Fil conducteur : Accueil » Actualités France » La BA-102 et le « Cigogn…

La BA-102 et le « Cigognes »

Écrit le 23/06/11, dans Actualités France

Des Cigognes migratrices

Ce n’est pas l’automne, mais …

Mirage 2000-5F du 1/2 "Cigognes"

Mirage 2000-5F du 1/2 « Cigognes » vu en juin 2011, à Longvic

Etape suivante du jeu des chaises musicales qui se joue ces dernières années pour les escadrons de chasse de l’Armée de l’Air (*), le mois de juillet verra notamment l’EC 1/2 « Cigognes » quitter la base aérienne 102 de Dijon Longvic.

Mirage 2000-5F du 1/2 "Cigognes" au décollage

Mirage 2000-5F du 1/2 « Cigognes » au décollage, juin 2011

Si le 1/2 rejoint la base aérienne 116 à Luxeuil et poursuivra sa carrière longtemps, on le souhaite, ce départ constitue un tournant pour la BA 102, qui accueille depuis 1949 la 2ème Escadre de Chasse (disparue officiellement avec la réforme de 1993) et ses descendants.

Mirage 2000C du 1/2, côté SPA 103, sur la BA 102 en 1984

Mirage 2000C du 1/2, côté SPA 103, sur la BA 102 en 1984

Après 27 années de Mirage 2000 (déjà !), et 23 ans de Mirage III, l’escadron de chasse 1/2 « Cigognes » détient le record mondial de vol sur avion à aile delta.

Mirage IIIE du 1/2 "Cigognes"

Mirage IIIE du 1/2 « Cigognes » en 1974 (on note la configuration air/sol)

Le 1/2 « Cigognes » est aussi certainement l’escadron le plus connu en France, on le doit aux aventures de Tanguy et Laverdure (« Les Chevaliers du Ciel »), qui ont relaté à tous les Français l’épopée du Mirage IIIC à Dijon.

Mirage IIIC du 2/2 "Côte d'Or"

Mirage IIIC du 2/2 « Côte d’Or », côté SPA 94

Néanmoins, les connaisseurs savent aussi que cet escadron doit ses lettres de marques aux escadrilles SPA 3 et SPA 103 (respectivement Cigognes de Guynemer et de Fonck), rejointes récemment par la SPA 26 (ex du 1/5).

La base aérienne 102 continue a héberger un escadron de jets, l’EE 2/2 « Côte d’Or », une unité fort active volant sur une dizaine d’Alphajet. Mais avec le départ des Mirage, présents depuis juillet 1961 à Dijon, une page se tourne.

On recommande fortement la visite approfondie de l’excellent site historique sur la BA-102

(*) le perdant du jeu semble devoir être cette année le 3/4 « Limousin »