Fil conducteur : Accueil » Actualités International… » Valses hésitations aux…

Valses hésitations aux Etats-Unis

Écrit le 24/02/17, dans Actualités Internationales

Orientations et choix antérieurs sont discutés

L’observation régulière des nouvelles venant d’outre Atlantique suggère que les réflexions vont bon train sur la persévérance dans certains choix antérieurs du Pentagone. Un des sujets les plus surprenants porte sur la re-motorisation des B-52H.

Un des 75 B-52H de l'inventaire de l'USAF

Deux des 76 B-52H de l’inventaire de l’USAF

Les vieux Pratt & Whitney TF-33 de 7500 kg de poussée qui équipent les 58 Buff en activité (trois escadres dont le 2nd Wing de Barksdale et le 5th Wing de Minot) sont le maillon faible de la flotte. Et comme les Stratofortress demeurent un atout sans équivalent pour les guerres actuelles, avec son rôle accru dans les missions CAS, une étude a été lancée pour évaluer le coût d’un rétrofit des 8 réacteurs du vieux Boeing. L’USAF prévoit de conserver cette flotte opérationnelle jusqu’en … 2040 !

Deux A-10 valent mieux que un F-35 tu l'auras !

Deux A-10 valent mieux qu’un F-35 tu l’auras !

Moins imposant mais tout aussi ‘CAS-seur’, les A-10 Warthog sont aussi l’objet d’un pas-de-deux qui vient d’être récemment provisoirement tranché: pas de pré-retraite avant 2021 au mois. En attendant que les réflexions sur la plate-forme de CAS idéale aient abouti (on ne parle déjà plus du F-35 comme CAS-seur idéal), on garde le précieux Thunderbolt II sous le coude.

T38_66542-EN_ah

Faire plus moderne, facile, mais faire plus beau ?

Les débats font aussi rage autour du programme T-X, destiné à remplacer le semi-séculaire Northrop T-38 par un nouvel avion (on parle de système maintenant) d’entraînement avancé pour les chasseurs. La compétition fait rage autour d’un budget de 50 milliards pour 350 avions, avec une question apparue récemment: le nouvel aéroplane devra-t-il être aussi capable d’appui-feu ?

UH1_USAF-96645_Iruma_fm

Une grande partie de la flotte de l’USAF est toujours composée de UH-1 Huey

On n’en aura pas fini avec les discussions en cours au sein de l’USAF lorsqu’on aura abordé le sujet du remplacement du Bell UH-1, hélicoptère vintage s’il en est. Avec toujours l’arbitrage lancinant entre performances et coûts d’acquisition et de maintenance.

AMRAAM: le seul armement air-air qualifié sur le Block 3i

F-35A, en attendant le Block 4, le Block 3i vole et le f est dans les tuyaux

Concernant le programme le plus connu et le plus coûteux, le Lightning II, l’USAF voit avec satisfaction l’arrivée en escadron du Block 3f (version vraiment opérationnelle de l’engin) mais ne souhaite pas forcer la vapeur sur le rythme des acquisitions: le service calcule déjà le coût à venir pour porter l’ensemble de la flotte au standard 4 (opérationnel définitif).

Wave off ou touch and go pour le F-35C dans l' US Navy ?

Wave off ou touch and go pour le F-35C dans l’ US Navy ?

Si l’US Air Force est en proie à des questionnements sur la mise en service opérationnel des Lightning II, la version C de l’oiseau miracle cause encore des maux de tête aux ‘top-brass’ de l’US Navy. Il ne s’agit pas que de soucis de software, mais d’un véritable problème de stabilité de l’avion lors du catapultage: après les problèmes de crosse d’appontage, des oscillations en tangage rendraient l’aéronef délicat à maîtriser lors de cette phase du vol.

F18_2010_AC115

Le F-18F ne sera pas le dernier des Super Hornet

Tant et si bien qu’on attend maintenant une commande pour le développement de la prochaine version du Hornet, qui aura des caractéristiques de discrétion poussée. Et coûtera (en théorie) moins cher que le presque décevant F-35C. Il resterait pour le Pentagone à arbitrer le dosage entre Boeing et Lockheed-Martin … puisqu’il s’agit aussi de concurrence entre très gros appétits industriels !

L'équation des Marines, Harrier + Hornet = Lighting

L’équation des Marines, Harrier + Hornet = Lighting II

Les hauts responsables des Marines auraient eux tranché pour une accélération de la transition vers une flotte de chasseurs tout-F-35B, le premier détachement de l’USMC (VMFA-121) étant effectif, au Japon. Il est vrai qu’avec le V-22 Osprey, les Marines ont pris l’habitude de maîtriser des montures difficiles.

Pour conclure, les forces aériennes états-uniennes apparaissent plus que jamais écartelées entre des programmes ambitieux destinés à être prêts pour la guerre de demain, et des choix pragmatiques orientés vers la victoire dans les conflits d’aujourd’hui.
Une préoccupation qui concerne aussi les forces aériennes des pays moyens, autrement contraintes dans leurs budgets.

Alexandre et escadrilles.org