Fil conducteur : Accueil » Les Aéronefs » Gros plan » Lockheed F-104G Starfigh…

Lockheed F-104G Starfighter

F-104 5-12

Le Lockheed F-104G en Europe

« J’ai bien trouvé les marche-pieds, mais où sont les ailes? »
C’est ainsi qu’un célèbre pilote d’essais relatait sa première rencontre avec le célèbre « pur-sang » de Lockheed.

F-104G 1978 FX-52

Vu en 1978, ce Starfighter de la 31ème escadrille n’est pas passé inaperçu

Utilisé à dose homéopathique dans les escadrons de l’USAF (dans ses versions intercepteur), le Starfighter fût très tôt exporté massivement en Europe dans une version améliorée, le F-104G, qui incluait un système de navigation et d’attaque très moderne.

CF-104G CAF-750

Le CF-104G, construit sous licence par Canadair et utilisé en Europe

Construit sous licence dans plusieurs pays, le F-104G vola dans des missions d’interception, mais aussi d’attaque conventionnelle et nucléaire, et de reconnaissance. Dans la plupart des autres pays, la carrière du 104 s’étendit sur une vingtaine d’années, une durée comparable à celle du Mirage IIIC, mais inférieure à celle du Mirage IIIE, autres chasseurs de troisième génération. C’est à l’Italie que revint l’honneur de fermer le ban en Europe, puisque les intercepteurs F-104S de l’AMI volèrent en opérations jusqu’en 2004.

F-104S 1996 9-51

Le F-104S, ultime évolution de la formule Starfighter, adopté par l’Italie et la Turquie

En Allemagne, la Luftwaffe a utilisé le chasseur de juillet 1960 à octobre 1987, la RFA réceptionnant pas moins de 916 Starfighter (au total). Ce nombre impressionnant d’avions a servi dans 2 escadres de reconnaissance, 2 de défense aérienne, et 6 JaBo, avec en plus l’unité de conversion opérationnelle, le 58ème TFTW de Luke AFB (USA).

F-104G JaBo 33 1978

F-104G du JaBo 33 en 1978

La BundesMarine a également volé sur F-104G (deux escadres).

F-104G MFG1 1978

F-104G du Marine Flieger Geschwader 1 en 1978

La Belgique utilisa 113 F-104G et TF-104G (les monoplaces construits sous licence par SABCA).

TF-104G du 10è Wing en 1978

TF-104G du 10è Wing en 1978 à Kleine Brögel

Le Starfighter servit avec la Force aérienne belge entre février 1963 et septembre 1983, dans quatre escadrons des 1er et 10ème Wing (basés respectivement à Beauvechain et Kleine Brögel).

F104G 1979 FX-31

F-104G du 10è Wing au Tiger Meet de 1979 (Cambrai)

Les Pays-Bas ont utilisé 138 Starfighters construits sous licence en Europe, à partir de décembre 1962.

F-104G 1977 D6700

F-104G du 312è Sqdn en 1977 à Metz-Frescaty

L’avion fut utilisé en missions de reconnaissance (306ème escadron), d’interception (322è,  323è Sqdn) et d’assaut (311è,  312è Sqdn), jusqu’en 1984.

F-104G décollant de la BA 128 en 1977

F-104G du 312 Sqdn décollant de la BA 128 en 1977

La Norvège a reçu, en 1963, 19 F-104G construits par Canadair et 4 TF-104G. De plus, en 1974, 18 CF-104 et 4 CF-104D furent réceptionnés en provenance du Canada.

F-104G 1978 RNAF 240

F-104G norvégien vu en 1978

Les 331ème et 334ème Sqdn de Bodo volèrent sur Starfighter, en mission d’interception et d’assaut. Le dernier F-104 norvégien a été retiré du service en 1982.

TF-104G 1978 627

CF-104D de la Luftfortsvaret en 1978

Le Danemark reçu initialement 25 F-104G (construits sous licence par Canadair) et 4 TF-104G de Lockheed. Des Starfighter canadiens de seconde main furent livrés entre 1972 et 1974 (15 CF-104 et 7 CF-104D). La Force aérienne danoise retira les 104 du service en 1986.

TF-104G 1977 RT-657

CF-104D de la Danske Flyvevabnet à Ramstein en 1977

Seuls deux escadrons de la base d’Aalborg, les 723ème et 726ème, ont volé sur l’appareil, dans des missions de défense aérienne.

F-104G 1987 FG-710

F-104G grec vu en 1987

La Grèce reçut 45 F-104G et 6 TF-104G, de Lockheed, à partir d’avril 1964. Cette livraison fut complétée par de nombreux F-104 de seconde main, dont 79 de l’Allemagne, 7 des Pays-Bas et 9 d’Espagne. Les derniers Starfighter grecs quittèrent le service actif en mars 1993, après avoir équipé deux escadrons, les 335ème et 336ème Mira (Tanagra et Araxos).

F-104S 1996 9-31

F-104S du 9è Stormo à Landivisiau en 1996

L’Italie reçut d’abord 105 F-104G, 24 TF-104G et 20 RF-104G, opérationnels en mars 1963. Une seconde génération de Starfighter, le F-104S, fut construite sous licence en Italie et livrée à 205 exemplaires. Six TF-104G ex-Luftwaffe furent également réceptionnés, faisant de l’AMI le second utilisateur de Starfighter (360 ex.).

F-104S 1996 9-40

Au toucher des roues, ce F-104S est vu lors d’un échange avec la 12F

Les Italiens utilisèrent le 104 dans ses diverses capacités (interception, assaut) et le F-104S fut officiellement retiré du service en mai 2004.

F-104S 1981 9-902

F-104 turc vu en Allemagne en 1981

La Turquie reçut à partir de 1963 48 F-104G et 6 TF-104G de Lockheed et Canadair, puis acheta 40 F-104S à Fiat en 1974-1975. Les Turcs reçurent également un grand nombre de Starfighter en surplus d’autres nations de l’OTAN, dont 170 appareils allemands, 53 néerlandais et 52 canadiens. Le F-104 fut retiré du service actif de la Force aérienne turque en 1996, ayant équipé 9 escadrons de première ligne.

F-104G 104-07

F-104G utilisé par l’Ejercito del Aire depuis la base de Torrejon

Bien que non membre de l’OTAN, l’Espagne a également reçu des Starfighter: 18 F-104G construits par Canadair et 3 TF-104G construits par Lockheed furent livrés à l’Ejercito del Aire en 1965. Le séjour ibérique du F-104 fut de courte durée, jusqu’en 1972, et ne concerna qu’un seul escadron.

F-104G 1981 CAF-750

CF-104G du 1er Canadian Air Group à Metz en 1981

Le Canada utilisa à partir de 1962 un total de 200 CF-104 de construction canadienne et 38 biplaces CF-104D construits par Lockheed. Le Starfighter constitua l’épine dorsale de la Force aérienne canadienne en Europe, avec jusqu’à 8 escadrons opérationnels, et un OCU (417) au Canada.

F-104G 1981 CAF756

CF-104G, solo de la patrouille opérationnelle du 1er CAG à Metz en 1981

Le 104 fut surtout employé dans des missions d’assaut et de reconnaissance à basse altitude, et ce jusqu’en 1986.

F-104G 1981 CAF-756

Le Starfighter volait très bien … et pardonnait peu les approximations de pilotage

Après les chasseurs F-86F Sabre et F-84F Thunderstreak fournis en grand nombre par les USA à des pays européens qui se relevaient à grand peine de la guerre, le Starfighter restera l’avion de combat exporté en masse vers tous les pays européens non neutres qui ne disposaient pas d’une industrie nationale puissante.

F 104G 1979 CAF862

Tiger Meet de 1979 (Cambrai): les Canadiens proposent une nouvelle livrée Tigre

Même le F-16 ne put pas être vendu à autant de pays en Europe, malgré des qualités autrement plus évidentes. Et il est douteux que les USA puisse réitérer un tel succès à l’export avec le problématique F-35, leur « lightweight fighter de 5ème génération ».

Copyright: Alexandre et escadrilles.org