Fil conducteur : Accueil » Actualités France » Dix Atlas dans l’Armée…

Dix Atlas dans l’Armée de l’Air

Écrit le 08/08/16, dans Actualités France

Le MSN37 est arrivé à Orléans

L’Armée de l’Air a reçu son dixième A400 durant la dernière semaine de juillet, le MSN37 ayant rejoint le pool Atlas de la base de Bricy avec l’immatriculation F-RBAJ. Comme son prédécesseur le MSN33, cet appareil est livré au standard tactique initial, dit standard 1.5.

A400_nez_MSN33

Le nez de l’A400 MSN33 laisse voir le DDM et les emplacements de lance-leurres

Ce standard se caractérise par quelques ajouts visibles de l’extérieur, tels que les détecteurs de départ missile (DDM) avant et arrière, ou de l’intérieur, tels les câbles de récupération de sangle des parachutistes ou les kits de blindage du cockpit.

A400_soute

L’immense soute d’un standard 1.5 avec les câbles pour les sangles de 54 parachutistes

D’autres évolutions concernent le système de gestion de vol, FMS, qui intègre maintenant une visualisation tactique (SITAC) complète incluant les menaces sol-air, la programmation des largages de charges, ou encore la possibilité d’une approche ILS virtuelle pour tous les terrains.

A400_planche-de-bord

La planche de bord avec les 8 écrans: au centre en haut, deux écrans pour les propulseurs, en dessous les deux écrans pour le FMS

Avec 10 avions livrés, le parking du Touraine devrait être bien garni, en théorie. Mais ce n’est pas le cas: plusieurs A400 –dont les MSN7 et 8- sont en effet à Getafe (Espagne) pour bénéficier du rétrofit au standard intermédiaire, et un autre est à l’AIA. D’ici à la fin-2016, l’ET 1/61 doit donc jongler avec une poignée d’avions pour assurer ses missions.

A400_MSN07_nez_2015

Pour mémoire, le nez du MSN07, au standard 1.0. Le capteur EVS est apparu avec le 19.

L’escadron devrait disposer d’une flotte de six Atlas au standard intermédiaire à la fin de l’année, si les horloges espagnoles marquent le même tempo que les horloges françaises. Il faudra ensuite attendre fin-2017 pour voir les livraisons reprendre. D’ici là, les problèmes touchant les BTP auront trouvé une solution stable.

Alexandre et escadrilles.org