Fil conducteur : Accueil » Armée de l’Air : unités » Escadrille SAL 33 – Hache

Escadrille SAL 33 – Hache

escadrille SAL 33

Définition et bref historique

« La Hache d’A Bordage »
Homologué sous le numéro A-1072.
Cette escadrille est créée en tant que MF 33 le 1er octobre 1914 à Tours, devenant F 33 en juillet 1916, puis AR 33 en juin 1917, et enfin SAL 33 le 23 décembre 1917.

Du 1er octobre 1932 au 1er mars 1943, la SAL 33 fut 3e escadrille du GO II/33 puis GR II/33.
Du 1er mars 1943 au 1er janvier 1945, la SAL 33 fut la 1ère escadrille du GR II/33.

A compter du 1er janvier 1945, la SAL 33 fut la 1ère escadrille de l’escadron de reconnaissance 1/33 Belfort ; jusqu’au 1er novembre 1993 elle fut l’unique escadrille de tradition de cet escadron.
L’ER 1/33 Belfort fut dissous le 24 juin 2010, faisant place à l’escadron de drones 1/33 Belfort le 1er septembre 2010.

Statut actuel

La SAL 33 est actuellement la première escadrille de l’escadron de drones 1/33 Belfort qui depuis septembre 2010 vole sur drones Harfang (jusqu’en 2017) et Reaper.

Types d’avions ayant appartenu à l’escadrille

Depuis janvier 2014, le Belfort et la SAL 33 volent sur drone Reaper.

Un des Reaper actuellement utilisés depuis Niamey, par le Belfort

Du 1er septembre 2010 au 8 janvier 2018, le Belfort a volé sur drone Harfang.

Un Harfang du Belfort

De novembre 1985 au 24 juin 2010, la SAL 33 de l’ER 1/33 Belfort a volé sur Mirage F-1CR.

F-1CR 2010 112-CQ

Le F-1CR 112-CQ vu à Reims en 2010

De janvier 1967 à mai 1986, la SAL 33, unique escadrille du Belfort, vola sur Mirage IIIR.

Mirage IIIR 1982 33-CC

En finale à Metz en 1982, le Mirage IIIR 33-CC

Du 8 novembre 1955 à août 1966, la SAL 33 vola sur Republic RF-84F Thunderflash avec le 1/33 Belfort.

Du 29 août 1952 au 15 novembre 1956, la SAL 33 et le Belfort volèrent sur F-84G Thunderjet.

Jusqu’en juillet 52, la SAL 33 et le Belfort volèrent sur Lockheed F-5 Lightning et North American F-6 Mustang.