Fil conducteur : Accueil » Actualités International… » Les sables de l’Atlantiq…

Les sables de l’Atlantique

Écrit le 16/05/17, dans Actualités Internationales

Double ration de désert pour la PatMar

Avec une flotte de 23 avions qui se caractérise par une disponibilité technique de 25% à peu près, les deux flottilles d’Atlantique (21F et 23F) sont sur la corde raide depuis quelques années au niveau de la charge opérationnelle.

L’aérodrome de Niamey héberge le détachement ‘Atlantique’

Depuis 2016, les équipages assurent des détachements ‘désert’ au profit des opérations Barkhane et Chammal, soit dans le rôle de coordination tactique, soit dans le rôle d’illuminateur de cibles, voire même dans celui de bombardier (4 GBU sont emportées en soute).

Le 23F-4 ‘de retour au parking pour quitter la fréquence’

Les avions conçus spécifiquement pour la chasse au sous-marin et les équipages entraînés au plus haut niveau pour débusquer le submersible intrus changent donc régulièrement de métier pour faire face aux engagements extérieurs de la Nation en BSS et au Moyen-Orient.

Autre longitude, même moment, le n°26 en attente d’une mission

Pour le moment, ce sont trois Atlantique qui ont été équipés de la boule Wescam MX20, comportant un dispositif de visualisation et un système d’illumination. Ces avions peuvent donc s’auto-désigner des cibles, ou agir au profit de chasseurs-bombardiers qui sont taskés sur une mission CAS ou SCAR.

La petite boule Wescam qui change la donne

On n’a pas de nouvelles récentes du programme de modernisation des Atlantique (15 avions prévus), qui aurait cependant connu des petits soucis au niveau mise en place industrielle. Espérons qu’il ne connaîtra pas trop de retard … car selon la presse, le proche Atlantique serait redevenu un peu moins désert !

Alexandre et escadrilles.org