Escadrilles.org
Accueil » Actualités Internationales » Une Centuries Series digitale ?

Une Centuries Series digitale ?

Écrit le 22/01/21, dans Actualités Internationales

Quand la communication fait appel à la légende …

Est-pour essayer de faire oublier le demi-échec du programme F-35A qui peu à peu se fait jour à travers les annonces de mauvaise disponibilité, de coût de maintenance ou même de performance insuffisante ? Ou bien est-ce pour donner du grain à moudre au lobby militaro-industriel qui craindrait pour le plan de charge de ses bureaux d’étude ? En tout cas, au Pentagone on invoque la mythique Century Series

F100F 1978 Michigan 751
Avec un premier vol en 1953, le North American F-100 Super Sabre inaugura la série

Cette légendaire famille d’avions de chasse issus des bureaux d’études du début des années 50 comprend en fait six avions, le Republic F-103 étant resté au stade de maquette. Les Etats-Unis comptaient alors pléthore d’industriels, certains oeuvrant pour l’US Navy, comme Grumman ou McDonnell, d’autres pour l’US Air Force, certains ayant produit des chasseurs à succès durant la 2è GM, d’autres non (Boeing et Douglas, par exemple).

Le McDonnell F-101 (premier vol en 1954) fut au départ un monoplace d’escorte, puis de strike, puis un intercepteur

Pourtant, la réalité fut assez différente de la légende : un avion de la série fut un râté, le Convair F-102A, un avion intérimaire chargé d’assurer la soudure en attendant que le sophistiqué F-106 ne soit prêt. Quant au Lockheed F-104 Starfighter, un poids léger sensé tirer les leçons des déconvenues en Corée, il ne convainquit jamais l’USAF, qui préféra en faire bénéficier ses protégés de l’OTAN.

F102 1974 NY-61101
Le Convair F-102 (premier vol en 1953), intercepteur pur, à peine supersonique, fut quand même employé au Vietnam, brièvement

Après avoir été rencontré des problèmes de supériorité aérienne en Corée, l’USAF se trouva en difficulté pour faire de même au Vietnam : MiG-17, MiG-21 et SAM coûtèrent la vie à de nombreux pilotes et équipages des forces aériennes américaines. C’est l’emploi du premier chasseur polyvalent, le McDonnell F-4 Phantom, qui parvint à établir un équilibre précaire face à une aviation (et des missiles air-sol) nord-vietnamienne courageuse et adroite.

F104 1980 US13238
Le F-104 (premier vol en 1954) vu à Luke AFB : c’est le Century Series produit par Lockheed, adepte des avions ‘spéciaux’ … brièvement employé au Vietnam

C’est que, après le F-100, et encore, pour peu de temps, aucun avion de la Century Series ne put prétendre au titre d’avion de combat polyvalent au sein de l’USAF. La famille s’éteignit peu à peu au sein des unités de l’ ANG, seul le Convair F-106 réussissant à tenir le premier rang dans une mission spécialisée d’intercepteur intégré au NORAD. Ironie du sort, le Delta Dart fut aussi l’avion le moins construit de la série !

F105D_1980_Va61071_6
Un Republic F-105 (premier vol en 1955) rescapé du Vietnam, ici un ‘D’ vu en 1980 sur le terrain de Byrd Field (Virginie)

Rendons justice au Republic F-105, qui demeura longtemps actif en tant que F-105G Wild Weasel : avion spécialisé dans la traque et la destruction de systèmes sol-air ; il fut remplacé par une version dédiée du Phantom, le F-4G. Le Thud doit sa légende à son obstination à ramener son pilote à la base après avoir encaissé des coups … fidèle à la réputation acquise par le P-47 Thunderbolt !

Le Convair F-106 (premier vol en 1956), coûteux et spécialisé, un genre de F-22 avant la lettre …

L’ US Air Force ne put prétendre à nouveau à la supériorité aérienne (en dehors de tout conflit ouvert avec son ennemi déclaré d’alors) que grâce au F-4E Phantom de chez McDonnell, un chasseur issu d’un programme … pour l’US Navy. Alors, la Century Series fut-elle l’exemple d’une gestion astucieuse et efficace des programmes d’avions de combat ? Certainement pas : elle matérialisa une tendance à produire des avions trop spécialisés … qui se révélèrent insuffisants lorsque l’USAF fut aux prises avec un véritable adversaire, au Vietnam.

Après les Hollandais et les Norvégiens, et avant les Belges, les Danois ont voté Lightning II. Les quatre partenaires du programme F-16 ont à nouveau uni leurs destins.

Aussi, invoquer l’insuffisance du concept de chasseur multi-rôle pour introduire les successeurs ‘digitaux’ du F-35A est-il un peu court : le succès de l’indécrottable General Dynamics F-16 est toujours là pour démontrer le contraire. Le Rafale est également un exemple notable de chasseur multi-rôle réussi. En attendant, nombre de forces aériennes de l’OTAN se retrouvent avec un soi-disant chasseur polyvalent, qui est en fait un avion d’attaque déguisé: le Joint Strike Fighter. Et ce n’est pas le concept de multi-rôle qui est en cause !

Quand le sage désigne la lune, l’idiot regarde le doigt …

Alexandre et escadrilles.org