Fil conducteur : Accueil » Actualités International… » Premières carquals pour…

Premières carquals pour le F-35C …

Écrit le 29/08/16, dans Actualités Internationales

… Et dernière session d’expérimentations en mer

A partir du 15 août, le CVN 73 USS George Washington accueillait jusqu’à sept F-35C Lightning II Joint Strike Fighter pour une campagne au large de la Virginie.

Ce pilote de la VX-23 est un peu le Buck Danny du 21e siècle (U.S. Navy photo by Mass Communication Specialist 3rd Class Jonathan Price)

Ce pilote de la VX-23 est un peu le Buck Danny du 21e siècle (U.S. Navy photo by Mass Communication Specialist 3rd Class Jonathan Price)

Ce déploiement de 20 jours (jusqu’au 1er septembre) comprenait en fait deux aspects bien différents, l’un mettant en scène la flottille d’expérimentation VX 23 de Patuxent River (Maryland), et l’autre, la VFA 101 stationnée en ce moment à Eglin EFB (Floride).

VX-23 et VFA-101 réunies à bord du CVN 73 (U.S. Navy photo by Mass Communication Specialist 3rd Class Wyatt L. Anthony)

VX-23 et VFA-101 réunies à bord du CVN 73 (U.S. Navy photo by Mass Communication Specialist 3rd Class Wyatt L. Anthony)

Pour ce qui est des expérimentations, la ‘phase 3’ inclut les opérations avec des charges externes symétriques et dissymétriques, des catapultages et appontages à la masse maximale, ainsi que la vérification des performances et des systèmes à l’approche et à l’appontage.

Touch and go avec charges extérieures (U.S. Navy photo by Mass Communication Specialist 3rd Class Wyatt L. Anthony)

Touch and go avec charges extérieures (U.S. Navy photo by Mass Communication Specialist 3rd Class Wyatt L. Anthony)

On se rappelle que le F-35C a longtemps connu de sérieux problèmes à cause de la mauvaise géométrie de l’arrière du fuselage en rapport avec la crosse d’appontage. Des soucis qui semblent révolus.

Un avion de la VFA 101 montre sa crosse 'nouveau design'

Un avion de la VFA 101 montre sa crosse ‘nouveau design’ (US Navy)

La VFA 101 effectue elle sa première campagne de qualifications, avec la présence de 12 instructeurs et pilotes. Chaque pilote doit réussir deux touch-and-go et 10 appontages complets pour être qualifié de jour.

Premières quaifications à l'appontage de jour pour des opérationnels (U.S. Navy photo by Mass Communication Specialist 3rd Class Wyatt L. Anthony)

Premières quaifications à l’appontage de jour pour des opérationnels (U.S. Navy photo by Mass Communication Specialist 3rd Class Wyatt L. Anthony)

Pour le commandant Ted « Dutch » Dyckman, comops de la VX 23, le F-35C est un excellent appareil, facile à piloter, avec une bonne visibilité et un système de mission qui simplifie la vie. Il fait, bien, ce pourquoi il a été conçu.

Prêt au catapultage ? Mais ce n'est pas encore automatique (U.S. Navy photo by Mass Communication Specialist 3rd Class Clemente A. Lynch)

Prêt au catapultage ? Mais ce n’est pas encore automatique (U.S. Navy photo by Mass Communication Specialist 3rd Class Clemente A. Lynch)

Le système semi-automatique d’appontage mis au point par Lockheed Martin sous le nom de Delta Flight Path fait beaucoup pour alléger la charge de travail du pilote de F-35C à la fin d’une mission et faciliter la transition des novices.

Wave off ou touch and go ? (US Navy)

Wave off ou touch and go ? (US Navy)

Ce système permet à l’avion de suivre une pente de descente déterminée, dès lors que le pilote se trouve sur une bonne approche initiale. Il y a la possibilité d’intervenir manuellement, mais en l’absence de déviation, le système amène l’avion jusqu’au toucher des roues.

Le supplément de plume donne plus d'allonge au F-35 de la Navy, et peut-être aussi plus de manoeuvrabilité ?(U.S. Navy photo by Mass Communication Specialist 3rd Class Wyatt L. Anthony)

Le supplément de plume donne plus d’allonge au F-35 de la Navy, et peut-être aussi plus de manoeuvrabilité ?(U.S. Navy photo by Mass Communication Specialist 3rd Class Wyatt L. Anthony)

A côté de cette capacité nouvelle pour un avion embarqué américain, le F-35C partage avec les autres versions les atouts de la fusion des informations et de leur présentation dans le casque du pilote, ainsi que leur partage avec les autres composantes de la force navale.

Cette vue montre la géométrie hallucinante de l'entrée d'air (U.S. Navy photo by Mass Communication Specialist 2nd Class Alex L. Smedegard/Released)

Cette vue montre la géométrie hallucinante de l’entrée d’air (U.S. Navy photo by Mass Communication Specialist 2nd Class Alex L. Smedegard/Released)

Au total, le troisième et dernier embarquement d’expérimentation a vu se concrétiser 5 années de travail pour l’équipe de la VX 23. Les centaines de catapultages et appontages qui se sont déroulés à bord de l’USS Washington, avec toutes sortes de configurations, garantissent la viabilité de la version C du JSF.

Carton plein pour la VX-23, au moment où le F-35 est encore discuté chez les opérationnels, qui ne sont pas il est vrai des gros fans des monréacteurs ! (U.S. Navy photo by Mass Communication Specialist 3rd Class Wyatt L. Anthony)

Carton plein pour la VX-23, au moment où le F-35 est encore discuté chez les opérationnels, qui ne sont pas il est vrai des gros fans des monoréacteurs ! (U.S. Navy photo by Mass Communication Specialist 3rd Class Wyatt L. Anthony)

Les opérations simultanées de la VFA 101 Grim Reaper démontrent bien que la date limite pour la mise en service opérationnel initiale, 2018, sera bien respectée.

Une IOC en 2018 ? C'est dans les tuyaux de l'US Navy ... (U.S. Navy photo by Mass Communication Specialist 2nd Class Kris R. Lindstrom/Released)

Une IOC en 2018 ? C’est dans les tuyaux de l’US Navy … (U.S. Navy photo by Mass Communication Specialist 2nd Class Kris R. Lindstrom/Released)

Alors, il se pourrait bien que le F-35C, qui a connu de sérieux problèmes de mise au point, soit en définitive la plus réussie des trois versions du Joint Strike Fighter. L’avenir le dira …

Copyright: Alexandre et escadrilles.org

Acknowledgements: to the US Navy for providing access to high resolution pictures and other information material on its website.