Fil conducteur : Accueil » Actualités International… » ‘F-35 belges’ : nervosit…

‘F-35 belges’ : nervosité américaine ?

Écrit le 26/01/18, dans Actualités Internationales

Le contrat est signé, chef, y’a plus qu’à l’écrire !

Alors que le Pentagone doute que le programme de développement du ‘block 3f’ soit achevé cette année, l’écriture du scénario du feuilleton des F-35 belges a connu la semaine dernière un épisode des plus cocasses: selon la Defense Security Cooperation Agency, le Département d’Etat a approuvé la vente FMS de 34 JSF (et 38 réacteurs) à la Belgique ‘à la demande du gouvernement de ce pays’. L’autorisation porte sur une vente d’un montant total de 6,53 milliards de USD et inclut les équipements supports et des services permettant la mise en oeuvre des appareils.

Un des premiers F-35 en test opérationnel au sein du 33rd FW

Comme la décision sur le choix du remplaçant des F-16 n’est pas attendue avant le mois de février, on a tout lieu d’être surpris de la précocité d’une telle annonce de la part d’un organisme somme toute officiel. Il est vrai que pour nombre d’observateurs, les dés semblent pipés en faveur du constructeur américain. Ainsi, les pro-F35 ne manquent pas de rappeler que la Belgique est le seul des quatre royaumes du marché du siècle précédent (celui de l’acquisition du magnifique F-16) à ne pas avoir encore tranché en faveur du poulain de Lockheed-Martin. Un des arguments les moins cités dans la presse, par ailleurs, est celui de la capacité innée du JSF à accomplir la mission de strike nucléaire (bombes B61 US, commandement US, avions et équipages OTAN). Un genre de ’bouton nucléaire’ sous-traité aux pays vassaux, en quelque sorte pour faire comme les Grands !

En approche sur la ravitailleur, un F-35A

Mis à part le petit souci de procédure mis en évidence par l’annonce du 18 janvier (mais après tout, on n’est pas cowboy à moitié), le gouvernement belge pourrait d’ailleurs faire semblant de s’en offusquer, le texte mis en ligne a un inconvénient sérieux: il annonce un prix qui est 48% plus élevé que les 3,6 milliards attribués au programme par la Belgique. De quoi mettre en émoi les contribuables belges, à une époque où le sérieux budgétaire est mis à toutes les sauces quand il faut justifier la baisse des budgets sociaux.

L’USAF avait prévu d’acquérir environ 1700 F-35 pour remplacer ses F-16, ses F-15, et même ses A-10

Pour finir, l’annonce prématurée de l’autorisation de vente pourrait bien être interprétée comme de la nervosité américaine, sur un dossier il est vrai si symbolique pour les pays concernés. Une nervosité qui inciterait nos amis belges à faire diminuer la note ? Qui sait, dans un an ou deux, les USA pourraient bien offrir des F-35 gratuits, comme au bon vieux temps du Mutual Defense Assistance Act !

La vraie maquette du virtuel futur CF-35 canadien

C’est vrai quoi, on est en Guerre Froide ou pas ?

Alexandre et escadrilles.org