Fil conducteur : Accueil » La vie du Site » Super Mystère B2 au 1/5…

Super Mystère B2 au 1/5 Vendée

Écrit le 28/05/15, dans La vie du Site

A Orange, sur SMB2

La plupart d’entre nous se rappellent que le Super Mystère B2 fut le premier avion de chasse français véritablement supersonique. Très tôt supplanté par le Mirage IIIC au sein de la DA (à partir de 1961), il équipa pourtant trois escadres. Donc six escadrons, puisqu’à l’époque chaque escadre CAFDA comptaient deux escadrons. Ce ne fut pourtant qu’en 1976-1977 que le SMB2, le B2 pour les connaisseurs, fut définitivement poussé à la retraite … par un autre avion ‘intérimaire’ (selon certains écrits), le Mirage F-1C. Nous sommes donc pas mal – parmi les seniors- à avoir eu le privilège de voir voler le B2 aux alentours de son ultime repère, la base aérienne 103 de Cambrai-Epinoy.

SMB2_1971_12ZM_mc

Ce furent les pilotes du 1/12 Cambrésis qui eurent l’honneur de ‘finir’ le vénérable Super Mystère, après que leurs collègues du 2/12 Cornouaille aient sournoisement troqué leurs B2 pour des ‘pointus’. En septembre 1977, après 18 ans de service (de mi-1959 à fin-1977 pour le ‘Cambrésis’ et de fin-1959 à fin-1976 pour le ‘Cornouaille’). Un peu moins nombreux, et plus seniors, sont ceux qui virent évoluer le B2 aux portes de Paris, sur la base aérienne 110 de Creil, précisément. En effet, si le 2/10 Seine troqua ses B2 pour des Mirage IIIC dès 1968, le 1/10 Valois vola sur SMB2 jusqu’en juillet 1974 (attention au piège, les avions du 1/10 furent codés en 10-Sx quand ceux du 2/10 reçurent les codes en 10-Rx !). Les B2 volèrent donc 16 années à la Dix (de fin-1958 à mi-1974 pour le ‘Valois’ et de mi-1959 à fin-1968 pour le ‘Seine’).

SMB2_1974_10-SG_dr

Mais il faut avoir connu la grande époque de l’Armée de l’Air, au début des années 60, pour avoir vu voler des SMB2 à la Cinq, depuis la base d’Orange-Caritat évidemment. En effet, deux escadrons de la 5 reçurent des B2 à peine trois années après avoir touché leurs Mystère IVA: les besoins de la DA étant pressants dans la zone Sud, il fallait d’urgence avoir un intercepteur moins poussif que le Mystère à opposer aux intrus de tous bords. La carrière du B2 à Orange fut rapide pour la même raison: dès 1966, le Mirage IIIC supplanta le Super Mystère, d’abord au 1/5 Vendée, puis au 2/5 Ile-de-France. A peine 5 années de B2 pour les Vauclusiens: de mi-1961 à fin-1966 pour les deux escadrons.

SMB2_5-NO_titre_jm

C’est pourquoi, les lecteurs d’Escadrilles sont des privilégiés. En effet, Jean Merlet – que nous avons connu à la Neuf puis à la Quatre, sur F-84F – nous relate son année de B2 à l’escadron de chasse 1/5 Vendée, où il fut commandant en second. En piste pour le récit et … Merci Jean !

Voir l’article de Jean Merlet …