Fil conducteur : Accueil » La vie du Site » Centenaire de la SPA 90

Centenaire de la SPA 90

Écrit le 30/01/18, dans La vie du Site

Le Coq chantant qui s’est tu (màj)

Dernière des escadrilles oubliées de 1917 qui attendait qu’on célébrât son centenaire, la SPA 90 est une des escadrilles formées à partir des détachements ‘chasse’ qui étaient basés aux côtés des escadrilles de bombardiers.

Ainsi, la N 90 fut formée à Toul le 2 mai 1917 à partir des détachements 504 et 507 (Albin Denis). Le Coq ‘chantant’ fut adopté comme insigne de l’escadrille à l’initiative de son premier commandant, le capitaine Pierre Weiss.

SPAD VII de l’escadrille 90 alignés sur le terrain de Manoncourt-en-Vermois pendant l’été 1918 (photo MAE via site Albin Denis)

L’escadrille 90 devint SPA le 22 avril 1918 et fut dissoute le 9 août 1919. Elle a pour particularité d’avoir compté quatre Breguet 14A2 dans sa dotation en 1918, lesquels étaient ornés d’une Sirène, à la place du Coq (voir site Albin Denis).

Vu en janvier 2008 à Orange, ce 2000 nous montre son fier ‘Coq chantant’

A l’instar de la SPA 92, la SPA 90 resta endormie pendant plus de 75 ans et ne sortit de l’oubli que le 1er août 1996 lorsque, dans le grand mouvement de cette époque, l’Armée de l’Air affecta une troisième escadrille à l’escadron de chasse 2/12 Picardie, sur Mirage 2000.

Ce coq de la SPA 90 est saisi au vol par Pascal Schwarz en 1999

Le Coq chantant connut le soleil jusqu’à la date fatidique du 7 juillet 2009, jour de la dissolution du Picardie.

27 juin 2009, meeting du centenaire à Reims: une des ultimes occasions de chanter au soleil pour le Coq de la SPA 90

Comme d’autres troisièmes escadrilles, la SPA 90 resta inactive lorsque ses deux consoeurs du Picardie, les SPA 172 et 173, sortirent des limbes pour rejoindre l’EIV 2/12 de Cognac, le 15 mai 2014.

Alexandre et escadrilles.org