Fil conducteur : Accueil » Actualités France » Des Pilatus PC-21 à…

Des Pilatus PC-21 à Cognac en 2018

Écrit le 22/01/17, dans Actualités France

Un contrat et encore quelques questions …

C’est le 30 décembre 2016 qu’un contrat a été signé entre la DGA et la société Babcock Mission Critical Services France (BMCSF) pour la mise en oeuvre de 17 Pilatus PC-21 dans le cadre de la formation des pilotes de chasse de l’Armée de l’Air.

Avion de conception déjà datée, le PC-21 demeure le turbo-prop le plus performant

Avion de conception déjà datée, le PC-21 demeure le turbo-prop le plus performant

Le contrat porte sur 11 années et comprend la location des PC-21 par la société Babcock Mission Critical Services France, ainsi que du matériel connexe de formation. L’avionneur suisse assurera aussi la logistique.

Avant l'appel d'offres de la DGA, le PC-21 était déjà regardé avec envie

Avant l’appel d’offres de la DGA, le PC-21 était déjà regardé avec envie

La mise en service de ces avions, ainsi que des simulateurs et systèmes de mission associés, sera suivie par la fermeture de l’Ecole d’Aviation de Chasse sur la BA705 de Tours.

Le PC-21 approche les performances des monoréacteurs d'entraînement

Le PC-21 approche les performances des monoréacteurs d’entraînement grâce à ses 1600 ch

Mais les PC21 prendront également la place des vénérables TB30 Epsilon qui équipent l’unité de pré-spécialisation Chasse sur la BA709 de Cognac.

Ancêtre du PC-21, le PC-7 avait connu un beau succès à l'export

Ancêtre du PC-21, le PC-7 avait connu un beau succès à l’export (ici en Bolivie)

Il s’agit de former une cinquantaine de personnels navigants par an (élèves-pilotes, navigateurs OSA, moniteurs). Le volume horaire annuel prévu est de l’ordre de 11 000 à 13 500 heures de vol, auxquelles s’ajoute environ 7 000 heures de simulateur.

La force aérienne helvétique a été la première à voler sur PC-21

La force aérienne helvétique a été la première à voler sur PC-21, dès 2008

Le montage de cette opération inclut également Dassault Aviation qui a conclu un partenariat pour la création d`une société commune sous le leadership de Babcock France. Escadrilles n’a pas réussi à comprendre si les PC-21 étaient achetés par le Ministère de la Défense (acquisition patrimoniale), ou simplement mis à disposition de l’Armée de l’Air (comme les avions gérés par CATS).

L'externalisation des moyens matériels de l'école de chasse: une nouveauté ...

L’externalisation des moyens matériels de l’école de chasse: une nouveauté …

Quoiqu’il en soit, les chiffres connus permettent d’estimer que chacun des avions fournira en moyenne 3 heures de vol quotidiennes, sur la base de 240 jours d’activité annuelle. A cette aune, la flotte de 17 avions semble adaptée aux besoins de formation initiale d’une armée de l’air comptant 10 escadrons de combat.

L'autre atout du PC-21: un système de gestion de mission analogue à celui des chasseurs récents

L’autre atout du PC-21: un système de gestion de mission analogue à celui des chasseurs récents

Cependant le programme FOMEDEC (Formation modernisée et entraînement différencié des équipages de chasse) visait également à générer une activité aérienne de complément aux équipages déjà opérationnels, les PC-21 permettant à ces pilotes de s’entraîner à moindre coût, par comparaison à des vols sur avions d’armes. Dans ces conditions, la commande de 17 Pilatus PC-21 pourrait être insuffisante.

Le PC-21, suffisant pour la transition opérationnelle vers le Rafale ?

Le PC-21: est-il suffisant pour la transition opérationnelle vers le Rafale ?

Toujours est-il que la mise en service des PC-21 entraînera une simplification de la formation initiale des chasseurs (par fusion des étapes ‘Cognac’ et ‘Tours’) sans remettre en cause, à moyen terme, la phase ‘entraînement aux armes’, toujours conduite par les Alphajet de la 8è escadre de Cazaux.

Voir notre analyse …

Alexandre et escadrilles.org

Remerciements: A Pilatus Aircraft pour la mise à disposition de clichés en haute définition.