Fil conducteur : Accueil » Actualités France » BAN de Nîmes-Garons:…

BAN de Nîmes-Garons: Adieu

Écrit le 14/08/11, dans Actualités France

La Base Aéronavale de Nîmes-Garons est fermée depuis le 2 juillet

A Garons, infrastructures modernes

Les infrastructures de Nîmes Garons sont modernes

Dernière étape du processus entamé par la décision de fermer cette implantation très importante de l’Aéronautique Navale, prise mi-2008 sous le Ministère Morin, la fermeture de la BAN est officielle depuis le 2 juillet.

La BAN de Garons

La BAN de Garons, ex-implantation de la PatMar

Une cérémonie de dissolution de la Base d’Aéronautique Navale (BAN) de Nîmes-Garons a eu lieu le 1er  juillet 2011, présidée par l’amiral Pierre-François Forissier, chef d’État Major de la Marine (CEMM) et en présence du vice-amiral ’escadre Yann Tainguy, préfet maritime de Méditerranée, du contre-amiral Henri Bobin, l’amiral commandant l’Aéronautique navale et du capitaine de vaisseau Lionel Mathieu, commandant de la BAN. Les anciens commandants de la base étaient présents pour l’occasion. Au cours de la cérémonie, le fanion de la BAN a été remis au CEMM par l’actuel et dernier commandant de la base.

La BAN de Garons, ex-base d'entraînement du GAE

La BAN de Garons, ex-base d’entraînement du GAE

Même si le déménagement vers Lann-Bihoué des unités volantes stationnées sur la base, la 28F et la 21F, s’était fait progressivement en 2010 et 2011, la date du 1er juillet reste symboliquement forte. La décision de 2008 est probablement la plus discutable de toutes celles qui ont été prises dans le cadre du grand chambardement des forces aériennes, et aussi la plus conséquente en terme géo-stratégique.

SEM 31

Un SEM en entraînement hivernal

Un jour viendra peut-être où les grands comptables de l’Etat nous annonceront que cette fermeture n’a pas entraîné d’économies significatives pour le budget de la Défense. En attendant, les grands parkings de cette implantation que l’on croyait indispensable sont vides et le calme des environs n’est plus troublé que par quelques mouvements d’avions civils, et ceux des aéronefs de la Sécurité Civile, qui maintient sur place un centre de maintenance.

Parkings avions vides

De vastes parkings avions désormais déserts