Fil conducteur : Accueil » Actualités France » Plus de ‘bleus’ au CEAM

Plus de ‘bleus’ au CEAM

Écrit le 18/09/15, dans Actualités France

Les 2000 bleus ont quitté l’ECE 5/330

Le mois de septembre a vu les Mirage 2000 de défense aérienne quitter la BA 118 pour rejoindre d’autres affectations. Cela signifie qu’il n’y a pas d’expérimentation importante – de systèmes ou de tactiques – en cours ni prévue. Rappelons que le ‘Côte d’Argent’ volait sur les deux types de 2000 bleus, le ‘RDI’ et le ‘-5F’.

2000_41-118FZ_ca

Le 2000-5F n°41 (FZ) a probablement rejoint Luxeuil

Rappelons aussi aux non-initiés que la la flotte de ‘bleus’ de l’Armée de l’Air reste composée de ces deux types, à peu près en proportions égales, les premiers (RDI) étant caractérisés par des cellules plus récentes (mais avec sûrement plus de 4000 heures au compteur) et un système d’armes ancien qui est limité en air-air au mono-cible et au tir de Magic 2, ou au tir-canon.

2000_2015_106_30-KL_autan

Le 2000-RDI  106 (KL), qui a certainement rejoint Orange

Pour les seconds (-5F), on a des cellules anciennes (certainement plus de 5000 heures), mais un système d’armes modernisé grâce au radar RDY, avec une capacité multi-cibles et ‘fire and forget’, les missiles MICA radar et infra-rouge étant encore efficaces en missions de guerre. Seul inconvénient, mais de taille, le radar RDY des 2000-5F n’a pas été développé pour faire de l’air-sol.

2000B 2012 115AM lgtr

Un 2000B du 2/5 équipé pour le tir d’une munition guidée laser d’entraînement

De telle manière que ce sont les 2000-RDI (ceux du 2/5 Ile-de-France) qui sont aptes à tirer des armements air-sol, les plus multi-roles si l’on veut, avec l’inconvénient de ne pouvoir tirer des missiles modernes. A moins de régénérer le système de ces 2000 …

2000_51-30-AS_xy

Le -5F n°51 a quitté Marsan, mais ce ne serait pas un avion très ‘standard’

Voilà une équation bien difficile à résoudre, qui est le résultat de décisions prises il y a 20 ans … et de la disette qui règne en matière d’achat et de rénovations d’équipements aériens. Une équation à déterminant négatif dont la solution est imaginaire, pour l’instant. Pas de Rafale monoplaces d’ici quelques années. Pas de budget pour les 2000 bleus, pas de solution.

2000_42-2EY_pc

2000-5F du 1/2 Cigognes, vu à Luxeuil, lors de la recréation de la ‘2’

Il resterait donc à fonctionner à flux tendu, en espérant que l’arc de crise qui règne du Sahel au Moyen-Orient ne s’envenime pas davantage (dédions un cierge à Sainte Rita, alors). Un bon point quand même: le 2000 est l’avion structurellement le plus robuste qui soit. Pour proroger son potentiel, il ‘suffit’ de lui offrir une grande visite toutes les 1000 heures (je ne connais pas le prix d’une GV de Mirage, plusieurs millions sans doute).

2000 2012 Line

Une lignée de 2000-RDI vue à Zara en 2012

Par ailleurs, on remarquera que le nouvel ‘ordre de bataille’ officiel de l’Armée de l’Air ne prévoit pas de création d’escadre de chasse à Orange, lieu de stationnement du grand 2/5 Ile-de-France, contrairement à ce qui s’est fait sur la base de Luxeuil, lieu de stationnement du non moins grand 1/2 Cigognes.

2000 188-YC aux couleurs du 3/11

Le 3/11 Corse vola sur RDI, maintenant il est équipé de -5F … Et dans le futur ?

Pour terminer, lors de la purge qu’a subie l’aviation de combat française entre 2007 et 2012, c’est la défense aérienne qui a payé le plus lourd tribut (EC 1/5 et 2/2 dissous en 2007, EC 2/12 en 2009, EC 1/12 en 2012). On n’imagine pas descendre en-dessous du plancher actuel, qui est de deux escadrons de DA seulement. Déjà trop bas, vu le niveau d’engagement actuel de l’aviation militaire française.
Mais l’histoire récente de l’Armée de l’Air nous a montré que Bercy débordait d’imagination quand il s’agissait de sabrer les dépenses d’équipements militaires. Equipements pourtant utilisés intensivement ces dernières années …

Alexandre et escadrilles.org