luc Foucault (« Foucal ») m’ont fourni quelques conseils, j’ai vaguement étudié le carnet avion durant les jours qui précédaient, et puis j’ai mis en route : sur Crouze on peut mettre en route la verrière ouverte et Alain pouvait vérifier que je ne faisais pas de bêtise.
On s’est aligné tous les 2, c’était la piste 26 à Landivisiau. Foucal m’avait dit « surtout tu ne freines pas après le lâcher des freins, on éclate les pneus facile ».
A peine les freins lâchés, la PC allumée, l’avion est parti 20° gauche et j’ai freiné légèrement à droite pour le garder dans l’axe … par la suite Foucal m’a dit que c’était courant, mais qu’il m’avait « récité le manuel » … Après décollage, il fallait rentrer la voilure (tout flottait longitudinalement). Une fois tout rentré je me suis dit, c’est pas le tout ça mais il faudra aussi poser la bête… Les commandes de vol donnaient l’impression de brasser dans le vide, un gros camion par rapport aux commandes de vol des avions Dassault. Et puis le reste du vol fut OK, et l’atterrissage sans problème. Après, séance canards + farine + œufs….

Bienvenue chez 'Ducky'

Bienvenue chez ‘Ducky’

J’ai volé le 26 septembre, les 3, 4, 7, 10, et 12 octobre entre quelques tours d’EPM et CAP10, avec Foucault, Sido, Roux, Jégo, Goetz, en vols de combat 1 vs 1 ou 2 vs 2 (GCI, manœuvre, DACT), sur les crouze 3, 5, 7, et 29. Je regardais le moins possible la jauge carburant qui descendait très vite avec la PC, du coup on se présentait le plus souvent en « priorité pétrole ». J’ai lâché Alain Levieux sur EPM le 4 octobre, à titre de réciprocité.Quand ALPA a vu les états trimestriels des flottilles, il a bien failli avoir une apoplexie … il a demandé au titre de quoi on m’avait lâché, et il a immédiatement abrogé l’ordre précédent !
J’ai aussi bien rigolé un peu plus tard (1996), alors que j’étais au Naval War College US, dans un cocktail où des amiraux très étoilés évoquaient leur lâcher sur Phantom, pour montrer comme ils étaient « vieux pilotes ». Quand ils m’ont demandé ce que j’avais piloté, j’ai commencé par « The » F8, last of the gunfighters, comme si c’était la chose la plus normale au monde … encore une apoplexie évitée de justesse, en fait ils étaient stupéfaits et franchement jaloux – je ne suis pas sûr qu’ils aient apprécié  »

Année 1995 – deux crashs sans victime

Du 6 février au 9 mars, la flottille participe à la mission Balbuzard 10, à bord du Foch cette fois. La présence en Adriatique donne lieu à des DACT avec les Sea Harrier FRS-2. Le 30 mars, le n°27 explose en vol au-dessus du terrain de Rochefort après que la post-conbustion ait été enclenchée: le pilote s’éjecte sain et sauf. La patrouille du Foch se poursuit avec Balbuzard 11 du 25 avril au 22 mai.

Crouze 1997_8_pr

Une patrouille a mis en route à l’arrière du Foch

Une patrouille de deux avions défile le 14 juillet, au-dessus de Paris, en formation diamant avec des Etendard IVP, peut-être en hommage au travail fait aux Balkans. Le 20 juillet se produit un nouvel accident: cette fois c’est une extinction du réacteur causée par une rupture de cable de commande des gaz, et qui entraîne le crash du n°31. Le pilote (CC Alech) s’éjecte à quelques km de la base de Landivisiau, sain et sauf. Suite à ce second accident, les Crusader sont arrêtés de vol du 20 juillet au 18 septembre et l’on procède au remplacement des cables de manette des gaz.

Crouze_1999_34-ss-queue

Les réacteurs J57-PW20 causent des soucis récurrents … et quelques crash

En septembre, des F-8 effectuent des ravitaillements sur Transall. Berthou devient le hibou n°76 lors du départ du GAE pour l’Adriatique tandis que l’opération Balbuzard se mue en opération Salamandre. La flottille et le GAE passent le réveillon du nouvel An en Adriatique.

Crouze 1996 break2

Année 1996 – missions Salamandre

Les opérations en Adriatique continuent: du 16 janvier au 8 février, la flottille embarque sur le Clemenceau dans le cadre de la mission Salamandre 2, au profit de l’opération alliée Decisive Endeavour au-dessus de la Bosnie. Du 13 au 27 mars, c’est Salamandre 3, toujours dans le même cadre: 11 sorties de CAP sont réalisées, mais l’essentiel des catapultages sont dévolus aux 38 sorties de reconnaissance, 86 sorties de permanence d’appui et 5 sorties ELINT.

Crouze 1999_34_cb2

Deux Crouze se préparent à la mise en route sur le Foch (ici en 1999)

Du 25 au 29 mars, l’autre bordée de la flottille est en campagne de tirs Magic 2 et effectue trois tirs, tous au but. Le 30 avril, la 12F subit une inspection générale du CA Habert. On célèbre aussi le retour du CC Guillot, en provenance de la 59S. Du 20 au 27 mai, la flottille est en échange NATO, accueillie par les F-104S Starfighter du 9e Stormo de Grazzianize. Le 3 juin, c’est le dernier vol du CF Levieux, commandant sortant, et le 4 juin, le CC Alech, est reconnu comme nouveau pacha.

Crouze 1996_line-104-F8

Une belle lignée de ‘vétérans’, à Landivisiau en août 1996

En juin, pendant l’embarquement à bord du Foch, la 12F réalise des exercices passex US comprenant des DACT contre des F14 et F-18 de l’USS Roosevelt. Les Crouzemen réalisent aussi des ravitaillements sur des S-3 et des KA-6, avec beaucoup de vols. En août, la 12F reçoit à Landivisiau les Starfighter du 9e Stormo en visite-retour: c’est un spectacle mémorable sur le parking de la flottille où sont alignés 8 Crusader et 6 Starfighter.

Crouze_1996_pilotes

Pilotes de Starfighter et de Crusader à Landi en 96

Du 21 au 25 octobre, la flottille réalise des sorties de qualification sur le Clemenceau. Puis, le LV Roux, qui a loggé 1000 hdv sur Crouze en 4 ans, s’en va à l’EC 1/3 Navarre, pour une immersion dans un chasseur moderne, en attendant que la Marine reçoive ses Rafale. Du 25 novembre au 9 décembre, la 12F embarque sur le Clemenceau pour Salamandre 4: le Clemenceau est d’ailleurs le seul porte-avions sur zone Salamandre. Mais il y a peu de sorties pour les Crouzes, le porte-avions étant limité à 25 coups de catapulte par jour, on favorise les missions de permanences CAS.

Crouze 1996 break3

Année 1997 – dernier embarquement sur le Clemenceau

En février, la flottille se rend à bord du Clemenceau pour participer à des exercices au profit de la Force d’Action Navale. Au cours de cet embarquement ont lieu des passex avec des avions anglais, US, espagnols et marocains. En raison d’un fort vent de travers, le porte-avions accoste au port de Casablanca avec l’appoint des réacteurs des aéronefs. A la mi-mars a lieu une campagne de tirs Magic 1 et 2 dans la zone des îles d’Hyères avec 6 Crouze, trois étant sur la BAN et trois embarqués sur le Foch.

Crouze_1999_11_cb2

Après la fin du Clémenceau, c’est le Foch qui sera le ‘vecteur’ de la 12F

Du 21 au 30 avril, des F-8 sont déployés à Mont-de-Marsan pour des DACT contre des F-1 et des 2000. Puis du 20 au 30 mai, la 12F participe à l’exercice Iles d’Or 97, sur le Clemenceau, en combinaison avec le groupe de l’USS Kennedy, et de flottilles de F-18 et F-14 notamment, et du Garibaldi (AV-8B).

Crouze air air 1997

Le 12F-8 vu ici en mai 1997

Le 10 juin, à Landivisiau on déplore la sortie de piste du Crouze n°5, l’avion est réformé. Le 25 juin, le F-8 n°23 effectue le dernier appontage sur le R-98, aux mains de l’EV Chabard.

Crouze 1994_27-Jego

‘Jeg’ fut un Lascar noir pendant trois ans

Lors de la JPO à Landivisiau, le 29 juin, on assiste à la dernière démo de Jego, Lascar noir, pilote à la 12F du 9 juin 86 au 29 juin 97 et qui affiche 1868 hdv sur Crouze dont 310 de nuit. Le 31 juillet, la 12F est détachée à Lorient, puis elle embarque sur le Foch du 6 au 14 août. Du 15 septembre au 3 octobre une campagne de tir canons a lieu à Solenzara: le score max obtenu par la flottille est de 21% … le gunfighter est toujours efficace.

Crouze 1996_29-touche

Crouze 29 vu en 1996 juste au toucher des roues

Puis la flottille embarque sur le Foch, avec une escale à La Spezia, jusqu’au 13 octobre, date du retour à Landivisiau. En novembre, la 12F est à nouveau sur le Foch, avec une semaine de météo pourrie du 14 au 21: beaucoup de déroutements sont ordonnés vers Nîmes et Hyères. Enfin, le mois de décembre voit deux nouveaux hiboux à la 12F: ‘Boris’, hibou 78, et ‘Fitz’, hibou 79.

Année 1998 – missions Safran et Trident 1

L’année commence avec une inspection générale le 16 janvier, par ALAE en personne. Le 24 janvier, en une journée, ‘Kongo’ et ‘Slider’ se qualifient sur le Foch après seulement un mois d’ASSP à Landivisiau, bravo ! Et ce sont les deux dernières qualifications sur Crouze. Puis, malgré des problèmes de pièces de rechange, la campagne de tir Magic se déroule bien à Hyères du 26 au 29 janvier (3/3 au but). En février, retour d’une bonne disponibilité, et le 18 février, le CF Guillot accomplit sa 1000ème hdv sur F-8E.

Crouze 1999_34_cb1

Le 34 fit partie de la dernière pontée, en octobre 99

Du 24 février au 3 avril, toute la 12F est en Atlantique, sur le Foch, avec une escale du porte-avions à Brest, du 4 au 6 mars. A cette occasion se déroulent les exercices de grande envergure Safran 1, Strong Resolve et Safran 2. Puis, le LV Foucault célèbre sa 2000ème hdv sur Crouze. Les sorties de mai permettent des confirmations de qualification pour les plus jeunes (‘Katcho’, ‘Kongo’) et un 700è appontages pour Foucault, le 18 du mois.

Crouze_1996_35-remise2

Le 35 en remise de gaz au cours d’un ASSP

Le 2 juin, CC Goetz fait son dernier vol sur Crouze et rejoint la 16F. Le 7 juin, ‘Boris’ devient chef de patrouille ‘chasse’, et le 10, le CF Alech et le LV Foucault effectuent leurs derniers appontages. Le 17 juin voit le dernier vol du CF Alech à la 12F, et le 18, la prise de commandement du CF Guillot.

Crouze 1998_7_E.Tammer

Le Crouze spécial 100 000 hr, photo Eric Tammer, site www.flugzeugbilder.de

Début juillet, la 12F fête ses 100 000 hdv sur Crouze, au cours d’une campagne de tir air/air à Lorient (un Crouze a reçu des marquages spéciaux). Le 10 juillet, dernier vol de Foucault qui emmène un dispositif de 4 avions. Le 31 août, un roulage de nuit se termine dans la verte, ‘Katcho’ coupe les circuits et évacue l’avion. Le 21 septembre, la 12F embarque pour les exercices Fancy et PEAN 98 (Période d’Entrainement de l’Aéronautique Navale).

Crouze 1999_3_oxy

Ravitaillement en oxygène et maintenance en piste pour le Crouze 3

Le groupe embarqué bénéficie d’une escale à Beyrouth et le 12 octobre, la flottille et le Foch sont en escale à Antalya. Ensuite, sur fond de troubles au Kosovo, le groupe aéronaval fait route directe vers l’Adriatique pour l’opération Trident 1. Au cours de cette mission, la 12F reste 33 jours consécutifs en mer, « Merci monsieur Milosevic ».

Crouze 1996_35-remise

En courte finale avant un ASSP

Les 23 et 24 octobre, ‘Boris’ et ‘Spock’ réalisent leurs derniers vols et appontages, puis prennent la direction de Cambrai pour tâter du 2000 RDI. Le Foch et les flottilles sont en escale à Trieste du 5 au 8 novembre. Le 12 novembre, le Foch est à Toulon et la flottille rentre à Landivisiau.

Crouze_1999_32-tx

1999 arrive: des pilotes débarquent, les anciens restent … et des jeunes aussi !

Les derniers mois ont vu beaucoup de monde débarquer de la flottille 12F, qui restera-t-il pour finir les vieux Crouze ?

Année 1999 – fin du Crouze

Crouze_99_line2

Une belle lignée de Crouze en juin 99, encore 8 avions en piste !

Le 13 janvier, la 12F qualifie Merlin (‘Pinpon’) comme dernier chef de patrouille sur Crusader. Le 21 janvier, l’alerte est à nouveau déclenchée en raison des problèmes en ex-Yougoslavie et la 12F embarque sur le Foch pour Trident 2. Le 25 février, le Crouze n°35 est catapulté une dernière fois du Foch en Adriatique: il rallie Landivisiau avec une décoration spéciale Trident. Le 28 février, la flottille a l’honneur d’escorter le Falcon du président Chirac dans l’Adriatique, avec pas moins de cinq Crusader.

Crouze 1999_35-meca

Le 35 revenu d’Adriatique, aux mains de la technique 12F

Le LV Berthou devient le dernier thousander (au monde) sur F-8, en juin. Du 23 au 25 juin, deux Crusader sont à l’Air Tatoo: la démo du Crouze fait l’admiration de milliers de connaisseurs. La flottille enchaîne ensuite les ‘dernières’: campagne Magic à Hyères, campagne tirs canons à Zara.

Crouze 1999_Guillot_ed

‘Gio’, pacha de la flottille, vu à Hyères en septembre 99

Au cours de l’exercice PEAN 99, du 4 au 29 octobre, la 12F envoie trois Crusader à bord du Foch en mer Tyrrhénienne (les 11, 34, 39): à cette occasion, le dernier bolter est signé par l’EV Merlin. Le dernier appontage est réussi par le LV Denis (un brin n°2), le 28 octobre à 12h45.

Crouze 1999_34_cb3

Un brin n°2, le 28 octobre, on ne pouvait faire moins

Et c’est le pacha, le CF Guillot, qui a bien sûr l’honneur du dernier catapultage, le même jour à 17h45, avec le Crouze n°11. Une page se tourne.

Crouze_1999_11_cb1

Le Crouze 11 prêt au catapultage, le 28 octobre

Le 10 novembre, le CC Lehé a le grand honneur d’être le dernier lâché sur F-8 (KG 252). Le 2 décembre, le n°10, qui a reçu une belle décoration spéciale, et le n°11 effectuent un vol en patrouille avec le Rafale, successeur annoncé du Crouze à la 12F.

Crouze

Le 10  ‘spécial’, avec le pacha, le CF Guillot: vérification de la perche

Le 3 décembre a lieu la cérémonie des derniers vols officiels à la 12F, en présence de 800 personnes, dont de nombreux anciens pilotes et mécaniciens français et américains. Une patrouille de quatre Crusader fait une démonstration inoubliable, aux mains de 4 pilotes tous plus jeunes qu’eux.

Crouze

Le dispositif du 3 décembre, leadé par ‘Gio’

La 12F a débuté l’année 1999 avec 11 Crusader et la termine avec cinq avions. Le 14 décembre a lieu l’ultime vol 100% 12F des cinq F-8, dont le n°7 qui franchit à cette occasion le cap des 6000 hdv. Le 15 décembre, ‘Bébert’ s’envole avec le n°10, à destination du Bourget. Ce même jour a lieu la mise en sommeil de la 12F, avec la remise du fanion de la flottille par son pacha, le CF Guillot, au CA Toubon, commandant l’aviation navale.

Crouze 7

Le 12F-7 possède encore son marquage de l’IAT 1999

Une sélection de photos de la journée du 3 décembre 1999, signée Jean-Marc Gutierrez …

Crouze

Le CF Guillot, aux commandes se son Crouze ‘spécial’


Avant la mise en route, le 3 décembre

Avant la mise en route, le 3 décembre

La 14F-Crouze, jamais oubliée dans les grandes occasions

La 14F-Crouze, jamais oubliée dans les grandes occasions

Crouze

Les mécaniciens durent mettre du leur pour assurer la dispo jusqu’au bout

Un grand chapitre de la vie de l’Aéronautique Navale est achevé … un autre va bientôt commencer …

Crouze crepu

Tableau récapitulatif 1989-1999

Année Heures de vol dont de nuit Appontages dont de nuit
1989  2150  343  399  70
1990  1937  337  517  75
1991  2244  374  478  85
1992  2020  385  474  80
1993  2157  376  290  41
1994  2611  338  421  54
1995  2230  329  461  82
1996  2351  299  376  73
1997  2208  249  339  48
1998  1866  190  598 ?  45
1999  1500  62  128  1
Total  25 731  3738  4820  852

Bilan des heures de vol 12F – Crusader
(les sources divergent un peu) 102 180 hdv dont 15225 de nuit – 19121 appontages dont 3052 de nuit.

Crouze 1996 crépuscule

Copyright: Alexandre et escadrilles.org, tous droits réservés, reproduction interdite.

Remerciements: Aux commandants de flottille qui m’ont accueilli à la grande 12F, depuis le CC Fourreaux en 1979, jusqu’en 2014. Au personnel de la flottille qui de tous temps a été bienveillant avec moi. Merci à mes amis photographes : Christian Boisselon, Eric Desplaces, Jean-Marc Gutierrez, Jean-François Lipka, Philippe Roman.

Lecture conseillée: l’indispensable « Les Crusader français en action » (J.M. Gall, Lela Presse, 397pp).