Fil conducteur : Accueil » Histoire et histoires » La 12F sur réacteur –…

La 12F sur réacteur – Album 2

Crouze_1982_nez

Flottille 12F : 1979-1988

Les Lascars et le Crusader, suite …

Dessin-12F-avec-Crouze

La 12F Crusader – période grise

La première tranche de vie du Crusader à la 12F s’est soldée par 45 030 hdv (dont 9720 de nuit) et 6316 appontages sur les deux porte-avions de la Marine, le Clemenceau et le Foch. Les Crouze blanc et mouette des deux flottilles assuraient la protection du groupe aéronaval et protégeaient les raids éventuels des Etendard en territoire hostile.

Crouze_33_Cuers_mn

A partir de 1978, les Crouze reviennent de Cuers peints tout en gris

La seconde période voit les Lascars assurer seuls ces missions, dans un environnement où les forces amies comptent de plus en plus d’avions de combat de 4ème génération, et où les hostiles potentiels vont se nommer Sukhoi 24 et Tupolev 22M. La 12F fonctionnera dès lors en deux bordées: la ‘rouge’ en alerte, et la ‘bleue’ en soutien.

Crouze_1979_6_pilote

Année 1979 – seule flottille sur Crouze

Le mois de janvier débute par une campagne tir Magic au CEL, puis le 19 janvier un représentant de Vought remet les plaques ‘one thousander’ à pas moins de 11 pilotes. Le 5 février, la 12F envoie 6 avions sur le Clemenceau, et il y a aussi une campagne d’essais de tir Magic sur CT20 au Levant. Du 12 au 20 mars, la 12F participe à la sortie d’escadre Cariatides en Méditerranée centrale, et fait escale en Crête puis au Pirée.

Crouze_1979_12F-19_CB

Le 12F-19, vu en 1979

Du 3 au 4 avril, la flottille est à Nîmes pour Datex 79, avec un briefing par Josa: le 3, entre 8h et 19h, la 12F effectue pas moins de 38 sorties pour 60 heures de vol. L’exercice s’achève sur un total de 115 hdv et 31 interceptions en deux jours. Le 17 avril, la flottille accueille des nouveaux pilotes, car c’est la fin de la 14F Crouze: les Negus auront totalisé 45471,8 hdv dont 6008,7 de nuit, et 6798 appontages dont 734 de nuit du 01/03/65 au 17/04/79. Une partie des Negus se transforment sur Super-Etendard, tandis que les autres demeurent des « purs » chasseurs.

Crouze_1979_14F-25

Avril 1979: et le Crouze s’en fut de la 14F

A compter du 27 avril, la 12F embarque sur le Clemenceau avec l’exercice Dawn Patrol. Le 2 mai, la 12F constate que le MATRA 530 « supporte mal la séparation », car « cet engin prometteur sur le papier a tendance à suivre une courbe lamentable vers la mer une fois séparé de son porteur ».

Dessin-12F-matra-530

Au cours de Dawn Patrol, des DACT contre les F-14A se soldent parfois par une victoire: les équipages US ont maintenant la machine bien en main, et seuls les meilleurs lascars s’en sortent ! Mais le Clemenceau est bientôt victime d’une avarie turbine et rentre sur une ligne d’arbre à Toulon.

Crouze_1988_8_pr

Le Matra 530 (ici un engin d’exercice) acquit bientôt une mauvaise réputation

Le 13 juin, la flottille exécute un vol massif de 14 avions, avec le PM Bignon chef de dispositif. Le 17 juin, lors de la JPO à Landivisiau, une présentation du F-8 est exécutée par le commandant et Josa. Dans la même veine, le 23 juin, Murat présente un avion au TGM de Cambrai. Le 2 juillet, pour son dernier vol 12F, Josa est leader d’un dispositif de 15 avions, ce qui restera un record sur Crouze, en France.

Crouze_1979_12F-6

Le 17 juin, la 12F fait voler dix Crouze, dont le 12F-6

Le 14 août, le CC Fourreaux commandant sortant passe le flambeau au LV De Balmann pacha entrant. Le 19 septembre, la 12F embarque sur le Clemenceau. Le 25 septembre, le n°6 glisse sur le pont par mauvais temps et se renverse dans le boulevard arrière, plus de peur que de mal. Le 29 septembre, défilé des Crouze à Cannes devant le Président de la République, Mr Giscard D’Estaing, qui envoie un message de félicitations. En novembre, elle embarque sur le Clem pour l’exercice Iles d’Or 79. Du 14 au 16 novembre, trois avions quittent le Clemenceau pour le CV 62 Independence: ils effectuent 14 vols avec ravitaillement sur A-6 ou A-7. La délégation de lascars est reçue à la VF-33 (qui vole sur F-4J).

Patch_Crusader

Enfin, du 3 au 19 décembre, sept Crouze partent à Cazaux pour une campagne de tirs Magic: on y réussit un 100% avec 5 CT-20 abattus. Au terme de l’année, la 12F se voit récompensée pat la ‘crosse d’or’ pour 1978-79, avec un total de 514 pts décernés par les officiers d’appontage. De plus, le LV Deniel termine l’année avec le ‘tricot bleu’ du meilleur pilote.

Dicton 12F: ‘qui bolte aujourd’hui demain bricolera’

Crouze_1979_7_pilote

Année 1980 – 50 000 heures de F-8E

Le 7 janvier, 10 Crouzes et 12 pilotes sont à Cazaux pour une campagne de tirs canons: 3828 obus sont tirés, dont 8,1% en moyenne atteignent leur cible. La meilleure moyenne vaut 15,9%. Les 7 et 8 février, le Matra 530 déçoit à nouveau: on déplore 3 explosions prématurées des missiles. Le 4 mars, le LV Deniel se fait doubler au décollage … par une roue de son train principal.

Patch_Ducky_Desplaces

En avril, la flottille prend part à l’exercice annuel Datex: les 28 et 29, 42 avions sont interceptés par la 12F. Gonzales et Banoun s’offrent deux B-52 au-dessus de Nantes; un Vulcan vient aussi orner le tableau de chasse des Lascars. Quatre F-8 sont détachés à Nîmes du 5 au 23 mai, tandis que le reste de la flottille est sur le Foch le 5 mai pour l’exercice Dawn Patrol avec le groupe du Saratoga. Le 14 mai, Cambot s’éjecte à cause d’une baisse de poussée sur le n°41 … mais le réacteur reprend du poil de la bête et l’avion vole près de 45 minutes sans son pilote; il semble même se présenter dans le circuit d’approche du PA, avant de finir sa course dans la bleue.

Crouze_1979_12F-41

Le 12F-41, vu le 17 juin 1979

Les 21 et 22 mai, la flottille participe aux essais avia du Clemenceau, après son IPER. Le 30 mai, le CV Harvey, qui fut lâché sur Crouze à la 12F le 25 mars 1968, remet les plaques de 1000h à plusieurs pilotes. Du 5 au 26 juin, la 12F embarque sur le Clem et le 27 juin, elle est présente à Hyères pour la cérémonie du retrait de l’Etendard IVM de la 17F.

Dessin-12F-bogey

Du 30 juin au 4 juillet, la flottille est à Mont de Marsan; au cours de ce détachement, le 35 s’affaisse sur la piste au point fixe, à cause d’une rupture d’amortisseur gauche. Le 8 septembre, les LV Linares et Hebert effectuent leur 1000è hdv sur F-8, et le 9, on célèbre les 50 000 hdv sur Crouze à la 12F.

Crouze_12F-37-pedro_1985_jfl

Vu sur le Foch en 1985, avec un Lynx comme Pedro

Le 16 septembre, sept avions embarquent sur le Clemenceau: le 30, au cours de l’exercice Display Determination, ont lieu des DACT contre les avions du J.F. Kennedy. Le combat est inégal mais la flottille s’offre quand même deux splashes sur des F-14 (des VF-14 et VF-32).

F14_216_VF32_jfl

F-14A de la VF32, vu quelques années plus tard

Retour en Bretagne où, le 13 novembre, la BAN connaît une panne de balisage, ce qui occasionne le déroutement de six Crouze (et 4 Etendard IVP) à Lann-Bihoué. Et le 14 novembre, on déplore une sortie de piste du 37 à l’atterrissage, sans grand dommage pour l’avion et le pilote. La flottille embarque à nouveau sur le Clemenceau le 24 novembre, mais du 4 au 7 décembre le porte-avions a des ennuis de catapulte; aussi, le 9 décembre on prononce la fin de l’exercice Frimas avec toute l’escadre.

‘un pilote ne vaut pas mieux que son dernier appontage’

Crouze_1979_14_pilote

Année 1981 – plus de 4000 heures de vol

Les 3-4 janvier, la flottille participe à l’exercice Harmonie, qui la voit aux prises avec des F-1 armés de Super 530. Ensuite, une campagne de qualifications a lieu du 16 au 19 fevrier sur le Clemenceau, suivie d’une mission en Atlantique sur le même porte-avions à partir du 1er mars. Le 9 mars se déroulent des exercices de combats contre les Sea Harrier du HMS Invincible: même si ces avions sont de « redoutables manoeuvriers », la 12F revendique un splash par ‘Bijou’. Du 13 au 15 mars, la flottille participe à l’exercice Gala 81 en Atlantique, avec le 16 mars l’interception d’un Bear soviétique par Banoun. Le 26 mars, les Lascars font des CAP contre les assauts des Jaguar d’Istres et le lendemain, sept Crouze sont catapultés vers cette base.

Crouze_1979_12F-7

Le Crouze 12F-7 vu en juin 1979

Le 27 avril, une mini-campagne de tirs Magic se traduit par quatre coups au but sur des engins CT-20. Le 30 avril, le CC Deniel (commandant en second) célèbre ses 1500 heures sur F-8. Du 4 au 27 mai, la flottille détache 6 avions à Nîmes: au menu, ASSP et exercices de DACT. La flottille embarque sur le Clemenceau, du 11 mai au 4 juin: des catapultages et appontages sur le Forrestal sont prévus. Du 9 au 12 juin, on effectue à nouveau des qualifications sur le Clem, avec quatre avions à bord. Du 17 au 27 août a lieu une campagne de tir Sidewinder sur des cibles remorquées Delmar en zone D-18D. Le 28 août, le LV Hébert vole en tant que chef d’un dispositif de 8 avions et à la fin du mois, on dénombre 24 pilotes à la 12F, un record.

Crouze_12F-37-1ebrin_1985_jfl

Le Crouze 12F-37 s’apprête à crocher le 1er brin

Le 31 août, le CC Deniel est le pacha entrant, le CC De Balmann cédant sa place. Le 2 septembre, la 12F embarque avec 7 avions sur le Clemenceau pour Ocean Safari, le plus grand exercice naval de l’OTAN. Le 10 septembre, le Crouze n°10 subit un effacement du train à l’appontage, à cause de la houle.

Dessin-12F-pose-pas-casse

Autre événement, le 13 septembre, Guillot apponte sur le USS Eisenhower, avec le Crouze n°4. Le 17 septembre, Hébert se pose voilure basse, une première, ce qui donne une approche à 165/170 kts ! Le même jour, on célèbre le 15 000è appontage d’un Crouze français, signé par le LV Bresson.

Dessin-12F-voilure-basse

Le 14 octobre a lieu une journée d’essais avia au profit du Foch, tandis que du 22 au 26, quatre avions retrouvent le Clemenceau. Malheureusement, le 26 octobre, après le catapultage de quatre F-8, le PM Stoel percute la mer durant le rassemblement en BA: le pilote décède à bord du n°25. Du 4 au 6 novembre, se déroule l’exercice Tarot toujours sur le Clemenceau. Le 9 novembre, la flottille est en détachement à Nîmes, pour l’exercice Iles d’Or 81.

Crouze_12F-37_1985_jfl

Le 17 septembre, 15 000 appontages pour les Crouzes français

Le 19 novembre ont lieu des DACT contre les F-14 des VF-41 et VF-84 du Nimitz. Le 25 novembre, un « strike sur le Nimitz », supposé à 150 milles, est planifié; mais l’adversaire est en fait à 10 nautiques: c’est un carnage … chez les strikeurs. Les 23, 24 et 27 novembre, des tirs de Sidewinder ont lieu au départ de Landivisiau. Pour conclure une année riche en péripéties, du 5 au 17 décembre, la 12F embarque sur le Foch pour des qualifications en mer Tyrrhénienne.

‘un OA ne vaut pas mieux que son dernier ramassage’

Crouze_1979_16_pilote

Année 1982 – deux « two-thousanders »

Le 13 janvier, la visite à Landivisiau de trois F-16 hollandais donne lieu à de fructueux échanges de savoir-faire. Du 9 février au 12 mars, la flottille embarque sur le Foch. Le 23 février, les Crouzes doivent faire face à des strikes de Jaguar et de Mirage IIIE. Le 26 février, le Foch appareille du port de Palma de Majorque avec 30 noeuds de vent travers: il faut les réacteurs de quatre Crouzes et trois Super-Etendard pour quitter le quai ! Le 8 mars, Mezencev accomplit sa 2000ème heure de vol sur Crouze.

Crouze_1982_12F-34

Une vue de parking 12F en 1982

Le 1er avril, ce n’est pas une blague, on parle de la modernisation des Crouze: cette alternative à un achat de F-18 fait son chemin. Le 4 mai, la flottille est sur le Foch pour Distant Drum, pendant lequel se déroulent des DACT contre les avions du Ike, deux Crouze appontent d’ailleurs sur le porte-avions américain. Du 1er au 18 juin, la flottille se trouve à Zara pour une campagne de tirs canons: la moyenne est de 15,4% d’obus au but, le meilleur « gunner » étant le pacha, le CC Deniel.

Crouze_1982_12F-33

Les lascars adorent tirer au canon … mais c’est salissant

Du 23 septembre au 6 octobre, la flottille prend part à l’opération Olifant VI au large du Liban. ‘Pipo’ en profite pour célèbrer ses 2000 hdv sur F-8E. Le 28 septembre, le PM Rollant est victime d’une explosion de sa verrière, mais il parvient à ramener son avion sans dommage. Du 25 au 29 octobre a lieu une campagne de qualification à bord du Foch. Le 25, ‘Pipo’ est victime d’une panne électrique dans le cockpit, il se déroute sur Hyères en pleine nuit et atterrit à la lampe torche avec son n°8, sans grosse casse !

Crouze_12F_1985_jfl

Parole de Crouzeman: ‘De nuit, c’est comme le jour … sauf qu’on ne voit rien’

Le 9 novembre, la 12F lâche le CC Oudot, pacha de la 16F, suivant ainsi une tradition bien établie entre les deux flottilles voisines. Le 15 novembre, la flottille participe aux essais avia du Clemenceau, tout juste sorti de son IPER. Enfin, du 21 novembre au 6 décembre a lieu une sortie en Atlantique des deux porte-avions, Foch et Clemenceau, avec un groupe aérien de trente-cinq appareils: le clou de la sortie est l’exercice Thiof. Le Clem accueille à cette occasion sept F-8; il fait escale à Casablanca, tandis que la flottille poursuit jusqu’à Dakar à bord du Foch. Au retour du Sénégal, du 27 novembre au 2 décembre, la 12F défend le porte-avions au cours de passex avec les IIIE espagnols.

‘qui voit le miroir par le bas sera en retard au repas’

Crouze_1979_17_pilote

Année 1983 – Olifant

Du 17 au 20 janvier, une mini campagne air/air, avec deux biroutiers détachés à Lann-Bihoué permet « de se refaire la main ». Du 31 janvier au 7 février, des avions sont sur le Clemenceau pour des qualifications. Mais le 7 au soir, les catapultes sont cassées: le porte-avions doit débarquer ses avions par la coupée (dont les Crouze 31, 6, …) dans le port de Toulon ! Le 16 février a lieu l’appareillage du Foch pour la reprise des vols de nuit. L’appontage de nuit « n’est pas un sport de masse »: le Super-Etendard 22 de la 11F est cassé sur l’arrondi (le pilote est indemne).

Patch_12F_Desplaces-3

Puis le groupe aérien du Foch participe à l’exercice Datex (7-8 mars). Le 10 mars, le CC Deniel exécute son 100ème appontage de nuit sur Crusader: il est le premier pilote à atteindre ce seuil. Du 15 au 18 mars, trois avions et 3 pilotes embarquent sur le Clemenceau pour des essais avia. Le 19 mars au soir, tout le monde est à Landivisiau, avec au total 250 appontages réalisés (sur le Foch et le Clemenceau) dont 72 de nuit. Du 22 au 23 mars, des tirs de Sidewinder ont lieu en D18D, on parvient à un score de 3 sur 5 au but. Du 16 au 26 mai, une campagne de tir Sidewinder (bientôt les derniers) se traduit par un modeste 5/12 au but, car sept missiles ont des problèmes.

Crouze_1979_12F-14

Le Crouze 12F-14 avec une maquette de Magic, ces missiles remplacent les AIM-9B

Cependant, une bordée a embarqué sur le Foch le 2 mai et se trouve devant Beyrouth le 17, pour Olifant 13. A l’issue de cette patrouille, du 21 au 27 mai, se déroule Distant Drum avec le USS Eisenhower, en mer Ionienne: six pilotes appontent sur le porte-avions US. Après le franchissement de Gibraltar le 29 mai, la 12F participe à Ocean Safari: il y a beaucoup d’avions en l’air (ravitaillements des F-8 sur des KA-6) et plusieurs appontages sur l’USS Kennedy. Le 13 juin, Velten est victime d’un problème de catapultage sur le n°20: après un long parcours dans l’eau salée, il parvient à s’extraire de son avion en train de sombrer: sauvé !

Crouze_12F-37-catap_1985_jfl

Perte de puissance ou rupture d’élingue entraînent généralement l’éjection

Le 18 juin, juste avant le meeting de Lann-Bihoué, le n°40 est victime d’une panne moteur, il s’ensuit une éjection de Mezencev (blessure légère) et le crash de l’avion. Entre temps, du 31 mai au 10 juin, il y a eu des qualifications à bord du Clemenceau pour la seconde bordée. Le 26 juin, on fête le 10 000ème appontage d’un F-8E de la 12F (PM Thomas sur le Foch). Fin-juin, des F-8E du Foch et du Clem se rencontrent au sud de Toulon. Le retour des avions à Landivisiau est effectif le 7 juillet, mais une partie de la flottille demeure sur le Clemenceau. Le 29 juin, le CC De Guenyveau prend le commandement, à la suite du CC Deniel (qui totalise 1993 hdv de F-8).

Crouze_12F-2_1985_jfl

Le 12F-2 saisi par Jeff en 1985

Le 1er septembre voit le départ d’une bordée pour le Foch et la mission Olifant 17. Un retrait partiel du groupe aérien vers Chypre a lieu dès le le 27. Le 3 octobre, le Clemenceau arrive pour la relève de la patrouille Olifant, et le 4, les deux porte-avions naviguent de conserve. Le même jour, six avions et 11 pilotes se retrouvent sur le Clem pour Olifant 18 ; il y aura beaucoup d’alertes. Le 13 octobre, le service technique réalise une première: la dépose d’une voilure (sur le n°14) à bord du Clemenceau. Le 23 octobre a lieu l’attentat du Drakkar à Beyrouth (58 morts et 15 blessés français). Le lendemain, les Crouze escortent le Mystère 50 présidentiel. Il y a une visite de François Mitterrand et de Charles Hernu à bord du Clem.

Crouze_12F-3_1985_jfl

La même année, le même pilote photographe, et le 12F-3

Le 29 octobre, tout le groupe aérien célèbre le 700ème appontage de Josa à la 17F, record toutes catégories. Le 16 novembre, les Crouze sont en CAP pour protéger le raid des Super Etendard vers la Bekaa. Le 26 novembre, on déplore un affaissement du train du 32 dans le hangar, incident qui abîme aussi le 14. Olifant 19 débute le 1er décembre mais, dès le 9, il y a une relève de pilotes et de mécaniciens (certains ont 100 jours de présence sur zone). Le 29 décembre, la Douzef escorte des Jaguar en provenance de Solenzara, à l’occasion de l’opération Chevesne.

‘de nuit, un quart de meat ball en haut c’est une pine en haut’

Crouze_1979_20_pilote

Année 1984 – recordman hiboux

Au tout début d’année, Olifant 19 se termine: le retour du Clemenceau à Toulon est effectif dès le 8 janvier, avec une pontée « diabolique » de nuit comprenant 12 Super-Etendard, 6 Crusader et 4 Alizé. Pour la 12F, le retour à Landivisiau se concrétise par 10 jours d’entrainement intensif de nuit. Et dès le 6 février, une bordée 12F est à nouveau sur la mission Olifant à bord du Clem. Le 23 février, l’autre bordée 12F s’entraîne au ravitaillement en vol avec des C-160. Le 29 février, on célèbre le 100è appontage de nuit sur F-8 de ‘Cochonou’, il réalisera son 101è le 7 avril.

Crouze_1979_12F-16

Le 12F-16 vu en juin 1979

A compter du 14 mars, la mission Olifant 20 prend son essor avec le VA Klotz à bord: les Crouze effectuent des interceptions d’Iliouchine 76 et d’An 22 transitant à proximité du porte-avions. Le 30 mars, la 12F participe au défilé au-dessus de Beyrouth, en présence des ministres Charles Hernu et Claude Cheysson. Enfin, le 29 avril, le Clemenceau est en cap retour vers le sud Corse, touchant Toulon le 4 mai. A la fin d’Olifant 20, le Clem compte 101 jours de patrouille (du 24 janv au 4 mai), avec 1349 catapultages et 1380 appontages ! Le 22 mai, l’EV Guillot exécute le 40 000è appontage sur le Foch. Le 4 juin, la bordée rouge s’envole vers Mont-de-Marsan pour des tirs Magic qui ont lieu le 13 juin: 3 missiles sur 3 vont au but. Le 12 juin se tient la traditionnelle cérémonie de remise des plaques à cinq thousanders. En juillet, la 12F ‘rouge’ est en permission, et la 12F ‘bleue’ profite d’une piste en réparation à Landivisiau pour envoyer six Crouze à Strasbourg puis à Nancy et le 14 juillet, elle participe au défilé à Paris.

Crouze_1979_12F-17

Le 12F-17 au roulage à Landivisiau

Début-septembre, la flottille est en campagne de tir canons à Lann-Bihoué: le meilleur gunner est Gall (avec un score de 46%). Dès le 19, la 12F est en campagne de qualification sur le Clemenceau. Le 23 septembre, le Foch appareille avec à son bord un détachement de la 12F ‘bleue’. Le 15 octobre, deux Mirage V lybiens sont interceptés, mais les intrus ne sont pas armés. Le porte-avions Foch est de retour à Toulon dès le 14 novembre, et la 12F à sa base.

Crouze_1982_12F-7

Le 12F-7 au repos à Landi en 1982

Pendant ce temps, la bordée rouge demeurée à Landivisiau a accompli une interception de deux B-52, le 26 octobre, et le 31, elle est fière de réaliser un défilex à sept avions, souhaitant démontrer ses 100% de disponibilité, acquis grâce à la technique. Le 26 novembre, Levieux est le 200è pilote lâché sur les Crouze français. Pour les 20 ans du Crouze, d’ailleurs, un récapitulatif des lâchers est rédigé.

Le batman:  ‘ancêtre du miroir, réfléchit moins mais gueule plus’

Crouze_1979_23_pilote

Année 1985 – un Tu-95 trop curieux

Mi-janvier, d’importantes chutes de neige bloquent l’activité aérienne, mais un départ pour des qualifications sur le Clemenceau a lieu le 22. Le 31 janvier, le n°6 explose ses pneus suite à un atterrissage avec panne hydraulique. Le 19 février, un avion a sa verrière cassée au cours d’un entrainement au ravitaillement de nuit. Le 1er mars, la 12F célèbre les 2000 hdv de Crouze de Sedzinski.

Crouze_12F-1_1985_jfl

Le 12F-1, frais comme l’oeil en 1985

Le 29 avril, embarquement de la 12F pour le Clemenceau pour des entrainements, suivis par l’exercice Distant Hammer. Des problèmes de régulation moteur perturbent les vols. Malgré cela, le 7 mai, la flottille effectue des DACT contre des F-14. Puis le 8 mai, le commandant et ‘PNI’ appontent sur le Nimitz, suivis par deux autres pilotes.

F14_204_jfl

De tous temps, la 12F et ses Crusader ont été bienvenus sur les PA américains

Le 9 mai, lors des vols de nuit, ‘Tit’Hof’ effectue un appontage « difficile » au cours duquel l’arrière du Crouze n°14 se détache et monte sur le Crouze n°30; le Super Etendard nounou de la 17F qui mettait en route est touché aussi. Le pilote s’éjecte et se fait récupérer par le Pedro de la 31F ! Un nouveau dicton voit le jour après cet incident:

‘Après tout, mieux vaut un bon bolter qu’un mauvais arrondi’

Crouze_1979_12F-30Crouze_1979_12F-30Crouze_1979_12F-30

Le 9 mai, le 12F-30 encaisse un contact agressif de la part du 14

Au mois de mai, la croisière du Clemenceau continue mais les pilotes s’interrogent sur le positionnement du miroir du pa. Le 7 juin, le bateau est à Toulon. Par ailleurs, le 13 mai, des équipages sont sur le Foch pour des essais avia, ‘Deugleux’ effectue son 600° appontage (tous avions confondus). Le 16 juin a lieu une journée portes-ouvertes à Landivisiau, avec la démo de ‘DGE’ et ‘Tit’Hof’. Puis la flottille s’envole pour une campagne de qualifications sur le Clem. Comme le miroir est toujours défectueux, cette campagne est abrégée. Le 26 juin, le CC Hébert prend le commandement de la Flottille, à la suite du CC De Guenyveau.

Crouze_1979_12F-20

Roulage vers le parking 12F, pour le 12F-20

Du 1er au 22 juillet, la 12F effectue une campagne de tir à Cazaux. En plus, le 3 juillet, elle réussit l’interception d’un Tu 95 trop curieux ayant flairé un os, en l’occurrence un tir d’essai de missile stratégique M4 depuis le CEL. Mais le 4 juillet, les Crouze subissent une interdiction de vol suite à la découverte de faiblesses dans les fixations de voilure. Le 22 août, la flottille reçoit la visite de quatre Mirage 2000 de Dijon, venus partager les joies du dogfight. Le 30 août, la campagne de qualif prévue sur le Foch est retardée; donc le 10 septembre voit la reprise des ASSP de nuit. Enfin, du 16 octobre au 13 novembre, la flottille est de sortie avec le Foch: à cette occasion ont lieu les premiers DACT contre des F-18 … certains Crouzemen rêvent de cet avion. Le 13 novembre, ‘Boubou’ a des ennuis de PC et atterrit à Cognac: l’accroche-flammes du réacteur est parti ! Le même jour, pas de chance non plus à Landi, car le chemin de roulement s’affaisse sous le n°19 de retour d’un changement moteur.

Crouze_1979_25_pilote

Année 1986 – scores de gunfighters

Le 9 janvier, le n°12 manque à décoller et finit sur le ventre, semble-t-il en raison d’une vitesse insuffisante; il sera réformé. Du 3 février au 15 mars, la 12F participe à la sortie Centurion sur le Foch; l’annonce de la perte en mer du Super Frelon 159 affecte la flottille, car tout le monde avait des amis à bord. La flottille connait quelques péripéties en appontage de nuit, heureusement sans gravité. Puis c’est le cap retour sur la Méditerranée, et à Toulon après un crochet par le sud-Sicile.

Crouze_1979_12F-23

Le 12F-23 vu à Landi le 17 juin 1979 (noter la maquette de Sidewinder)

Le Crusader n°16 est rayé des listes le 18 avril (après 4447 heures de vol et 799 appontages): il part au CEAT pour des essais de résistance de cellule. Le 22 avril, la 12F reçoit un témoignage de vive satisfaction de l’amiral après son inspection générale. En mai, la flottille participe aux entraînements Syrca, effectue 3 tirs missiles, et réalise des CAP au profit de dispositifs air-surface. Les Crouze effectuent aussi du biroutage au profit des frégates Tourville, Duguay-Trouin, Dupleix et Primauguet. Au mois de juillet, la 12F est en campagne de tir à Lorient: avec un scores de 18,5% (65 au but pour 350 tirés) pour le top-gun; sept pilotes sont au dessus de 10%, un score à la mesure de gun-fighters.

Crouze_12F-37-_1985_jfl

Le 12F-37 se positionne pour son catapultage

Le 18 septembre, embarquement de la flottille sur le Foch pour des exercices Meltem en zone « Est du 19° », avec des DACT contre des F-14. Le 12 octobre, les Crouze ramènent des photos d’un navire suspect, et interceptent un chasseur survolant le porte-avions; après examen il s’agit d’un F-1 grec. Le Foch reçoit la visite du CEM de la marine chinoise, qui monte à bord d’un F-8, pour se renseigner sur « nos capacités en matière d’interception ». Les 24 et 28 novembre, a lieu une campagne de qualifications à l’appontage de nuit.

1986 en chiffres : 8 lâchers, 3 hiboux, 10280 m3 de fuel, 3 Matra 530, 5 Magic, 10634 obus.

Crouze_1979_30_pilote

Année 1987 – Prométhée

En janvier ont lieu les qualifications à l’appontage; au même moment, la presse se fait écho de la « controverse Saulnier-Giraud » (CEMA-ministre) sur l’opportunité d’acheter les F-18, car « les Crusader seront difficiles à maintenir en ligne au-delà de 1993  » . Le 17 février, ‘Bijou’ célèbre ses 2000 hdv sur Crouze. Puis la 12F embarque sur le Foch, du 9 au 13 mars, pour des qualifications. A Landivisiau, la flottille reçoit des 2000 de Dijon avec lesquels elle s’entraîne au DACT. A cette époque, on observe les premiers Crouze bleus.

F14_102_VF11_jfl

Un Tomcat de la VF11

Du 21 au 24 avril, la 12F reçoit des F-16 du 311 Sqn de Volkel, confirmant sa réputation d’agressor squadron. Fin-avril, la flottille est à bord du Clemenceau pour Dragon Hammer : les Crouze effectuent des DACT contre des F-14 du Nimitz, avec quelque succès, et des ravitaillements sur des KC-130, des A-7 et A-6. Le 12 juin, le n°1 connaît un appontage difficile par ‘Coucou’, sur le Clem, l’avion est cassé mais on ne déplore pas de blessé. Après une escale à Casablanca, les lascars sont de retour à Landivisiau le 26 juin.

Crouze_12F-34_1986_jfl

Le 12F-34 en 1986: à cette époque, le Crusader est à la peine dans les DACT face aux F-14, F-16, F-18. Mais il assure la protection du GAE lors de Prométhée

Le 25 juillet, branle-bas de combat, tout le monde est rappelé pour la mission Prométhée (sur fond de guerre entre Irak et Iran). Le 31, ont lieu les derniers vols d’entrainement sur le Clemenceau dans la zonex sud, puis le GAE effectue son transit vers l’est de la Méditerranée. Le groupe aérien est composé de huit Crusader (12F), 14 Super Étendard (11F, 17F), deux Étendard IV P (16F), six Alizé (4F), deux Super-Frelon (33F), deux Lynx (31F) et deux Alouette III (23S). Le 4 août au soir, le Task Group 623.2 est au mouillage devant Port-Saïd, franchissant le canal le 5. Arrivée en zone ‘Arianne’ (golfe Persique) le 16, avec la présence de l’USS Constellation. Le 18 août, le groupe aéronaval effectue des agacex le long des côtes iraniennes, la 12F a droit à des DACT contre des F-14 … US.

Crouze_1988_12F-11_cb

Le 12F-11 vu sur le Foch en 1988

Le 10 septembre, escale à Djibouti après 42 jours de mer: deux semaines de repos sont octroyées, mais quatre Crouze et des pilotes sont à Ambouli pour se frotter aux Mirage IIIC du ‘Vexin’. Le Clemenceau appareille le 25; il y a peu de vent et les 17 nds fournis par les machines rendent parfois les vols impossibles. Les DACT contre des F-14A de l’USS Ranger et les interceptions quasi-quotidiennes de May sont les événements marquants.

Mirage3C_10-LA_jy

Les lascars peuvent constater que les pilotes du ‘Vexin’ ne sont pas des pré-retraités

Retour à Djibouti le 24 octobre, trois Crouze sont catapultés vers Ambouli: « Nous avons un peu moins de mal avec les Mirage du 3/10 mais il ne sont pas faciles ». Degletagne apponte pour la 700è fois rejoignant ainsi un club très fermé (Johanart, Josa). Lors de cette escale, la 11F rentre à Landivisiau, remplacée par la 17F, mais la relève n’est que partielle pour la 12F …

Mirage IIIC vu en 1983

Les Mirage IIIC du 3/10 Vexin peuvent jouer les agressor …

Pendant ce temps, le 21 octobre, à Hyères, d’autres F-8 accueillent le groupe de l’USS Coral Sea, ce qui permet des DACT avec des Hornet. Le 12 novembre, le GAE appareille pour continuer Prométhée, en principe pour trois semaines. Les catapultages d’alerte et interceptions sur les PatMar iraniens et soviétiques continuent à un bon rythme. Retour le 25 novembre à Djibouti et détachement à Ambouli pour trois F-8, avec encore des mailloches contre les IIIC locaux. Certains avions sont changés (arrivée du 2, départ du 37). Appareillage le 21 décembre pour la quatrième patrouille, et visite du président de la République M François Mitterrand en personne ! Noël est fêté à bord, mais le Clemenceau fait escale à Bombay pour le Réveillon.

‘signal haut, on ne bricole pas, sinon … bobo’

Crouze_1979_41_pilote

Année 1988 – sur tous les fronts

L’année commence comme elle avait terminé, avec Prométhée: appareillage de Bombay le 3 janvier et très vite des DACT contre des F-18 du groupe du Midway. Cependant, un événement funeste survient le 14 janvier à Landivisiau: l’EV Rose s’abîme en mer au cours d’un exercice de combat avec un Etendard IVP. Il décède, suite à une éjection tardive; comble de malheur, le plongeur SAR (QM Blanchard) se noie au cours de la tentative de sauvetage. Pour la bordée en opérations, une escale a lieu à Djibouti, avec un appareillage le 12 février pour Prométhée 5. Cette fois ce sont les F-14 du groupe de l’Enterprise qui jouent les DACT. On compte moulte interceptions de May soviétiques, comme d’habitude, et de C-130 iraniens. Le retour à Djibouti a lieu le 14 mars, associé aux traditionnelles DACT contre les Mirage de l’EC 3/10. La 12F commence à connaître l’escale.

Mirage3C 1983 10-LH

Mirage IIIC 10-LH vu en 1983 sur la BA-188

Le 7 avril débute Prométhée 6, pendant laquelle la coopération avec l’Enterprise s’intensifie: DACT, exercices, et même biroutage air/air par des F-14. Pendant que les relations irano-US se détériorent (actions de combat), c’est le 700è appontage de jour pour ‘Pipo’ (dont 568 sur F-8). Du 6 mai au 25 mai, le Clemenceau est à Djibouti pour sa PEI. Après Prométhée 7, le porte-avions rejoint La Réunion du 3 au 7 juin, puis Maurice du 9 au 14 juin. Le 22 juin, le Clem et la 12F repassent la ligne. Pendant ce temps, la bordée ‘à terre’ réalise des campagnes de tir missile en emport mixte Magic et R-530 rénové, les 3-4 mai et 27-28 juin. Le 8 juin, le CC Bresson prend le commandement de la flottille, à la suite du CC Hébert (Bijou) qui est demeuré pacha pendant presque 3 ans.

Crouze_12F-34_1985_jfl

Le 34 fait partie des avions qui rentrent ‘à la maison’

A Djibouti du 26 juin au 15 juillet, la 12F remplace quelques avions. Un Falcon 10 sert de compagnie et les pilotes suivent le trajet suivant: Djibouti, Louxor, Heraklion, Sigonella, Hyères. Au cours de Prométhée 7, le GAE déplore la mort du CF Barthes (pacha de la 11F) au cours d’un appontage de nuit. Puis des incidents touchent la 12F: roulette de nez cassée à l’appontage pour le n°2 et ‘Boubou’, croupion tapé par le n°4 (piloté par le pacha). Du 1er au 15 juillet, l’autre bordée est sur le Foch, pour des qualifications; pour la première fois, le prototype du Rafale a fait des passes, en juin. Du 17 août au 2 septembre a lieu l’escale ‘Djibouti 8’, après 30 jours difficiles, puis le Clemenceau appareille (enfin) pour Toulon. Le 16 septembre, le Clem et son groupe arrivent à Toulon en fanfare, après 13 mois de mission en Océan Indien !

Crouze_1988_12F-27_pr

Le Crouze 12F-27 vu en 1988

La 12F embarque encore du 12 au 21 septembre, puis du 3 au 6 octobre, et enfin du 17 au 24 octobre sur le Foch, pour des qualifications ou une campagne de tir. Et, du 23 novembre au 9 décembre, la 12F retrouve le Clemenceau, avec au menu quelques DACT contre des Harrier. En même temps, les Lascars tirent au canon à Landivisiau: on enregistre des super scores pour ‘Pipo’ et ‘DGE’ (plus de 30%) et Méjean (27%). L’année finit ainsi en beauté.

1988 en chiffres : 5 Matra 530, 5 Magic, 9430 obus, 8670 m3 de fuel, 3 lâchers.

Crouze_12F-23_queue

Tableau récapitulatif 1979-1988

Année Heures de vol dont de nuit Appontages dont de nuit
1979  3107  330  774  83
1980  3237  462  748  118
1981  4044  591  666  101
1982  3928  592  821  152
1983  3728  685  1245  300
1984  3384  576  875  203
1985  3471  559  562  108
1986  3313  518  539  120
1987  3209  537  1157  236
1988  2457  456  937  198
Total  33 878  5306  8324  1619

Copyright: Alexandre et escadrilles.org, tous droits réservés, reproduction interdite.

Crouze_1982_12F-31

Le Rafale est encore loin, le Crouze va durer … et changer de couleur

Remerciements: Aux commandants de flottille qui m’ont accueilli à la grande 12F, depuis le CC Fourreaux en 1979, jusqu’au CF Martinot en 2014. Au personnel de la flottille qui de tous temps a été bienveillant avec moi. Merci à mes amis photographes : Christian Boisselon, Philippe Roman,  Jean-François Lipka, Eric Moreau. Merci à Eric Desplaces qui m’a confié des photos de sa collection de patches.

CCrouze_1988_12F-8-35_EM

Le 8 gris et le 35 bleu vus au printemps 1988 par Eric Moreau