Fil conducteur : Accueil » Actualités International… » Pégase sera en retard

Pégase sera en retard

Écrit le 27/01/17, dans Actualités Internationales

Problèmes techniques pour le Boeing KC-46A Pegasus

On se souvient que Boeing avait signé pour la vente de 179 ravitailleurs KC-46 en février 2011, après que EADS allié à Northrop eut remporté en février 2008 la compétition avec le KC-30, un développement du MRTT. C’était du temps où l’administration américaine n’était pas protectionniste.

Essai 'perche sèche' de compatibilité aérodynamique avec un KC-767 de l'AMI

Essai ‘perche sèche’ de compatibilité aérodynamique avec un KC-767 de l’AMI

Le contrat notifié à Boeing pour le développement de cet avion, issu du KC-767 (employé par l’Italie et le Japon), lui-même une version ravitailleur du Boeing 767-200, comprenait une clause de contrôle de prix fixe, avec une estimation de 43,16 milliards USD pour le développement et la production des 179 avions.

Prototype de KC-46 ravitaillant un F-16C

Prototype de KC-46 ravitaillant un F-16C

Boeing a annoncé un nouveau dépassement de coût, à sa charge, portant le total des surcoûts à 2 milliards de dollars. La livraison du premier lot de 18 KC-46 Pegasus interviendrait en janvier 2018 au lieu d’août 2017. Il s’agit d’un problème de câblage électrique, non conforme aux spécifications militaires.

Essai de compatibité avec un C-17A en juillet 2016

Essai de compatibilité avec un C-17A en juillet 2016

A l’époque du choix du KC-46A, on avait présenté le Boeing comme un choix minimisant les risques et plus bénéfique pour l’emploi US que la solution EADS, Northrop Grummann s’étant d’ailleurs retiré de l’offre lors du second concours.

Alexandre et escadrilles.org