Escadrilles.org
Accueil » Actualités Internationales » Opération Minotaure

Opération Minotaure

Écrit le 23/12/20, dans Actualités Internationales

L’ Armée de l’Air peut frapper loin, vite et fort

Au moment où je terminais mon article précédent, l’Armée de l’Air et de l’Espace communiquait sur une splendide démonstration de capacité effectuée le 15 décembre, l’Opération Minotaure. Capitalisant sur un demi-siècle de savoir-faire, l’AAE effectuait un raid simulé direct jusqu’à Djibouti, mettant en oeuvre le ‘pack’ complet : Rafale, E-3F, Phénix et C-135FR.

Rafale du 2/4 : un raid stratégique peut AUSSI être une frappe conventionnelle (photo Armée de l’Air et de l’Espace)

Le fer de lance de l’opération comprenait trois Rafale B du 2/4 La Fayette pour un strike conventionnel et deux Rafale de ‘CAP’, partis de Mont-de-Marsan. Un pack de dimension réduite mais capable d’infliger des dommages sérieux aux centres nerveux d’un adversaire.

L’équipage avant du Phénix : pour cet escadron FAS, Minotaure c’est presque la routine (photo Armée de l’Air et de l’Espace)

Une des originalités de cet exercice hors du commun tenait au ‘comité d’accueil’ qui défendait la cible simulée : les Mirage 2000-5F du 3/11 avaient pour mission de contrecarrer le raid. Les pilotes du Corse, assurément pas des perdreaux de l’année, simulaient une défense aérienne de haut niveau, intervenant contre un strike de Rafale qui avait accumulé 9 heures de vol et n ravitaillements.

Un -5F du 3/11 Corse avec la décospé de 2018 (centenaire de la SPA88) (photo escadron de chasse 3/11 Corse)

Escadrilles ne connait aucun détail de cet exercice, mais sa description publique parle d’elle-même pour ceux qui s’intéressent à la question. Le fait qu’il puisse être mené en toute indépendance est aussi important que ses aspects techniques et tactiques, à notre avis. Cet aspect renforce évidemment la valeur de la démonstration offerte par Minotaure.

Et oui, il n’est pas américain, il n’est pas européen … c’est du ‘pure single Made in France’ ! (photo Armée de l’Air et de l’Espace)

Les messages transmis à travers cette opération impressionnante, au delà du premier degré « L’Armée de l’Air est capable de frapper vite, loin et fort » ? Peut-être :

  • La France a la capacité de frapper dans un rayon de 8000 km, si elle dispose d’un terrain d’accueil à proximité de sa cible, même si l’adversaire dispose d’une défense anti-aérienne efficace
  • l’Armée de l’Air et de l’Espace peut réaliser à tout moment un raid aller-et-retour par ses propres moyens dans un rayon de 4000 km
  • la France peut frapper loin, avec agilité et sans préavis, en support d’un des partenaires stratégiques qu’elle s’est choisis
  • la déstabilisation de la Somalie (avec le départ du contingent US en ce moment) ne livre pas la République de Djibouti à un agresseur potentiel

Alexandre et escadrilles.org