Fil conducteur : Accueil » Actualités International… » Le Danemark aime (trop…

Le Danemark aime (trop ?) le F-35 … màj

Écrit le 13/05/16, dans Actualités Internationales

La sélection du nouveau chasseur danois est arrivée à terme

* mise à jour en fin d’article

Trois offres étaient en présence: l’Eurofighter, le F-35A et le F-18F/E. Les trois offres ont été évaluées selon quatre aspects: 1) stratégique, 2) militaire, 3) coût, 4) industriel. Les évaluations des aspects stratégiques militaires et industriels ont été largement basées sur des analyses qualitatives (par plusieurs panels d’experts). L’aspect industriel a été évalué par une approche quantitative.

F-16A MLU danois

F-16A MLU danois

Le JSF a été classé premier dans les quatre catégories, le Super Hornet arrivant n°2 dans trois des aspects et l’Eurofighter étant n°2 du point de vue stratégique.

L’aspect stratégique a considéré l’appartenance à l’OTAN, l’environnement international et la politique de défense des autres nations utilisatrices de l’appareil. L’importance de maintenir un haut niveau de relations avec les USA en matière d’avions de combat a été soulignée par le panel d’experts. Le F-35 a été classé premier (de loin) pour l’aspect stratégique de l’évaluation. La participation des pays utilisateurs des appareils à des grandes opérations internationales, depuis Allied Force, jusqu’à la guerre anti-ISIS en passant par Baltic Air Policing a clairement joué en faveur du JSF.

Le F-35A 32-01 du 8e Grupo de l'AMI

Le F-35A 32-01 du 8e Grupo de l’AMI

Du point de vue du coût de l’opération sur 30 années, le JSF a été évalué comme meilleur en partie parce que l’estimation sur le cycle de vie de l’avion a été basée sur 8000 heures de vol (les deux autres offres étant présentées sur une base de 6000 hdv). Il en a résulté un coût estimé de 42 milliards de couronnes (1 couronne vaut 13,4 centimes) pour l’achat de 28 avions JSF, contre 71 pour 34 avions Eurofighter (et 60 pour 38 F-18F). Ainsi, il a été estimé que 28 F-35 pouvaient ‘faire le boulot’ de 34 Eurofighter. L’évaluation a porté également sur le prix de l’heure de vol et le taux d’attrition estimé (1,25 avion pour 100 000 hdv).

Le duo Typhoon-Brimstone

Météo maussade pour l’Eurofighter au Danemark

L’aspect industriel a jugé l’importance des retombées pour les industries de défense et de sécurité du Danemark : sur ce volet encore, le JSF a été estimé comme largement meilleur, avec une retombée de 26 milliards de couronnes, contre 19 pour le Typhoon et 15 pour le  F-18. Le panel d’experts a évalué que l’offre Lockheed Martin était de loin la meilleure.

L'équation des Marines, Harrier + Hornet = Lighting

Pour les Marines:  F-18F + Lightning

Enfin, last but not least, venons-en à l’aspect militaire. Ce volet a vu le classement selon quatre critères (survivabilité, efficacité en mission, développements futurs, risques inhérents à la proposition). Il n’y a que sur le critère ‘risque’ que le F-35 n’a pas été évalué comme le meilleur, le F-18F étant jugé légèrement moins risqué. Pour les autres aspects, le JSF a été jugé 20 à 30% meilleur que ses concurrents.

Quatre critères (extrait du rapport résumé publié)

Quatre critères de qualité opérationnelle (extrait du rapport publié)

L’efficacité opérationnelle a été évaluée pour six types de mission:

– NTISR – Non Traditional Intelligence Surveillance and Reconnaissance
– SCAR – Strike, Coordination and Reconnaissance (type Libye 2011)
– CAS (type Irak 2014-2015)
– DCA – Defensive Counter Air
– AI – Air Interdiction
– S-DEAD – Suppression/Destruction of Ennemy Air Defenses

La survivabilité a été également évaluée pour ces différentes missions, à l’avantage du F-35A.

Graphe 'multimissions' (reconstitué d'après les données du rapport publié)

Graphe ‘multimissions’ (reconstitué d’après les données du rapport publié)

Au-delà du royaume du Danemark, il y a quelque chose d’instructif dans cette évaluation entre trois appareils : même si le F-35A reste surtout un ‘strike fighter’, il est apparu meilleur en opérationnel dans les autres domaines. L’Eurofighter approche logiquement le F-35 dans le domaine air-air. Le F-18F fait presque jeu égal avec le F-35 dans le domaine des opérations au-dessus du champ de bataille (une pierre dans le jardin d’un JSF qui va remplacer le A-10).

F18_2010_AC115

Le Super Hornet du futur est sur une mauvaise pente

Bref, le Joint Strike Fighter est très bien évalué dans les domaines pour lesquels il a été conçu. Quant à en faire un très bon chasseur multirole … le pas n’est pas franchi.

La présence d'un avion armé en Reco NG permet le ciblage dynamique d'objectifs précis

T’en penses quoi, toi, de la compétition danoise ? … Moi ? Instructive pour la suite !

Bien entendu, en tant que Français, on ne peut que constater, et comprendre, le choix du team ‘Rafale’ de ne pas avoir présenté d’offre. Cependant il apparaît clair que l’avion tricolore aura bientôt à se mesurer face à une offre Lockheed-Martin renouvelée, … en Europe et ailleurs.

Mise à jour du 19 mai
Cependant, quelques jours plus tard, Boeing a contesté les termes de l’évaluation … le constructeur du Super Hornet indique que les coûts de mise en service initial sous-évalués pour le F-35, la durée de vie totale de l’avion sous-évaluée pour le F-18, et le fait d’avoir choisi d’évaluer le biplace F-18F et non le monoplace F-18E sont autant d’éléments susceptibles d’avoir biaisé l’évaluation des experts.

Lire dans Defense News …

Alexandre et escadrilles.org

Source : Rapport du ministère de la défense du Danemark, et son résumé en anglais.