Fil conducteur : Accueil » Actualités France » Dispo chasse: toujours…

Dispo chasse: toujours à la peine

Écrit le 10/03/17, dans Actualités France

Mais les Rafale sont sur une pente positive

Les disponibilités des flottes de chasse sont demeurées assez médiocres en 2016, mais d’après les derniers chiffres disponibles (site du député François Cornut-Gentille), on peut constater que les statistiques s’améliorent pour les deux utilisateurs de Rafale.

.

Il faut globalement plus de 20 heures de maintenance pour générer une heure de vol ‘chasse’

Trois éléments retiennent notre attention: (1) la disponibilité technique du Rafale progresse régulièrement sur la période 2013-2016, (2) les avions de l’Aéronavale ont maintenant une dispo supérieure à ceux de l’Armée de l’Air, (3) la disponibilité du 2000D demeure faible depuis 2012 (à peu près 1/3 des avions disponibles pour exécuter une mission dans un délai de 6 heures).

Disponibilité de trois avions actuellement engagés en opérations

Disponibilité de trois avions actuellement engagés en opérations

Si l’on écarte l’hypothèse de vices techniques sur les avions concernés, une disponibilité insuffisante est le signe de moyens insuffisants consacrés à la maintenance des avions, au regard de leur utilisation opérationnelle. En effet, sur la période 2011-2016, les deux armes ont été impliquées dans des conflits de manière répétée (Harmattan, Serval-Barkhane, Chammal).

La maintenance des 2000D ne compense pas leur utilisation, depuis 2011

La maintenance des 2000D ne compense pas leur utilisation intense, depuis 2011

Les moyens matériels peuvent être limités par un manque de pièces détachées, soit qu’elles sont déstockées lentement, soit qu’elles n’aient pas été approvisionnées en nombre suffisant. Dans ce dernier cas, il faut passer commande à l’industriel: coût à budgéter, et délai …
Par ailleurs, les moyens humains ont été rabotés sans arrêt depuis 10 ans. Même des tâches qui demandent peu de technicité (lavage, tractage des avions, changement d’une roue) sont gourmandes en travail humain !

Et oui, la verrière d'un avion doit être maintenue propre ... et cela prend du temps !

Et oui, la verrière d’un avion doit être maintenue propre … et cela prend du temps !

Or, les missions en opérations extérieures se caractérisent ces dernières années par leur longueur (couramment plus de 4 heures pour l’Armée de l’Air) et les environnements agressifs dans lesquels elles se déroulent: atmosphère saline ou humide, air chargé de poussière et de sable à basse et moyenne altitude. L’usure des matériels est donc accélérée par rapport aux prévisions.

Reconnaissance, CAS, interdiction ... les missions de 6 heures ne sont pas exceptionnelles pour les Rafales de l'AA

Reconnaissance, CAS, interdiction … les missions de 6 heures ne sont pas exceptionnelles pour les Rafales de l’AA

A ces difficultés liées à l’utilisation, il faut ajouter les avions qui sont immobilisés par des chantiers de mise au standard, ou de modernisation: ces opérations plombent également les statistiques. Si des progrès sont enregistrés sur la flotte de Rafale, c’est que des efforts consentis sur une flotte d’avions récents, et à un standard à peu près uniforme, peuvent produire des résultats à court terme.

A Landivisiau, chaque flottille opérationnelle dispose d'alvéoles qui facilitent la maintenance légère

A Landivisiau, chaque flottille opérationnelle dispose d’alvéoles qui facilitent la maintenance légère en unité

Peut-on commenter la différence de disponibilité technique entre les Rafale de l’Armée de l’Air et ceux de la Marine ? Non, car il faudrait pour cela avoir sous les yeux un grand ensemble d’éléments … ce qui n’est pas du tout notre cas !
Au moins peut-on se féliciter d’avoir ces statistiques très intéressantes sous les yeux chaque année, grâce à la pugnacité de certains parlementaires … Pourvu que cela dure !

Alexandre et escadrilles.org