Fil conducteur : Accueil » Actualités France » LPM 2014-2019

LPM 2014-2019

Écrit le 09/08/13, dans Actualités France

Portions congrues …

Faisant suite au Livre Blanc paru en avril 2013, un autre document important est venu préciser les contours des forces armées et aériennes pour le proche et moyen terme: il s’agit du document de référence de la loi de programmation militaire 2014-2019. Disons tout de suite que la lecture non guidée de ce court document (54 pages) par un néophyte laisse subsister des zones d’ombre, notamment en ce qui concerne le format futur (à la fin 2019) des forces aériennes.

Rafale au compte-gouttes et 2000 entrant en résistance

Rafale au compte-gouttes et 2000 entrant en résistance: c’est la LPM

Commençons par le plus clair, c’est-à-dire par les commandes d’aéronefs neufs ou rénovés sur la période 2014-2019, soit six ans. Pour ce qui est des marins, l’acquisition de 13 hélicoptères NH-90 est prévue (conduisant à un total de 24 Caïman), ainsi que la rénovation de 4 Atlantique (pour un total prévu de 15 avions). La question du nombre de Rafale M livrés dans la période ne m’est pas apparue claire dans la LPM, car seul est mentionné le nombre total de Rafale à livrer, soit 26 avions.

La Marine aura son complément de Rafale, ouf

La Marine devrait avoir son complément de Rafale, ouf

Cet aspect important nous amène au parc total (Air + Marine) d’avions de combat prévu à la fin 2019: seulement 215 avions, avec la réserve suivante: il semblerait que les deux escadrons de Rafale des FAS ne soient pas inclus dans ce total (soit 40 avions en ligne). Le document mentionne clairement la prolongation des 2000-5 de défense aérienne, et la rénovation des 2000D (6 avions prévus à la fin 2019, ce qui suggère un programme tardif).

Un MLU tardif pour les 2000D: 6 avions en 2019

Un MLU tardif pour les 2000D: 6 avions en 2019

La question des avions de transport tactique est mieux éclaircie: à la fin 2019, l’Armée de l’Air devrait disposer de 14 C-130, 14 Transall, et 15 A400M (soit 15 à livrer sur la période 2014-2019). Mais notons que dans cette flotte on ne mentionne pas les CN-235. De même la flotte de ravitailleurs-transporteurs stratégiques est clairement fixée à 14 Boeing et 2 MRTT à la fin 2019: la livraison des premiers MRTT interviendra donc en fin de LPM.

A400: des livraisons régulières ...

A400: des livraisons régulières …

Côté voilures tournantes, l’Armée de l’Air devrait conserver à peu près son périmètre actuel, avec 32 hélicoptères moyens (de trois types) et 40 légers de type Fennec. Pour ce qui est des drones, il est indiqué clairement que ce sont 12 MQ-9 Reaper qui seront disponibles à la fin 2019.

SuperPuma_EH1-44_3767

Stabilité pour les voilures tournantes de l’Armée de l’Air

Dans la LPM, l’ALAT ne paraît pas mieux lotie que l’Armée de l’Air, car seulement 16 nouveaux Tigre lui seront attribués (portant le total à 59), et 29 Caïman (pour un total de 38 à la fin 2019). Ces commandes laisseront l’Armée de Terre avec 140 hélicoptères d’attaque et de reconnaissance (dont 81 Gazelle) et 115 hélico de manoeuvre de quatre types (38 NH-90, 43 Puma, 26 Cougar et 8 Caracal). Voilà qui devrait faciliter la logistique !

Puma 2012 DAP

Les hélicoptères de l’ALAT: bichonés et … éternels

Pour revenir aux « crocs » de nos forces aériennes, si le total prévu d’aéronefs en parc est bien de 215 avions de chasse, Air + Marine et hors FAS, en « attribuant » 35 Rafale M à l’Aéronautique Navale, soit juste de quoi équiper les trois flottilles de chasse embarquée, il resterait 180 avions de trois types à l’Armée de l’Air, fin-2019, dont plus de 70 Mirage 2000D et moins d’une trentaine de 2000-5, le reste étant des Rafale B et C (non FAS).

Les 2000N du 2/4 seraient donc en longue finale ...

Les 2000N du 2/4 seraient donc en longue finale …

Enfin, en ce qui concerne le « glaive » de nos forces aériennes, le document LPM est plus clair: fin-2019, les deux escadrons de dissuasion seront équipés de Rafale. Par conséquent, les Mirage 2000N quitteront les cieux au cours de la période 2014-2018. C’est pour cela que les commandes de Rafale en cours incluent une grande majorité de biplaces.

Rafale 2013 113HP mj

Priorité aux Rafale biplaces, pour 2014-2019

Ces éléments issus de la boule de cristal sont cohérents avec le maintien de 6 escadrons au standard « 20 avions », soit les EC 1/2, 1/3, 2/3, 3/3, 1/7, 2/30, ainsi que la dotation des escadrons de conversion opérationnelle, les ETR « Aquitaine », ETD 2/7 et 2/5. Pour ce dernier, le parc prévu à la fin 2019 ne semble pas inclure les Mirage 2000 RDI (pourtant nombreux et parmi les moins âgés des 2000 bleus); la disponibilité en cellules de 2000B est un point à éclaircir.

Pas de chômage technique en vue pour les 2000 du 2/5

Pas de chômage technique en vue pour les 2000 du 2/5

Les escadrons composites (comme le « Côte d’Argent »), ou particuliers, comme le « Corse », le « Lorraine » ou le « Côte d’Or » seront sans doute impactés par cette LPM d’une manière ou d’une autre, et l’ER 2/33 « Savoie » devrait sans doute opérer sa mutation « drones » lorsque les F-1CR auront replié leurs ailes (12 Reaper permettant d’équiper deux escadrons).

C135F_2012_472_CC

Les Boeing du « Bretagne »: pourvu qu’ils tiennent le coup

Le Livre Blanc fixait les objectifs, le document LPM est supposé donner les moyens de les atteindre.

Restent … les hommes et les femmes ! Ce sont eux qui feront la différence, comme toujours. Avec 33 000 militaires de moins, et des moyens matériels moindres, les forces armées auront donc pour consigne de faire des prodiges.

F1CR_2013_458

Si des lecteurs bien informés ont des précisions ou des corrections à apporter à cet essai de synthèse, plein de conjectures, certes, les commentaires sont bienvenus !

Copyright: Alexandre et escadrilles.org.

Remerciements: le blog Secret Défense a mis en ligne le document sur le Livre Blanc.