Fil conducteur : Accueil » Actualités International… » Sky, my Warthog ! ……

Sky, my Warthog ! … A-10 strikes back.

Écrit le 11/02/15, dans Actualités Internationales

Le A-10 était parti … il revient

C’est le mal aimé des aviateurs étoilés du Pentagone, le Congrès a encore failli lui couper les bourses cette année. MAIS, l’US Army l’adore, rien de tel qu’une patrouille de A-10 pour nettoyer une plaie très infectée. A condition, bien sûr d’avoir la suprématie aérienne, mais ça, les chasseurs aux yeux bleus de l’US Air Force savent faire.

Warthog sans frontières, il n'y a pas de cas désespérés ...

Avec Warthog sans frontières, il n’y a pas de cas désespérés …

Alors, quand les A-10 ont plié ‘leurs gaules’ à Spangdahlem, en mai 2013, on se doutait qu’on les reverrait, mais peut-être pas dans les circonstances actuelles. ‘Si tu sors ton Bear, je vais te montrer mon Warthog !’ … c’est peut-être ce qui s’est passé. En tout cas, ‘BUD’ (pour Big Ugly Deadly) est de retour à Spang et c’est pour un CDD de 6 mois renouvelable.

C'est comme ça qu'on l'aime, BUD, avec sa peinture L'zard

C’est comme ça qu’on l’aime, BUD, avec sa peinture Lézard (ici à Frescaty en 1981)

D’autant que les forces aériennes européennes ont achevé leur concours de sveltesse, et sont plutôt en string maintenant que l’été est achevé. Et elles manqueraient énormément de punch, si l’hiver revenait. Alors, avec l’arrivée probable du ‘Petit âge glaciaire’ on pourrait bien avoir besoin de BUD le nettoyeur ailleurs qu’au Moyen-Orient. D’ailleurs, les industriels américains feraient bien de construire un ‘Warthog 2’, plutôt que de tenter de vendre un mouton à 5 pattes.

Les Flying Yankee sont au rendez-vous, mais il sont combien ?

Les Flying Yankee sont au rendez-vous, mais il sont combien ? (ici A-10 en 1983)

‘Le Pape, combien de divisions ?’ aurait dit un certain Joseph Djougachvili (certes plus connu sous le nom de Staline). Notre ex-ami Vladimir, qui nourrirait des visées expansionnistes (à moins que nous ne soyons collectivement victimes d’une propagande anti-russe), pourrait bien se demander ‘L’OTAN, combien d’escadrons ?’, au moment de négocier un cessez-le-feu à l’est du Dniepr.

C’est pour cela qu’Oncle Sam le costaud a trouvé le moment opportun pour montrer des biscotos nommés Fairchild A-10, et surnommés ‘Warthog’.

Vous pouvez voir l’arrivée de la cavalerie US en

suivant ce lien …

Alexandre et escadrilles.org